La Toile d’araignée, une enquête distrayante signée Agatha Christie actuellement au Théâtre Royal des Galeries

L’oeuvre d’Agatha Christie constitue une valeur sûre sur laquelle les metteurs en scène ont toujours aimé travailler. Cette fois, c’est vers le Théâtre Royal des Galeries que devront se tourner les amateurs d’intrigues policières s’ils veulent assister à une des représentations de La Toile d’Araignée qui s’y joue en ce moment jusqu’au 3 mars dans une mise en scène d’Alexis Goslain.

© TRG

Dans un manoir des environs de Londres, Clarissa, épouse de Henry Hailsham-Brown qui travaille au ministère des Affaires Etrangères, s’ennuie quelque peu. Elle se distrait en recevant quelques amis : Sir Rowland Delahaye son tuteur, Hugo Birch un vieux juge de paix, et le jeune Jeremy Warrender qui lui fait une cour assidue. Pippa, fille du premier mariage d’Henry, habite avec eux car elle refuse de vivre chez Miranda, sa mère toxicomane, remariée au détestable Oliver Costello.

Clarissa, en attendant l’arrivée de hautes personnalités pour une rencontre secrète, s’adonne à un passe-temps insolite : elle suppose que des choses terribles vont arriver, comme par exemple trouver un mort dans le salon. 

La supposition devient réalité quand elle bute sur un cadavre. Doit-elle avertir la police ? Dissimuler le corps ? Que raconter à l’inspecteur Lord, prévenu anonymement, et qui vient d’arriver ? ( source: TRG )

© TRG

Nous sommes ici en présence d’une intrigue policière dans une comédie. Pas de risque, pour les plus craintifs d’entre vous, de trembler ou de frémir à quelque moment que ce soit durant la pièce, vous serez plutôt tenté d’esquisser un sourire, ou même de rire, face aux péripéties vécues par les différents protagonistes.

Interprétée par des comédiens efficaces comme Daniel Hanssens, Cécile Florin, Michel Poncelet, Marc De Roy, Catherine Claeys, Denis Carpentier, Sybille Van Bellinghen, Cédric Cerbara et Robin Van Dyck la pièce se laisse voir avec plaisir, même si on est ici dans une adaptation des plus classiques, sans la moindre prise de risque artistique qui témoignerait d’une certaine forme de modernité.

© TRG

La première partie avant l’entracte semble parfois tirée en longueur et manque quelque peu de rythme, s’attardant assez longtemps sur la présentation des personnages alors que l’intrigue prend du temps à se mettre en place. Par contre, la deuxième partie de la pièce, plus animée, rattrape le spectateur et nous réserve quelques bons moments et son lot de répliques savoureuses.

Difficile de sortir un comédien plus particulièrement qu’un autre de la distribution, la performance relevant plutôt d’un joli travail d’équipe. Quand à l’intrigue, comme toujours chez Agatha Christie, elle est bien ficelée, jouant avec des ficelles connues. On y trouve des portes dérobées, des personnages aux multiples facettes, un enquêteur perspicace et tenace, bref, tous les ingrédients d’une sympathique enquête policière qui à défaut d’être géniale vous fera passer un bon moment de théâtre à l’ancienne.

Bon spectacle !

Jean-Pierre Vanderlinden

Avec: Cécile Florin, Michel Poncelet, Marc De Roy, Catherine Claeys, Denis Carpentier, Sybille Van Bellinghen, Cédric Cerbara, Robin Van Dyck et Daniel Hanssens.

Mise en scène: Alexis Goslain.

Décor: Francesco Deleo

Costumes: Françoise Van Thienen

Infos et Réservations : https://trg.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.