Un monde équidé mais pas équitable en héritage pour Mulo, au coeur des Dix petits nègres

Après une première aventure qui nous avait donné goût à ces aventures anthropomorphe au climat et au déroulé singuliers, Mulo revient, fait table rase et se retrouve une nouvelle fois en territoire inconnu, un peu bourge un peu louche, pour découvrir qui est réellement sa famille. Un clan déjà dysfonctionnel et bientôt décomposé, un serial-killer rode, au nom de la Christie. Une surprise, d’autant plus que, au vu de certains dessins de Cédrick Le Bihan, nous imaginions que Mulo partirait plutôt en Inde. Il reste en France, le mystère et les rebondissements, aussi.

À lire aussi | Mulo : dans le crachin breton, le monde animal de Pog et Le Bihan n’a rien à envier à la violence des hommes

© Pog/Le Bihan chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : De retour à son domicile parisien, Mulo est contacté par son grand-père qui souhaite réunir toute la famille afin de désigner ses héritiers. Surpris car sans nouvelle de lui depuis longtemps, Mulo découvre que ce vieillard est tout simplement à la tête d’une immense fortune ! La famille se retrouve dans le manoir familial, chacun se demandant ce qui les attend… Mais les membres de la famille meurent les uns après les autres dans d’étranges circonstances. Qui est le meurtrier ?

© Pog/Le Bihan chez Dargaud

Après un premier album (d)étonnant, Pog et Cédrick Le Bihan font table rase des personnages croisés précédemment pour s’octroyer un peu de répit dans un cadre au lustre un peu daté et à la splendeur passée. Pourtant, Mulo pourrait bien se rabibocher avec sa famille dont il ne connait rien et dont il est à des lieues de leur ressembler. Les regards en coin, et méfiants, fusent, ça ne va pas être de la tarte (à la carotte, bien sûr, dans ce monde équidé mais pas équitable) de se faire accepter. Quant au répit, si ce n’est lors d’une partie de chasse, et encore, on repassera: la villégiature va vite faire resurgir les fêlures.

© Pog/Le Bihan

Enfin, vite, ce n’est pas vraiment le cas. S’il y a bien des signes avants-coureurs et des c******* dans le potage; une nouvelle fois, les auteurs saisissent à merveille l’opportunité qui leur est offerte avec 72 pages par tome (un format très appréciable pour une telle série) pour installer une ambiance, une torpeur d’où va jaillir la noirceur humano-animale.

© Pog/Le Bihan chez Dargaud

C’est ainsi que ce nouvel album met du temps et quasi-cinquante pages pour suivre la voie Christie et à faire surgir un premier meurtre. Dès lors, c’est à qui mieux mieux (et à qui mort mort) dans un jeu de massacre infernal et jusqu’au-boutiste. Les personnages et leurs personnalités pas nettes (même Mulo, finalement) sont mis au pied du mur et traversent le décor pour incarner Dix petits nègres forcément vu et revu… mais aussi corrigé par Pog et Le Bihan.

© Pog/Le Bihan chez Dargaud

Le scénario, le dessin, la couleurs, tout est ici fatal et prouve qu’on a misé sur le bon… mulet en misant sur cette série qui ne cesse de ne pas nous décevoir. Agatha feeling que ça risque de continuer.

© Pog/Le Bihan chez Dargaud

Série : Mulo

Tome : 2 – Villégiature

Scénario : Pog (Facebook)

Dessin et couleurs : Cédrick Le Bihan

Genre : Polar, Anthropomorphe

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 72

Prix : 16€

Date de sortie : le 24/08/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.