La résistance pas plus haute que trois pommes à en déplacer des ponts

C’est déjà le cinquième tome de cette série-bijou qui nous arrive entre les mains. Les enfants de la résistance de Vincent Dugomier et Benoît Ers a su mener sa barque entre didactisme et information à réflexes de fiction. Et surtout aucun compromis à l’égard de la terreur et de la violence de cette deuxième guerre mondiale qui gangrenait et divisait les pays.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Tome 1 => Ers et Dugomier: « Souvent, on parle peu de la résistance des premières années, un vrai eldorado pour nous » 

Tome 2 => Des héros pas plus hauts que trois pommes pour contrecarrer le nazisme et ses tragédies

Tome 3 => Entre deux géants, les enfants de la résistance doivent devenir… grands tout en se méfiant

Tome 4 => Écorchant notre coeur de lecteur tout en y mettant du baume, les enfants de la résistance n’ont pas fini de nous épater

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Résumé de l’éditeur : François, Lisa et Eusèbe poursuivent leur combat. Le réseau Lynx a dorénavant pour mission de protéger un « pianiste », un espion en charge de l’émetteur-récepteur qui permet à la Résistance locale de communiquer avec Londres.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Dans ce cinquième tome, Le pays divisé, le trio d’enfants a déjà perdu des plumes, des proches mais n’a jamais reculé, forçant l’admiration et le bagout lié à la jeunesse et laissant penser que rien n’est impossible.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Préparant l’arrivée d’un nouvel opérateur radio (clandestine bien sûr) tout en faisant toujours plus profil bas face à un étau allemand qui se resserre, se referme.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Peut-être moins soutenu que les précédents, ce nouvel opus laisse respirer le lecteur avant d’enchaîner sur un nouveau durcissement. Cela laisse le temps de se balader dans les cases, dans l’espace.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Outre sa beauté graphique, cet album est comme un simulateur, une manière de se retrouver 75 ans en arrière dans un décor grandeur nature, habité par la documentation riche et dingue (les affiches placardées sur les murs) et brillant par son amour pour la liberté, l’audace et la tolérance.

© Dugomier/Ers chez Le Lombard

Série : Les enfants de la résistance

Tome : 5 – Le pays divisé

Scénario : Vincent Dugomier

Dessin et couleurs : Benoît Ers

Genre : Histoire, Aventure, Drame

Éditeur : Le Lombard

Nbre de pages : 48 (+ 8 pages de dossier documentaire)

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 25/01/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.