VIDÉO | Marvin Jouno revient, seul sur Mars, dans un clip stratosphérique et esthétique, époustouflant d’émotions

La première fois, on l’a connu dans l’étang. Plus tard, il se demandait si la vitesse n’était pas notre nouvelle adresse. Désormais, mettant deux longueurs d’avance à Elon Musk et consorts, toujours plus loin toujours plus fort dans la musique, les mots et les images, c’est Sur Mars qu’on a retrouvé Marvin Jouno. Après Intérieur Nuit, place à l’extérieur Lune et une chanson qui pousse un peu plus loin l’art du chanteur-acteur déterminé à prendre la fuite, entre besoin d’intimité et le chaos des grands espaces.

À lire aussi |Marvin Jouno, maître d’une pop nocturne qui n’a pas son pareil pour embraser les cœurs

© Marvin Jouno

C’est ce vendredi 26 octobre, que la nouvelle aventure a débuté, le nouveau cycle avec la combinaison spatiale comme seconde peau, et un clip qui ne trahit ni la veine ni l’ADN de Marvin Jouno. Le communiqué accompagnant ce premier extrait du nouvel opus à paraître le 25 janvier prochain nous éclaire sur l’état d’esprit de cet artiste complet et maintenant planétaire. « Sur Mars raconte un nouveau cycle dans la vie de Marvin Jouno. C’est l’histoire d’un envol, d’une fuite vers un ailleurs fantasmé où la science-fiction n’est jamais très loin. 

Pour ce résultat : onze nouvelles chansons pensées comme des courts-métrages, avec Agnès Imbault à la co-composition (Juniore, Canine…), Angelo Foley (Christine & The Queens, Eddy de Pretto…) à la réalisation et Scott Jacoby (Vampire Weekend, Coldplay…) au mixage. » Rien que ça.

© Marvin Jouno sur Instagram

Marvin ne change donc pas une équipe qui gagne et continue sa progression avec Agnès Imbault (qui l’accompagnait d’ailleurs sur les dates de la tournée) et Angelo Foley. Une progression et une rupture aussi, car ce deuxième album a été nourri par l’expérience de l’auteur-compositeur-interprète après la sortie de son premier album, ce passage de l’ombre à la lumière, le fait d’être une révélation, de faire une tournée, que les médias s’intéressent à vous. Une vie publique qui côtoie une vie privée, et les navettes qui font les allers-retours entre les deux. « J’ai tout laissé sur place pour tout réinventer« .

© Marvin Jouno sur Instagram

Alliant toujours la ciné-génie pour servir son propos (ici à la co-réalisation avec Adrien Benoliel), Marvin Jouno joue (« vit » serait plus approprié pour cet artiste protéiforme qui donne du sens à son art en trouvant celui de sa vie) aux côtés de Nailia Harzoune (Made in France et, surtout, Patients, qui s’offre ici une belle bande-démo et passe par toutes les émotions, face à la disparition de son amoureux). Un rendez-vous manqué, un lapin posé, un martien enlevé, qui accouche d’une odyssée de l’espace à la fois intime et universel. Car Marvin parle à la fois de lui mais aussi de nous, de ce qu’on voit de la Terre depuis Mars.

« Désolé pour la casse – je n’ai rien inventé
On est de cette race qui aime tout bousiller
Je regarde l’espace et tout le temps passer
je vois ce qu’il se passe – je plains l’humanité
Tout ce vieux monde est las – il va bientôt tomber
Vous m’rejoindrez sur Mars – on pourra parler du passé »

© Adrien Benoliel/Marvin Jouno sur Youtube

Quant à la musique dont il imprègne ses mots, une nouvelle fois, elle fait que tout fusionne. Quatre minutes et demie passent mais une heure pourrait passer (d’ailleurs, une fois le clip fini, on l’a remis) tant cet acteur de la musique et chanteur du cinéma varie et ne se contente pas du couplets-refrain parfois si monotones. On parlait de ruptures, c’est ce qui fait la force de sa musique, de son talent, Marvin Jouno n’hésite pas à surprendre l’oreille (et les yeux) pour ses chansons qui sont autant de mini-fresques. Entre pop, électro et des relents de cuivres qui nous envolent au moins jusque Mars. La nostalgie, la crainte, le pessimisme, la peur sont bien là, mais aussi l’intensité et la détermination d’un grand bonheur musical et conceptuel (pas consensuel!). On attend impatiemment la suite ! Prochain extrait mi-décembre tandis que l’album sortira le 25 janvier.

© Adrien Benoliel/Marvin Jouno sur Youtube

PS : Suivez le compte Instagram de l’artiste, ça s’anime !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.