Le moine, le vampire et le mort-vivant: ceci n’est pas le remake d’un western spaghetti façon Romero mais plutôt le rouleau de printemps de Madame Ming

Le temps brise et disperse la réalité, ce qui reste devient mythe et légende.

Nuto Revelli

© Masato Hisa chez Casterman

Résumé: Fin du règne des Qinq, au tournant du XXe siècle. À Shanghai, la rumeur enfle: la nuit venue, dans la rues désertes, une ombre dansante extermine des morts-vivants avec la lune pour seul témoin… Avec Grateful Dead s’ouvre une chasse aux zombies menée tambour battant! Entre maisons closes et tripots où les combats clandestins de grillons font et défont les fortunes, Masato Hisa (Area 51) revissée le Shanghai des concessions occidentales en y invitant vieux maîtres taoïstes, prostituées et morts-vivants, mais aussi vampires et légendes du Far West!

© Masato Hisa

Le dessinateur et scénariste de Grateful Dead n’est autre que Masato Hisa. Il commence sa carrière en 2002. Après la parution de Grateful Dead en 2003, il publie en feuilleton sa seconde œuvre Jabberwocky également dans Magazine Z, il s’attelle  à dessiner Area 51 et Nobunagun. En 2017, il dessine  et scénarise Kamuya Ride.

© Masato Hisa

L’histoire se passe dans les bas-fonds de Shanghai. Des morts-vivants, des Jiangshi ou autres vampires déciment la population. Le seul moyen d’en être débarrassé, c’est de les brûler. Un vieux moine Taoïste et une jeune femme pratiquant le kung-fu mènent alors leurs investigations pour les débusquer. Pour en venir à bout, ils peuvent compter sur les connaissances occultes de Lee Lin Chu et la puissance de Ko-lin. À travers leurs enquêtes, ils rencontreront différents représentants du Mâlin ainsi qu’une légende du Far West: Billy the Kid. Vont-ils arriver a endiguer cette vague de meurtres? Qui en est la cause?

© Masato Hisa

Ce manga paru en 2003 souffre de quelques problèmes dans le scénario et dans le dessin. En ce qui concerne une histoire, le mélange des genres n’est pas un souci en soit… mais ici ça coince. Trop de bonnes idées tuent les bonnes idées. Au départ, le duo maître taoïste – Jeune guerrière fonctionne bien.

© Masato Hisa chez Casterman

Ensuite, interviennent les morts-vivants, les Jiangshi et des cowboys transformés en vampires. Là, il n’y a plus de logique mais seulement une juxtaposition de mythes et de légendes. Les investigations des  petites enquêtes (qui n’en sont pas vraiment) trouvent une conclusion un peu trop hâtive. La capacité de notre jeune héroïne à transformer ses relations sexuelles en énergie n’est pas une mauvaise trouvaille (quoique pas mal usité dans le hentai=manga porno) mais est noyé dans l’ensemble des thématiques abordées.

© Masato Hisa

Pour le graphisme, le dessin est très brouillon. Les scènes de combats manquent de rythme et de finesse, ce qui nuit à la fluidité de la lecture. Le trait est grossier ce qui provoque des difformités sur les personnages (on a l’impression sur certains plans que Ko-lin a trois seins).

© Masato Hisa chez Casterman

Cela dit, il ne faut pas oublier que c’était la première oeuvre d’un mangaka de génie à l’univers bien particulier. On voit beaucoup de potentiel mais la lecture n’est pas agréable tant par les faiblesses  scénaristique que par la pauvreté graphique. Il sort un peu tard, par rapport à ce que fait l’auteur maintenant. Pourtant, pour les amateurs de Masato Hisa, il est cohérent de l’avoir dans sa  bibliothèque et de connaitre les balbutiements de ce Maître incontesté. C’est grâce aux éditions Casterman que nous pouvons l’ajouter à notre collection. Merci a eux pour ce beau travail sur la couverture.

Série : Grateful Dead

Tomes : 2 parus

Scénario et dessin : Masato Hisa

Noir et blanc

Genre : Fantastique, Western

Éditeur : Casterman

Collection : Sakka

Nbre de pages : 200

Prix : 8,45€

Date de sortie : le 29/08/2018 et le 27/02/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.