De Castafiore en Cas… Kardashian, nouvelle Begum parisienne face aux tontons flingués du bocal

Dès le titre, ça commence comme un Tintin. La Castafiore, c’est bien mais les regards se tournent encore nettement plus vers Kim Kardashian. Adulée ou détestée, la star arrive sur tapis rouge en BD. Pas pour embellir sa bio ou ajouter une pièce à l’édifice de ce monde qui tourne autour de ses fesses mais à l’insu de son plein gré: pour revenir sur le formidable et improbable braquage dont elle a été victime une sombre et pétillante nuit du 2 au 3 octobre 2016.

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat
© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

Résumé de l’éditeur : Dans la nuit du 3 octobre 2016, Kim Kardashian, vedette de télé-réalité et icône planétaire du web, est victime d’un cambriolage. Séquestrée dans la chambre d’un hôtel parisien aussi luxueux que discret, elle se fait dérober pour 9 millions d’euros de bijoux, le vol le plus important commis contre un particulier en France depuis 20 ans. Très vite, la presse et toute la twittosphère s’emparent de l’affaire, faisant de ce braquage l’un des buzz les plus retentissants de l’année. Confrontée à un véritable maelstrom médiatique 2.0, la police va remonter la piste de suspects aux surnoms tout droit sortis d’un film d’Audiard. Des papys braqueurs venus, cette nuit-là, à bicyclette ! La rencontre de deux mondes aux antipodes, ou quand la réalité dépasse la fiction…

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

La people était sur une bulle de champagne quand des faux-policiers-cyclistes font irruption dans sa chambre louée cher et vilain dans un palace parisien, Pourtales. Des bras cassés aux yeux plus gros que le ventre qui vont pourtant réussie un casse, sans haine ni violence, au butin hallucinant.

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

Et pas inintéressant. Véritable reconstitution de ce qui pourrait être un film de Lautner et Audiard, avec le décalage que permet la bande dessinée humoristico-sérieuse, François Vignolle et Julien Dumond adjoints à Grégory Mardon (et tout le talent qu’on lui connaît) réussissent un voyage au bout d’une nuit rocambolesque et de l’enquête qui suivra. Et des répercussions, jusqu’à l’annulation d’un concert de Kanye West.

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

En 152 pages bien mieux que cent mots dans les Closer et autres Voici , les auteurs n’ont pas fait cet album sur un coin de table dans un café miteux et enrichissent le propos de témoignages, de distanciation et d’un certain regard social sur les différentes classes de personnages apparaissant dans ce polar inénarrable que survolent les oiseaux de Twitter et dont se nourriront très vite les sirènes de la télé-réalité. De psycho-drame en psycho-trame.

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

Voilà un album bien troussé et évitant les raccourcis, formules toutes faites et titres putaclic .

© Vignolles/Dumond/Mardon chez Glénat

Et, en bonus, Grégory Mardon a publié sur sa page Facebook quelques recherches au poil et au cheveux pour la couverture de cet album.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Les bijoux de la Kardashian

Récit complet

Scénario : François Vignolle et Julien Dumond

Dessin et couleurs : Grégory Mardon

Genre : Fait Divers, Humour, Polar

Éditeur : Glénat

Nbre de pages : 152

Prix : 15€

Date de sortie : le 13/03/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.