Quand la satire de notre société s’élève au rang de la poésie : Tobie Lolness de Timothée de Fombelle

C’est un roman jeunesse que je vous conte aujourd’hui. Ou plutôt deux romans jeunesse : les deux tomes des aventures de Tobie Lolness. Une satire profonde de notre société, de la poésie, des mots à conserver, des phrases à méditer avec quantité d’humour et de légèreté. Un réel bijou que cet univers si tendre et attachant que celui de l’arbre où vit Tobie.

Image associée

« Courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens… Tobie Lolness ne mesure pas plus d’un millimètre et demi. Son peuple habite le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée. Seul Tobie a pu s’échapper. Mais pour combien de temps? »

Ce premier tome plante le décor dans une course-poursuite. Tobie a 13 ans et s’enfuit. Petit à petit, l’horizon du lecteur s’éclaire parce que l’histoire de Tobie prend forme. C’est l’histoire d’un jeune garçon courageux, fils d’un professeur qui lui a transmis tout ce qu’il sait et d’une mère qui lui a appris l’importance des mots. Je ne peux résister à vous partager ces quelques lignes, d’une beauté poétique sans limite.

« …lui disait que les mots sont des combattants de l’ombre. Si on choisit de devenir leurs amis, ils nous aident toute la vie. Sinon, ils se mettent en travers de notre chemin. Maïa lui expliquait que c’était à cause de cela qu’on disait « connaître » un mot ou un langage comme « connaître quelqu’un ». Tobie, après pas mal d’efforts, était devenu l’ami des mots. Tous les jours, il voyait les miracles qu’ils font. Ils l’avaient sauvé de la solitude et de l’ennui. Ils avaient été à ses côtés pour étudier avec son père et surtout, ils ne l’avaient pas lâché pendant les conversations avec Elisha. Elisha connaissait très peu de mots mais elle les habillait de telle manière que Tobie risquait de tomber à chaque phrase. Il avait donc appris en l’écoutant, à faire vivre les mots grâce à la voix et au silence. Les mots pourtant nous soufflent souvent bien des conseils qu’on ne saisit pas… »

Tout est écrit de la sorte, tout est fin, ciselé, choisi. C’est un roman à déguster, à savourer. C’est un roman à relire, pour y revenir. C’est un roman à offrir, à partager. C’est un roman empli de liberté, thème cher à mon coeur. Un roman où les gentils luttent avec force et courage, un roman qui rappelle des valeurs qui construisent et qui nourrissent de bonheur.

Résultat de recherche d'images pour "Tobie lolness"

Et quand on a fermé les dernières pages de ce premier tome, on est heureux de savoir qu’un deuxième nous attend.

Image associée

« Le grand chêne où vivent Tobie et les siens est blessé à mort. les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n’est pas le seul. Au plus dur de l’hiver, la résistance prend corps. Parviendra-t-il a sauver son monde fragile? Rerouvera-t-il Elisha? »

C’est une épopée, une vraie; que nous propose l’auteur, Timothée de Fombelle. C’est une histoire d’amour, des histoires d’amitié, des grands voyages, des combats, de la résistance, une lutte des classes, un retour au pays et un héros qui a grandit. Tobie a 16 ans maintenant et il est bien décidé à se battre pour les siens et pour son arbre.

Un petit mot également pour le dessinateur de ces romans jeunesse : François Laplace. Il illustre avec brio les situations, égraine les pages de ses dessins en conservant la poésie du récit et en laissant encore la place à l’imaginaire du lecteur. Il n’y a que des compliments pour Tobie Lolness.

Image associée

Je ne peux que vous recommander Tobie Lolness. Parce que c’est une lecture qui évade, qui rend heureux. Parce que c’est un bijou d’écriture. Une écriture simple, efficace, sensible, soignée, recherchée mais aussi légère et parfois naïve. Une point de surréalisme s’y glisse également. Timothée de Fombelle est une TRÈS BELLE découverte et ce Tobie Lolness laissera un souvenir de qualité dans ma mémoire de lectrice.

Résultat de recherche d'images pour "Tobie lolness"Auteur : Timothée de Fombelle

Illustrateur : François Laplace

Titre : Tobie Lolness

Editions : Galimard Jeunesse et Folio Junior

Sortis en 2006 et 2007

399 pages et 426 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.