Hikikomori cherche distributeur: le film de Sophie Attelann lève le voile sur ce phénomène inquiétant importé du Japon!

Le film français Hikikomori de Sophie Attelann traite du phénomène éponyme importé du Japon. Au moment où j’écris ces lignes, cette jeune réalisatrice est toujours à la recherche d’un distributeur pour diffuser son long métrage. A bon entendeur, le message est passé! 

Une_Hikikomori
Coline Chantrel / Hikikomori ©

Karine Ventalon et Coline Chantrel incarnent respectivement le rôle d’une mère et de sa fille dans ce film poétique et déjanté. La thématique de l’Hikikomori, si elle a déjà été traitée dans plusieurs documentaires, est relativement inexplorée dans le cinéma français. Ce phénomène sociétal hérité du Japon connait un développement inquiétant dans nos sociétés européennes.

Qu’est-ce que l’Hikikomori?

« Ils sont un demi-million au Japon : les hikikomoris, ces ermites des temps modernes vivent reclus dans leur chambre pendant des mois, voire des années. Depuis avril 2018, le gouvernement japonais mène une étude nationale afin de mieux comprendre ce phénomène étrange. Autrefois limité aux jeunes, il s’étend désormais à toute la société japonaise ». 

hikiko.jpg
Illustration par Yuta Onoda pour le Wall Street Journal ©

« D’abord, le mot « hikikomori »… Un mot aux consonances exotiques, mystérieuses. Mais comment le traduire: reclus ? ermite ? exilé volontaire ? Difficile d’expliquer ce phénomène. En japonais, « hikikomori » veut dire se retirer, se retrancher », nous expliquent Constantin Simon et Aruna Popuri dans un reportage diffusé sur France 24 en janvier dernier. Ce phénomène bien connu au Japon depuis les années 90 semble également faire son bout de chemin en France et en Belgique.

Hikkomori_France24
Cliquez sur l’image pour voir le reportage diffusé sur France 24

« Ce qui rassemble tous les hikikomoris: leur inadaptation au monde, notamment à la société japonaise très codifiée, où l’individu compte moins que le groupe. Les hikikomoris ne se sentent pas à l’aise à l’école ou en entreprise, ils n’arrivent pas à se conformer au « moule » imposé par la société et les gens « normaux ». Leur chambre devient leur caverne, leur univers secret. Grâce à la télévision ou aux réseaux sociaux, ils gardent un lien avec le monde », ajoutent les reporters.

Synopsis de Hikikomori par Sophie Attelann

Camille est une jeune fille rêveuse qui vit avec sa mère Annie et sa grand-mère malade Rose.  Annie est caissière et travaille durement pour s’occuper de Camille et de Rose. Elle ne comprend pas Camille qui passe son temps enfermée dans sa chambre au lieu de chercher n’importe quel travail pour prendre son autonomie.

Capture d’écran 2019-02-22 à 17.53.11.png

Alors un matin, à bout de force, elle décide de mettre un terme à cette situation et menace Camille de la mettre à la rue s’il n’y a aucun changement à son retour. La jeune femme préfère alors en finir avec cette vie sans perspective d’avenir. Pour extérioriser sa douleur de vivre, elle dessine dans son carnet et se crée un personnage, MYO, la partie la plus sombre et la plus forte d’elle-même.

Hikkikomori_6

Après des recherches sur Google avec en intitulé : « comment en finir avec cette vie de merde », un « gentil internaute » lui propose plusieurs solutions, mais il va falloir sortir de la maison…

Capture d’écran 2019-02-22 à 17.52.23

Pour Camille qui a accumulé divers tocs et phobies, cela s’avère compliqué. Mettre un terme à sa vie est en soi une mission et toute une organisation. La voici enfin à l’extérieur et à sa grande surprise, grâce aux personnes qu’elle va rencontrer en chemin, elle va enfin retrouver le gout sucré de la vie.

Pourquoi ce film doit-il absolument trouver un diffuseur?

Le film Hikikomori de Sophie Attelann débute par des témoignages de jeunes diffusés sur YouTube. Ceux-ci expliquent leur désarroi et leur mal-être face à la société. On ressent dès le départ toute la douleur et le repli sur soi de cette population souvent jeune et désœuvrée. La joie et la vie ont laissé place aux doutes et à la solitude.

