Brigade Verhoeven: fou d’Irène à la vie, à la mort et aux romans cultes

Après un premier album qui ouvrait le (jeu de) bal(les) et faisait mouche, Pascal Bertho et Yannick Corboz récidivent avec un deuxième album adapté des polars de Pierre Lemaître. Qui met déjà son (petit) héros au pied du mur. Et du haut de ce mur, pour paraphraser Napoléon, des décennies de littérature policière nous contemplent.

À lire aussi | Un air de Bécaud devient mélodie du chaos, du roman de Lemaître au vol du Corboz

© Bertho/Corboz

Résumé de l’éditeur : Le lundi 7 avril 2003, Camille Verhoeven, commandant à la Brigade criminelle, est appelé sur une scène de crime dans une friche industrielle de Courbevoie. Deux femmes ont été torturées, tuées, dépecées… Un crime particulièrement épouvantable et déroutant. Un assassin qui a tout prévu, jusque dans le moindre détail et qui, semble-t-il, connaît bien Verhoeven. Un peu atypique, notre commandant : la quarantaine, né hypotrophique, chauve comme un oeuf, amoureux d’Irène et bientôt père de famille. Accompagné de son équipe hétéroclite et efficace, parviendra-t-il à arrêter ces crimes avant qu’il ne soit trop tard ?

© Bertho/Corboz chez Rue de Sèvres

Dans Irène, le nom de l’épouse de ce commandant atypique mais qu’il est difficile de décramponner, Pierre Lemaître, et désormais ses héritiers graphiques, s’amusait avec bonheur à revisiter les meurtres les plus improbables commis par ses prédécesseurs écrivains (Bret Easton Ellis, James Ellroy, Philip Chub…).

© Bertho/Corboz chez Rue de Sèvres

Une sorte d’anthologie qui donne envie d’aller repiocher dans les bibliothèques. En espérant ne pas y croiser un déranger qui potasse son prochain crime. Et les fausses pistes qui vont avec.

© Bertho/Corboz chez Rue de Sèvres

Malicieusement et machiavéliquement, l’intrigue de Lemaître ne s’empêtrait pourtant pas dans les références pour trouver sa voie et amener son grain de sel pour planter la mécanique bien huilée de notre enquêteur.

© Bertho/Corboz chez Rue de Sèvres

 

Je n’ai pas lu ces romans mais j’ai l’intime conviction que Lemaître s’est rendu coupable d’une oeuvre profondément tout terrain et adaptable. Au cinéma et en BD. Et Bertho et Corboz lui font honneur dans ce kif total à 200 à l’heure dans laquelle tout est fait pour noyer Camille Verhoeven et pour faire suffoquer le lecteur. Et notre enquêteur, face à une équipe dysfonctionnelle et une presse qui roule pas vraiment cool et agressive. Quitte à faire capoter l’enquête sous un flux de fake news nourris par des journalistes sensationnalistes.

Jusqu’à une dernière case, un prolongement alors qu’on pense que tout est fini, où l’amertume et la scandaleuse impression que le méchant a gagné nous dépassent. Camille Verhoven n’est décidément pas un détective à pipe ou à chapeau, il s’investit profondément et intimement dans ces aventures qui vont changer sa vie, la martyriser, nous laisser coi.

Ce deuxième tome (sur quatre), c’est du solide, percutant et intelligent, nous arrachant un bout de coeur dans cet univers pourtant beaucoup plus coloré (par Sébastien Bouët et Fabien Blanchot) que noir. Comme quoi…

Série : Brigade Verhoeven

Tome : 2 – Irène

D’après le roman de Pierre Lemaître, Travail soigné

Scénario : Pascal Bertho

Dessin : Yannick Corboz

Couleurs : Sébastien Bouët et Fabien Blanchot

Éditeur : Rue de Sèvres

Nbre de pages : 76

Prix : 16€

Date de sortie : le 13/03/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.