Les Solidarités, tour d’horizon d’une édition tout feu tout flamme

La fin des vacances d’été est encore une lointaine échéance, mais il est tout de même temps de s’intéresser à un événement namurois incontournable de cette fin de période estivale et qui fera passé la pilule d’une rentrée très proche. Après une édition record en 2016, Les Solidarités sont de retour à la Citadelle de Namur avec une programmation toujours aussi éclectique, toujours aussi alléchante. Petit tour d’horizon de ce qu’il ne faudra surtout pas rater les 26 et 27 août prochains.

skuds-les-solidaritc3a9s-jour-2-26
©Skuds – Simon Fusiller

Samedi 26 juillet,

Alvaro Soler, le charme espagnol pour amener le soleil

Sofia, ce nom doit vous dire quelque chose vous l’avez certainement entendu chanter sur les ondes l’été durant. Derrière cette chanson, c’est le meilleur de la pop en espagnol qui se cache, la crème de la crème même. Oubliez Luis Fonsi et son Despacito, je vous promets bien meilleur ! Alvaro Soler… C’est un single inoubliable avec J-Lo, un premier album étonnant et plein de ressources, des rythmes latinos mêlés avec intelligence à un délicieux folk. Lui qui a vécu entre Barcelone et Tokyo pour finalement s’installer à Berlin est une véritable invitation au voyage à lui seul… Prêt à décoller ?

Alvaro Soler, Esplanade, 15h10-16h10

Tiken Jah Fakoly, le sourire et la chaleur sur fond d’engagement

Tiken Jah Fakoly, ce grand monsieur du reggae africain nous (re)fait l’honneur de sa présence cette année. Cet altermondialiste convaincu est d’abord et avant tout une belle personne profondément engagée dans la lutte contre l’ignorance, participant à la construction d’écoles, se battant également pour les femmes en militant contre l’excision et les mariages forcés. Ses chansons ne sont que sourire et chaleur, vibrantes de pulsations jamaïcaines mais aussi de messages forts. L’an dernier il était coincé dans un avion, remplacé au pied levé par les mythiques Starflam, il n’y a plus qu’à espérer qu’il arrivera à bon port cette fois !

Tiken Jah Fakoly, Esplanade, 18h40-19h40

Konoba, de l’originalité et du génie

Konoba fait sans le moindre doute partie de ces artistes belges à l’incroyable talent. Une voix chaude et mélancolique, des productions léchées et une réelle originalité sont les ingrédients que l’on peut retrouver dans son premier album magique de bout en bout. Laissez-vous emporter en allant écouter Konoba, vous ne serez pas déçu !

Konoba, Le Maquis, 19h10-20h10

Broken Back, la musique comme remède, un hymne à l’été

Il a fait de la musique son plus grand remède, il est prêt à laisser exploser toute son énergie sur la scène des Solidarités. Sa musique est un véritable antidépresseur, il n’y a qu’à l’entendre chanter pour qu’un sourire sur les visages et dans les cœurs. Un grand rendez-vous de cette édition, pour sûr!

Broken Back, Esplanade, 20h20-21h20

Caballero & JeanJass, l’incontournable duo

Sur la scène rap belge, ils sont désormais incontournables. En solo ou en collectif, ils ont parcouru les routes de la francophonie, faisant leurs armes sur scène, avant de fusionner pour un EP en 2016. Ça marche et ça force même le respect. Il n’en fallait pas plus pour les faire se remettre au travail et nous offrir un second opus « Hélice 2 », tout aussi brillant. Sur la scène du Théâtre de Verdure, ils risquent d’envoyer du lourd !

Caballero & JeanJass, Théâtre de Verdure, 19h-20h

Dick Annegarn, faux grincheux vrai facétieux

Il a fallu qu’on traverse l’Atlantique et qu’on trouve Tadoussac pour entendre et voir pour la première fois cet indéfinissable poète qui roule sa bosse depuis plus de quarante ans et qui revient plus twist que jamais. On l’a donc vu au Québec, en solo et en roue libre (ce qui n’était pas pour nous déplaire), on le reverra donc au Magic Mirrors avec son band au grand complet. De quoi décupler la générosité de ce facétieux adorable et talentueux. Encore plus quand, sous la naïveté vigoureuse de ces mots, on découvre des messages citoyens, engagés. En plus, il paraîtrait que c’est la dernière tournée de ce sacré bonhomme !

