À grand homme, talent géant dans le monde des Ogres-Dieux

Nous ne pouvions pas ne pas vous parler, même quelques semaines… quelques mois après sa sortie, du troisième chapitre monumental des Ogres-Dieux. Reprenant l’intrigue là où le premier livre l’avait laissé (le second offrant un autre point de vue), entre cendres et ruines, pour les méchants comme pour le héros, déboussolé par les actes forts, capables de changer le cours des choses et de ce monde tyrannique, qu’il a posé.

© Hubert/Gatignol chez Soleil

Résumé de l’éditeur : Petit – fils du défunt roi Gabaal – assiste, impuissant, à la capture de sa compagne, Sala, par les hommes du Chambellan, tandis qu’il est sauvé par un homme mystérieux appelé Lours. Coutelier et rémouleur itinérant, il a rejoint les Niveleurs, un groupe de résistants qui voit en Petit un atout majeur. En échange de leur aide pour délivrer Sala, Petit devra revendiquer son trône, désavouer le Chambellan et rétablir l’entente entre les géants et les humains. Mais le chemin sera long… Et en voulant piéger Sol, stratège redoutable à la tête des troupes du Chambellan, Lours pourrait bien s’être piégé lui-même… Parviendra-t-il à devenir le grand homme qu’il souhaite être depuis qu’il est enfant ?

© Hubert/Gatignol chez Soleil

C’est la fin d’une époque mais notre grand homme pourrait bien ne pas voir la nouvelle. Affaibli et traqué, c’est plus mort que vif que Petit est récupéré par Lours. Un coutelier itinérant qui pourrait bien se révéler en allié fidèle et jusqu’au-boutiste dans la lutte qui va les opposer, démesurément, au Chambellan et ses troupes. 

© Hubert/Gatignol
© Hubert/Gatignol

Quittant le paradis perdu et l’enfer devenu, le luxe des palais, ce troisième opus se mue en Stratego (façon Game of thrones ) grandeur nature et explore un peu plus la mappemonde élaborée par Hubert et Bertrand Gatignol.

© Hubert/Gatignol chez Soleil

Le paysage change. Avec des montagnes, des rivières (et des ponts, fébriles) et une forêt dont les explorateurs sont rarement revenus. Une forêt malsaine, surhumaine, délétère et peut-être salutaire pourtant.

© Hubert/Gatignol chez Soleil

Tout comme leurs héros, les auteurs ont le sens du sacrifice, sur ces planches, on a l’impression qu’ils donnent tout, qu’ils s’acharnent et se décharnent. Puis, toujours, aux côtés des planches haletantes, comme des madeleines de Proust, il y a aussi ces pages de textes, permettant de raconter un souvenir, de remonter le temps pour mieux approcher la psychologie et les enjeux des personnages et, notamment, du mystérieux Lours, balafré au gant noir. Chaque « nouvelle » s’accompagne ainsi d’une illustration, comme une gravure, représentant une scène.

© Hubert/Gatignol chez Soleil

Menant la danse et le feu des combats de la tête et des épaules, Hubert et Gatignol inventent sans doute une nouvelle manière de faire de l’héroïc-fantasy en BD. Classe et badass , hors-du-commun et plus vraie que nature. Impressionnante.

© Hubert/Gatignol chez Soleil

Série : Les Ogres-Dieux

Tome : 3 – Le grand homme

Scénario : Hubert

Dessin : Bertrand Gatignol

Noir et blanc

Genre : Guerre, Heroic-fantasy

Éditeur : Soleil

Collection : Métamorphose

Nbre de pages : 188

Prix : 26€

Date de sortie : le 21/11/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.