Harmony 3 : ce n’est plus de la BD, c’est du cinéma… du bon !

Après deux albums qui tenaient le haut du pavé dans la mare des bandes dessinées pour ados (mais pas que), Harmony revient dans un troisième tome qui sent la fin de cycle. Mathieu Reynès ne relâche pas la tension et assène encore quelques révélations et beaucoup d’explosions. Ça boume, et on ne croit pas si bien dire.

À lire aussi | Mathieu Reynes: « J’aime pouvoir contraster mes personnages, tantôt fragiles, tantôt explosifs »

À lire aussi | Harmony? Faudrait quand même pas trop la prendre pour une souris de laboratoire!

© Mathieu Reynès

Résumé de l’éditeur : Parce qu’elle est différente des autres adolescents, parce que la puissance de son don télékinésique n’a d’égale que la force de sa détermination, Harmony a pris sa décision : elle ira porter secours à Payne et à Eden, ses amis toujours prisonniers du camp d’entraînement d’où on l’avait extirpée quelque temps plus tôt, et rien ni personne ne pourra l’empêcher de mener sa mission à bien. Pas même William Torres, surnommé Nita par la vieille chamane Mahopmaa et qui constitue à ce jour son plus proche soutien.

© Mathieu Reynès

Il est de bon ton et de qualité d’avoir une série fantastique et héroïque chez Dupuis. Magic 7 et Harmony en sont les preuves brillantes. Et ce troisième tome, tel une course folle emmenée comme un bon blockbuster l’est au cinéma, ne nous laisse aucun répit, aucun temps mort face aux enjeux dont notre monde dépend. Et cette fois, la tâche de notre héroïne et de ses gentils petits amis (néanmoins redoutables) emprisonnés pour des besoins plus militaires que scientifiques, va se compliquer encore un tout petit peu avec l’arrivée d’un mutant antique. Dont la force s’est décuplée depuis 4000 ans à force de mûrir sa jalousie et d’ourdir sa vengeance, lui qui devait être roi et qui s’est retrouvé à n’être rien. Associé avec le tyran qui en veut tant à Harmony et à ses pouvoirs, ça risque de faire mal. Une héroïne qui n’a pas peur de se « sacrifier » pour aider ses comparses.

© Mathieu Reynès

Entre jour et nuit, chiens et loups, calme et tempête, c’est un spectacle terrible que Mathieu Reynès sort de son crayon. Au fil des planches, on mesure à quel point ce tome 3 a dû être oeuvre de sacrifices et de patience, de difficultés graphiques aussi.

© Mathieu Reynès/Valérie Vernay chez Dupuis

Pourtant, Reynès s’en sort haut la main en proposant un rythme et un sens du découpage impériaux, terriblement efficaces et résistant à la facilité. La pellicule s’embrase sous les couleurs ombragées et lumineuses de l’auteur et de Valérie Vernay, on attrape le pop-corn, ce n’est plus de la BD, c’est du cinéma… qui réussit à garder le supplément d’âme du dessin.

© Mathieu Reynès

Et quand arrive la dernière planche, le cycle se finit pour s’ouvrir sur un autre. Le suspense est relancé. Cette histoire ne ferait que commencer, nous n’allons pas nous en plaindre !

La première planche du tome 4 © Mathieu Reynès
Une autre planche du tome 4 partagée sans spoiler sur la page Facebook dédiée à l’héroïne © Mathieu Reynès

Série: Harmony (Facebook)

Tome: 3 – AGO

Scénario et dessin: Mathieu Reynes

Couleurs: Valérie Vernay et Mathieu Reynes

Bande Originale: Thomas Kubler

Genre: Fantastique, Thriller

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 56

Prix: 12€

Date de sortie: le 02/09/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s