Dick Annegarn, Magic Mirros, 21h30-22h50

Julian Peretta, on ne se demande plus pourquoi depuis longtemps

Nul ne peut oublier son tube « Wonder Why », succès international produit par Jamiroquai, rien que ça ! La célébrité et les paillettes auraient pu lui monter à la tête mais il n’en est rien. Il a pris son temps et le revoici avec un second album, six ans plus tard. Entouré des plus grands producteurs de musique électro européens, il nous offre une musique électro-pop assumée qui risque d’en faire danser bon nombre sur la plaine de la Citadelle.

Julian Perretta, Le Maquis, 21h50-22h50

Roméo Elvis, l’étoile montante

Il était déjà là l’an dernier, il a chanté en solo sur la scène du Maquis et avec son paternel sur la scène du Magic Mirrors, cette année changement de décor ; Roméo Elvis va investir le Théâtre de Verdure. Il nous a offert un brillant album il y a quelques mois, Morale 2, renfermant tout le charisme de ce jeune homme à l’énergie débordante qui a le don de électriser une foule, à la manière d’un Nekfeu. Mon petit doigt me dit que les places seront chères…

Roméo Elvis, Théâtre de Verdure, 21h40-22h40

Puggy, on les a demandés, ils sont là !

Ils étaient désirés, à juste titre, par les Solidaires, les voilà qui débarquent cette année. Ils sont français, suédois et anglais, mais sont belges de cœur et répondent au doux nom de Puggy. Nul doute que ces trois-là savent enflammer un public, chaque concert est un grand moment d’énergie et de partage, celui-ci le sera aussi…

Puggy, Esplanade 23h-00h30

Lost Frequencies, pour danser jusqu’au bout de la nuit

C’est une des grandes têtes d’affiche de cette édition et le jeune homme sait rameuter les foules. Tous ses morceaux deviennent des tubes, il est l’un des DJ les plus appréciés de la planète, tout le monde parle de Felix De Laet, ou plutôt de Lost Frequencies. Un grand moment qui s’annonce pour clore en beauté cette première journée.

Lost Frequencies, Esplanade, 1h-2h

skuds-les-solidaritc3a9s-jour-1-13
©Skuds – Simon Fusiller

Dimanche 27 août, la chanson française à l’honneur

André Brasseur, le fier namurois

André Brasseur, il n’y a plus à le présenter. En novembre 2016, après avoir écumé les scènes des plus grands festivals, il foulait une scène namuroise digne de ce nom pour la première fois depuis 20 ans. Quelques mois plus tard, il est de retour pour faire danser les solidaires. Accompagné de son band et de son orgue, il livrera un concert dont il a le secret, emportant la foule dans ces bénies années 60 et le reste. Inoubliable, ce le sera, sans aucun doute!

André Brasseur, Esplanade, 12h40-13h20

Soviet Suprem, humour décalé, dance assuré

Un duo improbable et explosif formé de Toma Feterman (La Caravane Passe), a.k.a. John Lénine et R-Wan (Java-le-groupe), alias Sylvester Staline. Le ton est donné, ces deux parisiens mettent l’Europe de l’Est à l’honneur en créant un univers unique fait de cumbia, de sirtaki, de musique club et de hip hop, le tout emballé par des textes truffés d’humour. Venez découvrir leur rap soviétique, il en vaut le détour !

Soviet Suprem, Esplanade, 14h50-15h40

Cyril Mokaiesh, celui qui a des choses à dire

À lire aussi | Cyril Mokaiesh: « Je ne me suis jamais senti supporter de quoi que ce soit, j’aime être un nomade »

À ce qu’il paraît, il est communiste… Ça reste à vérifier ! Quoi qu’il en soit, Cyril Mokaiesh ne cesse de chanter sa colère contre ce monde qui ne tourne pas rond. Sa puissance est unique, sa sincérité déchirante, ses combats acérés mais légitimes; c’est un poète moderne qui mériterait que tout le monde l’ait dans les oreilles, pour réfléchir au monde, mais aussi pour se laisser imprégner de cette voix transcendante.

