Les comics, ce n’est pas que pour les grands et Kinaye entre dans la danse #2 : de klougs en gloubi-boulga, Space Battle Lunchtime fait son Top Chef alien loin des formats télé-réalisés

Ah les enfants ! Tout un temps, beaucoup ont cru que le Neuvième Art leur était réservé, exclusivement. Ce n’était pas un média assez sérieux pour les grands, disait-on. Si les mentalités ont bien changé et évolué, qu’il y a désormais des albums pour tout un chacun, le monde éditorial continue de proposer de nombreuses séries qui font le bonheur des têtes blondes, avec des héros à leur hauteur. Du moins, la BD franco-belge. Force, en effet, est de constater qu’en matière de comics jeunesse arrivant dans le paysage français, nos gamin(e)s n’avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent. Urban Kids a rectifié le tir, en déclinant quelques valeurs sûres (Batman, Scooby-Doo, Little Pony…) mais, côté indépendant, ce n’était pas encore la gloire. Et voilà qu’à la faveur d’un crowdfunding réussi, rentrent dans la danse les Éditions Kinaye. Avec savoir-faire, passion et une sélection de titres qui claquent. Première volée de quatre titres, souples et forts en univers d’auteurs. Dans un bel emballage attrayant. Deuxième étape de ce topic avec Space Battle Lunchtime de Natalie Riess.

À lire aussi | #1 : L’assistante de la Baba Yaga nous a laissés… baba

À lire aussi | Starve, chronique d’une téléréalité culinaire à côté de laquelle Top chef et consorts sont de la gnognotte !

© Natalie Riess chez Kinaye

Résumé de l’éditeur : Space Battle Lunchtime est un show culinaire ultra populaire diffusé jusqu’aux confins de l’univers et sa nouvelle saison est sur le point de commencer ! Quand l’un des chefs sélectionnés jette l’éponge à la dernière minute, une apprentie pâtissière terrienne, Peony, se voit offrir la chance de le remplacer et de concourir pour la notoriété, la gloire et un prix de 20 000 Solarbucks. Elle doit simplement impressionner les juges aliens et battre les cinq autres chefs sélectionnés (aussi des aliens !) : la mystérieuse Neptunia, le sournois Melonhead, l’intimidant Jacques, la féroce Owline, et le robuste Meatabax. Coincée entre des concurrents déloyaux et des ingrédients inconnus, Peony va devoir tout donner. Est-elle prête à surmonter le monde impitoyable de la cuisine intergalactique, ou s’est-elle surestimée ?

© Natalie Riess chez Kinaye

Puisque Baba Yaga ne vous a pas mangés, qu’elle vous a même laissé toute la vaisselle (il faut souffrir pour être son assistant), prenons notre balai magique pour aller dans une autre galaxie. Celle que Peony, apprentie pâtissière passionnée, va découvrir comme nous en s’engageant (sans trop savoir à quoi elle s’engage d’ailleurs) dans un concours de cuisine qui se veut universel. Top Chef à la sauce space opera qui reléguera pour longtemps les klougs et le Gloubi-boulga terrestres.

© Natalie Riess chez Oni Press

En effet, à base d’ingrédients inconnus (et qui ne gagnent pas à être connus, en fait) issus de la faune et la flore extra-terrestre, Peony va devoir batailler avec les moyens du bord et faire confiance à son instinct pour adapter les recettes de son monde à celui de ces aliens mystérieux… et redoutables, pour certains.

© Natalie Riess chez Kinaye

Pas besoin d’en faire des tonnes, les enfants n’ont pas toujours besoin de savoir le pourquoi du comment et de grandes explications, Natalie Riess nous embarque dans son récit comme s’il coulait de source et nous laisse tatônner dans les pas de Peony. Forcément, comme l’enjeu est de taille, tous les coups semblent permis et la bonne élève qu’est notre terrienne aux doigts d’or va en faire les frais.

© Natalie Riess chez Kinaye

Si tout tourne autour de cuisine revisitée (pas sûr pour autant qu’elle plaise à Jean-François Piège), Space Battle Lunchtime n’est pas un livre de bouffe. C’est le prétexte pour faire intervenir des personnages loufoques, ambigus, sournois pour certains peu fréquentables. Les enjeux des grandes compétitions sont là mais Natalie les détourne pour les prendre moins au sérieux que les formats originaux et télé-réalisés.

© Natalie Riess chez Oni Press

Ses comics amènent une bulle d’air d’insouciance sans pour autant exclure une tension dramatico-culinaire. Un album qui se laisse lire et vivre au fil d’un dessin simple et efficace qui donne l’envie de grignoter encore un peu cette série, qui ne s’encombre pas de fan-service sans goût mais trouve sa propre âme, dont le deuxième tome arrivera en juin. À table !

Série : Space Battle Lunchtime

Tome : 1/2 – Lumières, caméra, miamction !

Scénario, dessin et couleurs : Natalie Riess

Traducteur : Romain Galand

Genre: Science-fiction

Éditeur VF: Kinaye

Collection : Fresh Kids

Éditeur VO : Oni Press

Nbre de pages: 120

Prix: 13,50€

Date de sortie: le 18/01/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.