Coline Chantrel Hikkikomori

A mi-chemin entre le drame et le film fantastique, ce long-métrage amusant, déjanté et ludique s’intéresse au phénomène d’isolement extrême qu’est l’Hikikomori mais également à d’autres thématiques.

Hikkomori

Le harcèlement au travail, la responsabilité familiale par rapport aux parents et l’augmentation de la moyenne d’âge dans la société, la précarité, les traitements dégradants envers les personnes âgées, le bulying, la prolifération du marché noir et l’accès aux armes à feu dans la société, la prostitution, le suicide, les craintes des jeunes sur l’avenir et l’emploi, rien n’est mis de côté…

Hikkikomori_2

Au niveau du casting, Coline Chantrel fait mouche. Cette jeune comédienne et danseuse a démontré son aptitude à faire passer des émotions par le corps ou le regard. Ses années de danse sont valorisées de belle manière et son regard d’un bleu perçant ne laisse pas indifférent. Une belle découverte.

Photographe Mostefai GeneSis LoliPop
Photographe Mehdi Mostefaï Modèle photo: Coline Chantrel/GeneSis LoliPop

Le talent de Karine Vantalon dans le rôle de mère n’est quant à lui plus à prouver. Son expérience et son jeu apportent une autre dimension au film. La performance de grande qualité de Colette Roche complète ce trio à merveille.

Karine Ventalon
Backstage Hikikomori – Karine Ventalon

La prouesse d’Hikikomori est d’aborder des messages forts en phase avec les préoccupations des jeunes de manière ludique. Les moyens très limités pour le mettre en boite sont compensés par la générosité et l’audace de Sophie Attelann et de son équipe.

Hikkikomori_5
Backstage Hikikomori – Coline Chantrel

Ce film de Sophie Attelann mérite vraiment qu’on s’y intéresse, l’appel aux distributeurs est lancé.

Hikkikomori_9

Teaser court d’HIKIKOMORI de Sophie Attelan

affiche HIKIKOMORI

Titre : Hikkomori

Pays : FRANCE

Réalisé et produit par : Sophie Attelann

Acteurs :  Karine Ventalon, Coline Chantrel, Chantal Baroin, Gigi Ledron, etc.

Distributeur:  Toujours à la recherche d’un distributeur. Manifestez-vous!

La page Facebook du Film

La page Facebook de Karine Ventalon

La page Facebook de Coline Chantrel

Pour contacter Sophie Attelann : +33 7 85 55 95 39 ou sophieattelann@gmail.com

En bonus, le court-métrage Comme un lundi, avec Nina Lopata, qui a donné l’idée à Sophie Attelann de réaliser Hikikomori

14 commentaires

  1. Selecta ? Ils manquent de produits à un euro, depuis peu. Vous pourriez faire l’affaire.
    Sinon. Franchement. Voyant le teaser, le jeu de Coline est vraiment mauvais. C’est rigide, figé. La narration n’a pas l’air d’être particulièrement bonne. Le film semble être un énième film d’ado (dont un public averti se care). Même si vous aviez un distributeur, testez Selecta, personne n’irait voir ce film. Et. Pour l’amour de Dieu. Le sous titre du film est affreusement niai, je ne pense pas que quelqu’un d’autre qu’un attardé serait attiré par ça.

  2. Objectivement la volonté ne suffit pas. Ca n’est un long-metrage que par la durée… Tout le reste est amateur et bénévole. Ca se distribue auprès des amis et des participants qui malheureusement en attendaient sans doute plus. Par contre un peu d’humilité de « l’auteur » ne lui ferait pas de mal par respect de la qualité final du produit.

  3. quand les gens s’en prennent à un projet façon HATERS c’est plutôt bon signe, la jalousie n’est pas loin sinon ce serait l’indifference ! Alors plein de succès pour votre film !

