Un air de Bécaud devient mélodie du chaos, du roman de Lemaître au vol du Corboz

Anobli un peu plus au cinéma depuis les derniers César (où l’Au-revoir de là-haut d’Albert Dupontel a conforté tout le bien qu’on pensait de lui), Pierre Lemaître a la chance d’être choyé par les différents médias qui veulent l’adapter. En BD, notamment, où après Christian De Metter, c’est le tandem formé par Pascal Bertho et Yannick Corboz qui fait le pari de la série policière, bien aidé par les personnages finement découpés, pas forcément charismatiques mais avec le supplément d’âme qui fait mouche, par le maître.

© Yannick Corboz

Résumé de l’éditeur :  « La bombe a convenablement fonctionné ; sur ce plan, il a tout lieu d’être satisfait. Les rescapés tentent déjà de secourir les victimes restées au sol. Jean s’engouffre dans le métro. Lui ne va secourir personne. Il est le poseur de bombes. » Jean Garnier – pour l’état civil, il est John Garnier, n’a plus rien à perdre dans la vie : sa mère est en prison, sa petite amie a été tuée et il n’a plus de travail. Ce qu’il veut est bien simple : un passeport et des billets d’avion pour sa mère et lui pour l’Australie et cinq millions d’euros. Il ne parlera en outre qu’au commissaire Camille Verhoeven, sinon il fait sauter les six autres obus qu’il a disséminés un peu partout… Camille Verhoeven né hypotrophique, ne mesure que 1,45 m. C’est un homme solitaire, discret, et appliqué. L’expérience lui a permis de réunir une équipe hétéroclite et efficace, composée de Louis, le riche élégant, d’Armand, le radin méticuleux et de Jean-Claude, le joueur, coureur de jupons.

© Bertho/Corboz/Bouet/Blanchot chez Rue de Sèvres

Ah qu’est-ce qu’on les aime ces polars dans lesquels le coupable est connu dès les premières planches. Ça donne autre chose à voir, ça travaille la psychologie, ça ébauche le mode d’emploi du crime et les raisons qui ont amené à son inéluctabilité.

© Bertho/Corboz/Bouet/Blanchot chez Rue de Sèvres

C’est exactement le cas ici puisque, à travers les époques, le roman de Pierre Lemaître permettait d’explorer le lien plus ou moins moteur ou nocif qui peut nourrir la relation mère-fils. Au-delà des bécots, au-delà de Bécaud. Entre le criminel et la mère qu’il veut faire libérer – on ne sait trop pourquoi quand on sait ce qu’elle lui a fait – mais aussi entre le commissaire Verhoeven et la sienne. De quoi explorer cette enquête sur deux tableaux et donner à la BD de quoi peaufiner le rendu visuel que le lecteur ne pouvait que s’imaginer jusqu’ici.

© Bertho/Corboz/Bouet/Blanchot chez Rue de Sèvres

Dès la première planche, le décor est planté, l’élégance du dessin de Yannick Corboz n’a pas besoin de mot pour faire parler l’ambiance. Les couleurs de Sébastien Bouët et Fabien Blanchot tirent ce qui sera une sombre histoire vers la lumière. Si vous vouliez un récit dévastateur et désespéré, vous n’êtes peut-être pas à la bonne porte. Si, par contre, vous aimez jouer avec des personnages décalés et qui mettent du temps à être un tant soit peu infaillibles, vous êtes au bon endroit.

© Bertho/Corboz/Bouet/Blanchot chez Rue de Sèvres

Il y a une rare délicatesse dans ce que fait Lemaître, un peu comme celle de Vargas dans un autre genre, et les auteurs de cette bande dessinée l’ont tout à fait perçue et la rende remarquable, entre deux rebondissements et des flashbacks touchants mais pas vains. Car oui, des histoires policières, il y en a des tas; mais ici, plus que du fun, par-delà un final peut-être un peu attendu, il y a également des petites leçons à retenir. Inestimables. Comme le trait si vivant de Yannick Corboz qui fait se mélanger les arts, de la littérature à l’animation suggérée, de la peinture au dessin.

Série : Brigade Verhoeven

Tome : 1 -Rosie

D’après le roman de Pierre Lemaître, Rosy & John

Scénario : Pascal Bertho

Dessin : Yannick Corboz

Couleurs : Sébastien Bouët et Fabien Blanchot

Éditeur : Rue de Sèvres

Nbre de pages : 76

Prix : 16€

Date de sortie : le 10/01/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.