Entre Le seigneur des anneaux et la guerre (et surtout, la paix) des étoiles, Jef Bertels nous emmène dans un voyage somptueux et imaginaire

J’essaie de vous fasciner visuellement avec une beauté étrange et intrigante.

Qu’il est dur pour un artiste de résumer son art, sa vie, en quelques mots. En amont d’un superbe artbook, Universeum, qui vient de paraître, Jef Bertels s’y essaie pourtant. Actuellement mis à l’honneur dans une exposition de la galerie Lurquin, à Dinant, l’artiste nous évade et offre l’opportunité d’un voyage graphique et sensitif, au coeur d’un monde dont il a les clés et le secret, organique et universel, inépuisable au gré des éléments. Toujours pacifiques.

© Jef Bertels

Entre le passé et le futur, entre le minuscule et le grandiose, cet artiste flamand, présenté comme l’un des plus importants peintres contemporains en Belgique, semble capable de tout, mêlant nature et urbanisme, réinventant l’espace public et y promenant des animaux recréés. Toute une faune et une flore qui font s’écarquiller nos yeux.

© Jef Bertels
© Jef Bertels

La passion parle, le rêve d’une vie aussi : « Pendant toute ma vie, j’ai ressenti une envie irrésistible de dessiner et de peindre. À côté de ça, la fantaisie m’intéresse autant que la science, et, déjà enfant, j’étais stimulé par la collection de livres de mon père : les classiques de la littérature de science-fiction. Des images complexes et « fait main » sont un bon moyen pour exprimer ces passions. Elles me permettent d’interpréter des mondes étranges et de susciter une ambiance aventureuse sans devoir raconter des histoires concrètes. Vous pouvez interpréter ces images librement. Quand au moins une de mes œuvres provoque une conversation passionnante ou des rêveries aventureuses, je considère mon existence comme justifiée. »

© Jef Bertels
© Jef Bertels

Il semblerait bien que le pari soit remporté haut la main. On a rêvé, on s’est envolé, un vrai coup de coeur. Voilà quelques oeuvres de Jef pour vous charmer, le reste est à découvrir dans son livre, notamment, disponible sur le site de l’artiste. Site sur lequel vous pourrez en savoir plus. Comme sur sa page Facebook.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par ailleurs, Jef Bertels expose jusqu’au 14 avril, à Dinant, dans l’écrin de la Galerie Lurquin. Il n’est pas seul puisque Marifey, sa femme, expose elle aussi. Ses oeuvres en céramique, elle. L’utilitaire s’est fait rêveur et, à l’instar de Jef, cette créatrice a mis son art sur orbite. On ne vous en dit pas plus, on vous laisse voir, apprécier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Du 23 Mars au 14 Avril 2019. Tous les jours, week-ends compris, de 10h00 à 19h00. Galerie Lurquin : Rue Daoust, 104 à 5500 Dinant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.