Sang Famille, la première histoire inventée par Michel Bussi, enfin rééditée, contient tous les ingrédients qui nous l’ont fait aimer

Cinq kilomètres sur trois. C’est un fait certain, l’île de Mornesey n’est pas bien grande. C’est pourtant là, sur ce petit bout de terre anglo-normand que Colin veut à tout prix passer ses vacances. Prétextant l’envie de faire un stage de voile, le jeune orphelin remet les pieds là où il a passé son enfance avec une idée bien précise en tête. Retrouver son père. Car Colin en est persuadé, celui-ci est toujours vivant. Il n’a pas mis fin à ses jours comme l’affirment ses proches.

De son côté Simon, chargé de la sécurité de l’île (à vélo) est dans tous ses états. Deux prisonniers viennent en effet de s’échapper du centre de détention. Où sont-ils passés? Où se terrent-ils ? Car des cachettes sur l’île de Mornesey, ce n’est pas ce qui manque vu les nombreux souterrains labyrinthiques sur lesquels elle repose.

Et ce trésor dont tout le monde parle depuis des décennies mais que l’on n’a jamais trouvé. La Folie Mazarin. Existe-t-il vraiment? Ou est-ce un attrape-touristes comme tant d’autres? C’est sûr, l’île de Mornesey pourrait être rebaptisée l’île aux mille et un secrets.

Commençons par décevoir les fans de Michel Bussi. Non celui-ci n’écrit pas plus vite que l’ombre de son stylo. L’auteur est prolifique, c’est indéniable, mais Sang Famille est avant tout la réédition de sa première histoire introuvable (ou presque : 258€ chez un revendeur spéculateur du site de la Fnac, qui dit mieux ?). Une histoire à laquelle il a tenu à  apporter de subtiles modifications.

Incontestablement, Sang Famille contient déjà les germes de ce qui fera le succès des romans de celui qui est devenu l’un des écrivains les plus lus en France (les Belges adorent le lire aussi). Manipulation, fausses pistes, personnages attachants, twist final. Tout y est déjà.

Cela dit, le roman pourrait désarçonner ceux qui ont surtout apprécié les derniers best-sellers du prof de géographie reconverti en auteur de romans policiers. Léger (voire gentillet), Sang Famille est un livre, qui, selon Bussi lui même, peut être lu par toutes les générations. Et c’est là où le bât blesse car on a parfois le sentiment de lire une aventure du Club des 5 (sans le chien Dagobert). Toutefois, comme c’est toujours le cas avec Bussi, on est rapidement happé par l’histoire qui ne comporte absolument aucun temps mort.

Embarquez donc sur l’île de Mornesey (île, pour une fois totalement fictive, ne la cherchez pas sur une carte) mais faites quand même attention où vous mettez les pieds.

Titre : Sang Famille

Auteur : Michel Bussi

Genre : Roman policier

Editeur : https://www.lisez.com/presses-de-la-cite/6

Nbr de pages : 420

Date de sortie : 16/05/2018

Prix : 21,90€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.