VIDÉOS| Gunnm devient Alita-Battle Angel à l’écran mais appuie fidèlement la puissance de la badass girl la plus sexy de la galaxie !

Alita – Battle Angel est le dernier long métrage réalisé par Robert Rodriguez ( Desperado, From Dusk Till Dawn, Spy Kids, Planet Terror, Machete Kills, Sin City, etc.). L’écriture et la production sont l’oeuvre de James Cameron (Terminator, Aliens le Retour, Rambo 2, Abyss, Strange Days, Titanic, Avatar,  etc.).

51344548_1047658658752130_600868939777441792_n

Avec un casting 5 étoiles (Rosa Salazar, Jennifer Connely, Christoph Waltz, Mahershala Ali, etc.) et plus de 200 millions investis par la 20th Century Fox, les fans du manga culte Gunnm de Yukito Kishiro trépignaient d’impatience de découvrir son adaptation cinématographique. Pari réussi ou flop total? Pourquoi Gally s’appelle-t-elle Alita dans le film? Pourquoi ce film est unique en matière d’animation et d’images de synthèse? On décrypte tout ça dans la suite de cet article enflammé.

Le synopsis d’Alita : Battle Angels

Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé – elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

© Twentieth Century Fox

Pourquoi Gally (Gunnm) s’appelle-t-elle Alita dans le film?

Nombreux sont ceux comme moi qui ont découvert Gunnm et son univers lors de la sortie remarquée du manga par Glénat en 1995. Cette dystopie cyberpunk est devenue culte auprès de nombreux fans, notamment grâce à l’attrait de l’héroïne principale, Gally.

Si la combattante martienne la plus sexy et badass de toute l’histoire de la science-fiction a été renommée Alita dans le film, c’est simplement car le nom Gally présent dans les versions japonaise et française du manga avait été modifié lors de sa sortie US.

© Twentieth Century Fox

Pour l’anecdote, à l’origine, Alita était le nom du chat noir d’Ido qui est mort un mois avant qu’il ne retrouve Alita/Gally dans la décharge de Zalem. Notons également que Zalem a été renommée Tiphares dans la version US. Un ami du professeur Ido, Gonzu, dit d’ailleurs qu’il trouve bizarre d’appeler une fille à partir du nom d’un chat mâle. Le fameux chat peut être aperçu dans le manga lors d’un rêve où le chat s’appelle Alita et l’héroïne s’appelle Galy. Desty Nova lui-même apparaît dans ce rêve sous le nom d’Oncle Nova.

https://www.instagram.com/douglas.bxl/?hl=fr

Ces explications resteront probablement difficiles à comprendre pour ceux qui n’ont pas lu le manga ou vu la série d’OAV de Gunnm. Pour en finir avec l’histoire du changement de nom, Fred Burke, co-traducteur pour Viz Comics, aurait justifié les nombreuses modifications dans la traduction américaine par le besoin d’élargir l’audience à un public plus large que les fans « hard-core » de manga et d’animés (d’après plusieurs articles retrouvés sur des forums de fans)

Le choix d’Alita ne semblerait pas non plus décidé complètement par hasard. Plusieurs théories sont avancées sur le net mais difficile de savoir laquelle est la bonne. Pour certains, Alita serait un mot russe ayant un rapport avec Mars, planète d’origine d’Alita alias Gally. D’autres disent qu’Alita est la version japonaise d’Alida qui vient du germain adal qui signifie noble. Ce nom plus fréquent au début du 20e siècle était donné à des femmes courageuses, déterminées, rêveuses et sensibles qui font tout pour atteindre leur but.

© Twentieth Century Fox

Le portrait craché de notre héroïne, non? Enfin, Alida en latin veut dire muni d’ailes, un ange avec des ailes. Gally/Alita a souvent été représentée et dessinée comme un ange déchu avec des ailes.

Type de Dessin: Copie/Fanart Série: GUNNM (Gally) https://www.tvhland.com/community/picture-303938.html.

La critique complète d’Alita : Battle Angels

Alita : Battle Angel a réussi le pari périlleux de ravir à la fois les profanes et les adeptes du manga Gunnm. Dès le départ du film, une chose est marquante, Alita/Gally est en image de synthèse mais malgré cela, elle semble se fondre dans le décor comme de vrais acteurs. Souvent les personnages d’animation sont un peu froids et trop synthétiques pour qu’on les considère comme humain, ici, ça marche parfaitement.

1ed04849b04b2ee1ff12c4aa214881dbe548bcef

Qu’est-ce qui différencie Alita de la plupart des personnages animés? Comment ont-ils fait pour lui faire des grands yeux comme dans le manga? Qu’en pense Rosa Salazar?