  4. Un immense MERCI à Branchesculture , à Malko Douglas Tolley, à toute mon équipe adorée et à tous ceux qui nous soutiennent <3
    A bientôt pour de nouvelles aventures, pas de temps pour les haineux, je suis déjà au travail sur mes futurs projets ! chacun occupe son temps comme il veut 🙂
    MERCI encore pour ce bel article

    Sophie (rien à cacher)

  5. Que des blancs dans le casting, pas de japonais…Cherchez le mot “cultural appropriation” sur google. La France est tellement en retard dans l’intégration ethnique etc…

    1. Si vous allez au Japon, il y a tous les 100m des boulangeries françaises avec que des Japonais. Votre commentaire n’a pas de sens. Il faut des racistes pour faire un film sur le racisme? Et des noirs pour faire un film sur blackpanther? Et des gays pour un film sur l’homosexualité? Aberration. ^^

      Voici ce que google en dit: Appropriation culturelle (Cultural appropriation)
      La définition du concept récent d’appropriation culturelle est sujette à controverse. Ce terme originellement désignait uniquement l’utilisation d’éléments d’une culture par les membres d’une autre culture.

      En tant que sociologue politique, je suis obligé de vous dire que vous êtes à coté de la plaque. La transposition d’un phénomène japonais à la société française dans un film ne peut pas être qualifié d’appropriation culturelle dans son acceptation négative comme souvent à l’heure actuelle. Si vous faites référence au terme original, peut-être oui, mais où est le mal?

      Je vous conseille de retourner étudier vos concepts à l’Université et dans les livres et de ne pas croire tout ce qu’on lit sur Google.

      Belle journée,

      Cordialement,

      1. Évidemment venant d’une personne blanche je n’en attendais pas moins. Êtes-vous déjà allé au Japon? Vous ne pouvez pas comparer les pays d’Asie à la France. Le Japon n’est pas un pays multiculturel comme la France. Prenez le métro à Paris et vous verrez la diversité ethnique de notre pays qui en fait sa force. Au lieu de m’insulter en me disant d’aller étudier, peut-être devriez-vous vous-même ouvrir vos yeux et votre esprit à la culture et comprendre que certaines minorités ethniques ont besoin d’être intégrées et représentées dans les médias, autant que les femmes d’ailleurs qui ont eu besoin de quotas pour travailler et voter. Mais évidemment il faut beaucoup d’empathie pour une personne blanche de comprendre ça…

        Belle journée également à vous

  6. Alors, je suis une personne blanche qui a des origines italiennes, anglaises, slaves, etc. Je n’ai jamais fait de catégorie de genre. Je suis socilogue politique et je me suis rendu plusieurs fois au Japon. Je suis sorti avec une une tokyoïte qui était responsable du Tokyo dome il y a 10 ans et j’ai vécu avec elle à Tokyo. Mes parents m’ont conçu au Japon puisqu’ils y ont vécu de 1978 à 1981.

    Mais peu importe mes origines, vos propos n’ont aucune logique et sont bourrés d’amalgames et d’incohérences. Ma vision des choses n’est pas ethnocentrique si c’est ça que vous tentez de développer avec vos mots.

    Vous êtes raciste et hargneux envers le blanc et vous faites un amalgame monstre en considérant l’homme blanc comme une catégorie unique qui aurait des attributs prédéfinis. Je ne le suis envers personne et je ne distingue pas les gens par leurs couleurs, leur culture, leurs origines mais bien parce qu’ils sont. Vous êtes vraiment bête en fait, ce sont les pires, les gens bêtes qui pensent être malins et bons mais qui en réalité sont mauvais et ignorants. Vous ne méritez mm pas que je perde une minute de plus à vous répondre.

    Le pire, c’est que vous n’avez pas compris le propos du film… qui, mm s’il était intéressant, n’étais pas non plus d’une complexité écrasante.

    Bien à vous

    1. Haha la fameuse tirade du j’ai des amis/famille ethniques etc mais à côté de ça je vais rien faire pour les aider être représenté dans les médias et vais insulter de racistes toutes les personnes qui me le font remarquer! Vous avez raison les minorités ethniques oppriment les blancs et ce sont des racistes parce qu’elles ont just besoin d’un peu de visibilité! En toute logique si vous traitez d’un événement culturel d’un pays, mettez au moins une personne représentative dans votre casting! Un second rôle? De la figuration? Relisez la définition de cultural appropriation en anglais et pas en français parce que cette notion diffère selon les langues! Comme je vous l’ai dit les américains sont en avance en terme d’intégration par rapport à la France. Les minorités en France sont toujours cantonnées à des rôles clichés mais je vais arrêter là aussi parce que cela vous touche pas, vous avez jamais vécu cette discrimination donc vous pouvez pas comprendre!
      Je respecte en tout cas votre point de vue car c’est celui de la plupart des gens qui ne sont pas ethniques…

      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.