Cyril Mokaiesh, Le Maquis, 16h-16h50

ALLEZ ALLEZ, le grand retour

En août dernier, Marka et sa joyeuse bande avaient embrasé un Magic Mirror plein à craquer pour un concert d’anthologie. Puis, on avait appris qu’ils se reformaient pour une reformation excitante. La petite étincelle nécessaire à raviver la flamme passionnée d’un groupe de rock des année 80. Avec une nouvelle chanteuse, Kyoko Baertsoen, sur le devant de la scène, mais aussi Marie Delsaux (à domicile, cette fois), la bande de musiciens nous proposera une revisite de leurs plus grands titres.

Cali pour réchauffer et unir les cœurs

Un concert de Cali, c’est inévitablement un grand moment. Un de ces moments inoubliables qui remplit le cœur de joie et de bonnes vibrations pour longtemps, un moment dont on se souvient avec légèreté. Le grand public le connait par ses titres largement diffusés sur les ondes « Elle m’a dit » ou encore « Je m’en vais » mais Cali c’est autre chose encore que ces quelques chansons un poil chiantes qui restent en tête. C’est un artiste qui a de belles histoires à raconter, de magnifiques messages à faire passer à son public. Et ça marche à chaque fois! Une petite interrogation subsiste tout de même, le Maquis sera-t-il assez grand que pour contenir l’énergie sans borne de Cali ?

Cali, Le Maquis, 18h10-19h10

Slimane, l’icône de la nouvelle chanson à texte

Il nous avait complètement envoutés à Colfontaine, il faut dire que cet homme-là, cet enfant de la rue, est bouleversant. Il n’y a qu’à le voir sur scène pour comprendre que la lumière de la scène est son monde, peut-être l’endroit pour lequel il est fait, pour émouvoir, pour partager, pour raconter ces mille vies qu’il semble avoir vécues. La force des textes, l’auguste rage avec laquelle Slimane chante, ce charisme indescriptible c’est un peu sa marque de fabrique; dire que je me suis prise une belle dérouillée émotionnelle la dernière fois serait un euphémisme. On peut avoir hâte de voir quelle performance il nous livrera pour ce second round, en festival cette fois.

Slimane, Esplanade, 19h20-20h20

Tryo, l’espoir d’un avenir radieux

Tryo et les Solidarités, c’est une histoire d’amitié comme on les aime. Ils étaient au rendez-vous pour la première édition du festival en 2013, les voilà de retour 5 ans plus tard pour le plaisir des festivaliers. Tryo c’est la magie qui s’opère à chaque titre, des mélodies ensoleillées qui donnent envie de se déhancher, des textes critiques qui appellent à la conscience sociale, du partage et de la générosité en tout temps. Solidaires rassemblez-vous et accueillez Tryo.

Tryo, Le Maquis, 20h50-21h50

Lady Sir, l’alchimie cotonneuse imparable

Gaëtan Roussel était déjà des nôtres lors de l’édition précédente avec Louise Attaque. Il est de retour et pas tout seul. Il viendra témoigner de cette magnifique alchimie qui s’opère entre lui et Rachida Brakni. Leur premier album est LA révélation musicale de cette année, empreint d’une beauté cotonneuse où les voix se cherchent et se frôlent en français, anglais et arabe. La promesse est bien belle…

Lady Sir, Théâtre de Verdure, 20h40-21h40

Patrick Bruel, loin d’être un coup de poker

Quelles ne sont pas les petites filles dans l’assemblée qui n’ont pas un jour rêver d’aller applaudir Patrick Bruel sur scène. Vœu exaucé, le joueur de poker, acteur et chanteur retrouvera les hauteurs namuroises pour notre plus grand bonheur. Rassembleur, trans-générationnel, artiste engagé pour de nombreuses causes, on peut ne pas aimer, mais on ne peut qu’admirer la carrière de ce grand homme. Les solidaires vont vivre un bien beau moment en ce dimanche 28 août. J’en ai déjà des frissons…

skuds-les-solidaritc3a9s-jour-2-31
©Skuds – Simon Fusiller

Voilà pour cette petite plongée avant l’heure dans les méandres d’une programmation toujours aussi variée et attirante à souhait. Nul doute que cette année encore la Citadelle de Namur vibrera d’ondes positives deux jours durant pour cette nouvelle édition des Solidarités ! On s’y voit ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s