© Twentieth Century Fox

C’est sans nul doute la technologie de pointe utilisée pour créer l’héroïne principale et la rendre vivante qui donne une profondeur supplémentaire au scénario. En effet, des dizaines de caméras placées sur les scènes de tournage avaient pour but de filmer les capteurs placés directement sur les vrais acteurs. Rosa Salazar, qui joue Alita, a joué toutes les scènes avec de nombreux capteurs placés sur son visage. Ceux-ci ont permis de capturer toutes les émotions de l’actrice et le résultat est tout simplement époustouflant (voir les deux vidéos pour tout savoir de ce procédé).

En plus de souligner le bon usage de la technique au service de l’émotion, nous devons également louer le respect de l’univers post-apocalyptique de Gunnm et de l’ambiance qui a fait le succès du manga. L’attention accordée à l’esthétique des armures, aux styles des personnages et à la cité tout entière est poussée dans le détail et tout a été pensé pour plonger le spectateur dans l’ambiance de Zalem et la Décharge.

téléchargement.jpg

Des scènes d’actions dynamiques, des graphismes léchés ainsi qu’un casting constitué de stars et 200 millions de dollars suffiraient-ils à faire un grand film? L’histoire a prouvé à de nombreuses reprises que ces éléments n’étaient pas gages de réussite. Les fans de la première heure seraient-ils satisfaits? L’histoire, qui date des années 90, aurait-elle encore autant d’écho auprès du public près de 30 ans après la sortie du premier manga au Japon? Les personnages seraient-ils aussi attachants et captivants que dans le manga? Gally/Alita aurait-elle autant la classe que dans l’histoire originelle? La réponse est oui, le pari est réussi à 99% car il faut partir du principe qu’on peut toujours faire un peu mieux… mais c’est vraiment presque parfait.

© Twentieth Century Fox
© Twentieth Century Fox

Contrairement à ce que l’on a pu voir récemment dans Mortal Engines ou encore dans le dernier Jurassic Park (World, même), l’écriture du film par James Cameron ne s’est pas faite au détriment de la personnalité des personnages et de leur complexité. La première partie du film, sans être lente, expose la relation complexe entre les différents protagonistes. Cette phase est primordiale car elle provoque l’attachement du téléspectateur pour l’ensemble des héros du film. Trop souvent, les blockbusters de ce type se limitent à des enchaînements de séquences d’action au détriment de l’émotion. Alita ne tombe pas dans cet écueil et les phases d’action, omniprésentes, sont toujours mises au service du scénario.

© Twentieth Century Fox

De plus, alors que mouvements féminins sont de plus en plus visibles, Alita/Gally est surement le personnage féminin le plus emblématique, puissant et attachant de l’histoire de la science-fiction. J’exagère peut-être un peu mais pour beaucoup de fans, dont je fais partie, il s’agit vraiment de la badass girl la plus sexy et puissante de la galaxie. Elle rejoint Trinity de Matrix et quelques autres au panthéon des combattantes les plus spectaculaires du cinéma.

En ce qui concerne l’idée du film, on se trouve dans une dystopie envisageable où la planète aurait été ravagée suite à une guerre avec des colonies venant de Mars. Tout le scénario repose ensuite sur la dichotomie entre le haut de la société et le bas celle-ci. Les nantis et l’élite est localisée dans la ville suspendue de Zalem. Cette ville riche est fermée et accessible uniquement pour les plus riches. Le reste de l’humanité, les classes moyennes et inférieures se sont regroupées juste en dessous dans ce qu’on appelle communément, la Décharge. De là à faire une comparaison avec notre monde et la poignée de milliardaires qui le dirige, il n’y a qu’un pas à faire…

Gunnm_vol1_009

D’autres idées intéressantes sont également présentes dans le manga comme dans le film mais nous les développerons plus dans un prochain article sur l’univers et les thèmes abordés dans Gunnm (manga et OAV).

© Twentieth Century Fox

Ce film constitue jusqu’à présent l’une des plus belles surprises de 2019 en offrant à la fois de l’action et de l’émotion au spectateur qui ne s’ennuiera pas une seconde durant les 2h et 11 minutes de ce long métrage qui ne laissera personne indifférent.

© Twentieth Century Fox

Note: Ma note (4.5 étoiles sur 5) – Vu en Imax 3d en Kinépolis de Bruxelles. 

etoile-4.5

Date de sortie 13 février 2019 (2h 02min)
Genres Science fiction, Action
Nationalités Américain, Argentin, Canadien

Page Facebook d’Alita : Battle Angel

Page Facebook de Gunnm

Page Facebook de la 20th Century Fox Belgique

Un commentaire

  1. Merci pour cette magnifique chronique. J’ai hâte d’aller le voir et de me laisser envahir par l’ambiance du manga. Et je suis d’accord avec toi Gally est mon idéale féminin avec Garami de Arms Peddler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.