Tour à tour jazzy, sur un vent de Nouvelle Vague, pop ou infiniment Calypso, le Brussels Summer Festival est bien parti

Chaque année au mois d’aout le BSF prend ses quartiers entre la Place des Palais et l’Albertine. Au programme de l’édition 2017 quatre scènes : le Magic Mirrors place du Musée, La Madeleine rue Duquesnois, Le Mont des Arts et la grande scène de la Place des Palais. Depuis dimanche dernier le festival a démarré avec les deux premières scènes citées et a pris son rythme de croisière à partir de ce mercredi 9 août avec l’ajout de la programmation au Mont des Arts avant d’atteindre son stade ultime de fréquentation le samedi 12 août avec l’entrée en lice de la Place des Palais. 

Bien sûr Branchés Culture est présent au Festival et se charge de vous faire vivre les moments les plus intenses de l’évènement. Un choix de concerts subjectif , car mon photographe et moi-même ne pouvons être partout.

C’est parti pour un premier focus sur le BSF, amis lecteurs accrochez vos ceintures pour un résumé des trois premiers jours !

Dimanche , jour d’ouverture du festival, tandis que Magyd Cherfi (ex Zebda) défendait au Magic Mirrors son nouvel album  « Catégorie Reine » sorti en mars dernier, c’est NOUVELLE VAGUE qui passait en vedette à La Madeleine. Le tandem de producteurs français composé de Marc Colin et d’Olivier Libaux s’entoure de chanteuses extraordinaires aux très jolies voix (dont la charmante Elodie Frégé) qui usent mais n’abusent pas de leur charme pour nous faire revivre les grands classiques des années 80 en mode bossa nova. Comme le public qui semblait ravi, nous avons surfé avec plaisir sur cette « nouvelle vague » dont la réputation a désormais dépassé les frontières.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lundi 7 aout après avoir assisté à quelques titres assez prometteurs de Wild Shelter au Magic Mirrors, notre choix c’était une fois de plus porté sur La Madeleine où se produisaient Ivan Paduart et Quentin Dujardin (feat Manu Katché) et la très glamour VIKTOR LAZLO.

Avec les trois premiers, on plonge dans le jazz et pas n’importe lequel. Après un premier album commun en 2005  » Vivre », le pianiste Ivan Paduart retrouve le guitariste Quentin Dujardin pour « Catharsis » une nouvelle collaboration déclinée en neuf compositions. Et, cerise sur le gâteau, ils s’adjoignent la présence de Manu Katché qui a aussi participé aux enregistrements. Ce soir, le band est un peu plus rehaussé par la présence du trompettiste Bert Joris et du non moins talentueux bassiste Theo de Jong. Tout ce joli monde nous propose un jazz parfois un peu trop « smooth » à mon goût mais de grande qualité, qui a conquis les spectateurs présents à La Madeleine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après l’entracte, place à un autre mood. Les plus anciens se rappellent de  » Pleurer des Rivières  » sorti en 1985, l’adaptation que Viktor Lazlo avait faite du standard  » Cry Me A River  » écrit par Arthur Hamilton. Chanteuse, comédienne et romancière, Viktor Lazlo termine actuellement un nouvel album de chansons originales et vient de remettre au goût du jour « Breathless », la chanson qu’elle avait interprétée à l’Eurovision voici trente ans. Très classe sur scène, la native du Morbihan, née d’un père martiniquais et d’une mère grenadienne, a livré une jolie prestation rehaussée par la présence de David Linx son frère musical sur un joli duo, et nous a démontré qu’elle possède toujours une très jolie voix. Un style musical un peu trop lisse pour moi qui ai toujours préféré les voix plus roots aux aspérités tranchantes, mais pour les amateurs du genre, ce fut à l’évidence une excellente soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nouvelle journée et nouveaux espoirs. Le mardi 8, tandis que mon photographe P. Destrebecq traînait au Magic Mirrors pour prendre quelques clichés de Part-Time Friends qui reçurent un très bon accueil du public enchanté par la bonne humeur qu’ils dégagent, je ne pouvais pas rater la très attendue CALYPSO ROSE qui était programmée à la Madeleine à 21h.

Drôle d’idée cependant d’avoir placé les tournaisiens de WUMAN en première partie de la  reine du Calypso, leur univers musical étant assez éloigné du sien et s’adressant visiblement à un autre public. Lauréat du Concours Circuit en 2016,  le groupe rend hommage « aux femmes »  au travers de chaque titre entre pop tropicale et électro. C’est plutôt sympa et les jeunes musiciens se donnent à fond, mais le projet montre rapidement ses limites avec un manque évident d’un bon chanteur ou d’une chanteuse plus perfectionné qui apporterait un réel plus à leurs compositions parfois longuettes et répétitives qui ne m’ont vraiment pas convaincu. Pour les amateurs donc, mais perso je passe mon tour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque Calypso Rose monte sur scène, l’ambiance monte d’un cran et la salle est archi-bondée. À l’âge respectable de 77 ans, l’artiste trinidadienne explose les records avec « Far From Here », un dernier album réalisé en collaboration avec Manu Chao. Et au fil du temps, sa popularité ne cesse de croître. Passée l’année dernière à Esperanzah! et récompensée en février dernier d’une Victoire de la Musique, Calypso Rose mêle hymnes soca, rythmes salsa et incantations reggae au fil d’un show irrésistible qui transforma la Madeleine en fiesta dansante. Engagée sur la condition des femmes qu’elle défend bec et ongles ainsi que sur la liberté de parole et de pensée, la sympathique septuagénaire, soutenue par un band d’enfer, ondule encore du bassin comme une jeune fille. Elle a mis le feu à la salle bruxelloise et s’est très rapidement mis dans la poche un public ravi et comblé. Un grand moment, et jusqu’à présent le meilleur concert du BSF !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà pour les trois premières journées du Brussels Summer Festival, on se retrouve bientôt pour un nouveau focus sur le BSF, et d’ici là restez Branchés Culture !

Texte : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK. Photos : Jean-Pierre Vanderlinden et Pierre Destrebecq.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s