Les Solidarités, un mélange de culture pour une explosion musicale mais pas que!

La fin des vacances se profile déjà à l’horizon entraînant dans la foulée la fin de la glorieuse saison des festivals. Mais, pas de panique, avant la rentrée, il est encore temps de profiter d’un dernier rendez-vous musical, au cœur même de la Citadelle de Namur. Les Solidarités c’est le 27 et 28 août et, avant de vous faire vivre ça en direct, voici ce que la programmation nous réserve de mieux pour cette nouvelle édition.

??????????????????????????????????????????????????????????

Samedi 27 août

(Ne traînez pas, il ne reste que peu de places)

Kids United 

Nos petites têtes blondes en sont toutes fans, vous aussi peut-être, qui sait ? Une chose est sûre personne n’a pu passer à côté du phénomène Kids United. Au profit d’Unicef, ces jeunes de 8 à 15 ans reprennent les plus belles chansons de paix et d’espoir, de quoi débuter en beauté le festival namurois.

(12h40 – Esplanade)

Georgio

Georges à la ville, Georgio à la scène, difficile de résister à la fougue mélancolique de jeune rappeur, ni bling bling, ni provocateur. Il foulera la scène du théâtre ce samedi nous dévoilant toute l’étendue de son talent. Un moment à ne rater sous aucun prétexte…

(13h50 – Théâtre)

Abd Al Malik

Artiste aux multiples talents, rappeur, auteur, compositeur et réalisateur – on ne peut que se souvenir de cette merveilleuse découverte qu’était Qu’Allah Bénisse La France (présenté au FIFF en présence de son auteur)– Abd Al Malik sera sur la scène des Solidarités pour partager avec nous tous ses textes engagés qu’il déclame avec une ferveur sans pareille.

(17h30 – Esplanade)

Nekfeu

Encore un grand artiste en devenir. Il ravit tant par sa musique que par ses engagements auprès de la Fondation Abbé Pierre ou encore l’association SOS Méditerranée et sans nul doute, il offrira au public belge un nouveau concert des plus percutants.

(20h20 – Esplanade)

Xamanek

Nous les avions vu et adorés lors d’un concert hommage à David Bowie, et nul doute que les « Nekfeu-sceptiques » seront ravis de prendre part à un chaleureux voyage au cœur de l’Amérique Latine. Xamanek c’est un destin partagé entre le Chili et la Belgique, et surtout une belle histoire de famille qui réunit deux frères (Luis et Sergio) et une sœur (Victoria) sur scène pour notre plus grand plaisir!

(20h15 – Le Maquis)

Alain Chamfort

C’est à Namur qu’Alain Chamfort fêtera ses cinquante ans de carrière, rien que ça ! L’occasion de (re)découvrir les plus grands hits de ce dandy aux compositions élégantes et intemporelles comme « Manureva », « La fièvre dans le sang » ou encore, plus récemment, « Joy » qui avait servi de bande de lancement à un retour que le chanteur lui-même n’espérait plus.

(21h40 – Esplanade)

Louise Attaque

Allez viens je t’emmène au vent… Ces paroles nous hantent encore presque vingt ans plus tard. Le retour de ce groupe mythique est attendu depuis dix ans et voici que cette année ils nous reviennent plus rock que jamais. Ils nous feront vibrer aux sons de leurs inoubliables chansons. Et malgré le titre de leur dernier single, ça n’a rien d’une Anomalie! D’autant plus que c’est en exclusivité estivale et belge qu’ils arrivent à Namur.

(23h – Esplanade)

Omar Souleyman

Omar Souleyman est le roi de l’électro syrienne mais aussi le porte-parole de sa ville d’Hassaké, au nord-est de la Syrie, un des épicentres du conflit qui déchire ce pays. Il clôturera en beauté cette première journée de festival.

(00h45 – Théâtre)

Dimanche 28 août

Mustii

C’est LA révélation de la scène électro belge de cette année, partageant son talent entre le cinéma et la musique. Une voix puissante et singulière, des compositions intelligentes, tout est là pour séduire !

(12h40 – Esplanade)

Grandgeorge

Nul n’a pu louper sa chanson So Fine, bon nombre d’entre nous a sans aucun doute entonner son refrain entêtant ; Grandgeorge est l’une des découvertes musicales de ces derniers mois (il nous avait fortement séduits aux Francofolies de Spa l’année dernière) et il enchantera le public de ses chansons déjà incontournables.

(13h30 – Théâtre)

Marina Kaye

Après l’incroyable succès d’Homeless, la jeune marseillaise Marina Kaye a connu une ascension fulgurante vers le succès. Elle sera sur la scène des Solidarités pour embraser un public déjà conquis depuis un bon bout de temps déjà !

(15h40 – Théâtre)

Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly, ce grand monsieur du reggae africain nous fait l’honneur de sa présence cette année. Cet altermondialiste convaincu est d’abord et avant tout une belle personne profondément engagée dans la lutte contre l’ignorance, participant à la construction d’écoles, se battant également pour les femmes en militant contre l’excision et les mariages forcés. Ses chansons ne sont que sourire et chaleur, vibrantes de pulsations jamaïcaines mais aussi de messages souvent forts.

(16h50 – Esplanade)

Ulysse

Nouveau venu dans le paysage électro belge, le trio composé d’Arnaud, Benoît et Julien propose un son propre qui se cherche sans doute encore mais qui a déjà tout pour plaire, porté par une voix nonchalamment sensuelle. À ne louper sous aucun prétexte !

(17h – Le Maquis)

GiedRe

Prostitution, violence, contraception, handicap… autant de sujets qu’on s’attend peu à retrouver mis en musique, mais que la chanteuse évoque avec beaucoup d’humour, des lettres capitales, des chorégraphies peu attendues et une certaine poésie. Encore une belle découverte à vivre sur la magnifique scène du théâtre.

(18h – Théâtre)

Dalton Télégramme

Musique folk et western au programme pour cette formation belge qui nous a déjà bien convaincu avec un premier album plus que réussi. Une énergie débordante au service de chansons en français qui parlent d’aventure, d’amour, d’amitié, bref de la vie !

(18h – Magic Mirrors)

Alice on the roof

Elle a prouvé l’an dernier que le Théâtre de Verdure était déjà trop petit pour elle, elle revient cette année sur la grande scène de l’Esplanade cette fois pour partager avec nous un répertoire déjà bien connu de tous.

(19h20 – Esplanade)

Les Innocents

15 ans après leur séparation, Les Innocents n’ont pas fini de nous faire vibrer. Le duo est de retour avec un nouvel album « Mandarine » et après une tournée sold out en salles. Jp Nataf et Jean-Chri ils seront à Namur pour retrouver leur public, armés de leurs morceaux imparables qui n’ont pas pris une ride !

(20h40 – Théâtre)

Magic Stoemp X Marka & friends fêtent Bruxelles

Si vous ne goûtez pas ou avez déjà goûté aux plaisir de l’innocence, on a autre chose à vous proposer! En effet, le Magic Mirrors se mettra à une heure festive pour  accueillir une véritable création … le MAGIC STOEMP ! Marka, le plus « ket » des artistes belges, sera le chef d’orchestre de ce grand moment de musique, de culture et de partage destiné à faire la preuve de la grande diversité des forces créatives bruxelloises et de leur esprit frondeur et résolument ouvert sur le monde… Marka envahira la scène avec une ribambelle d’invités ; Marie Warnant a d’ores et déjà été confirmée comme Allez Allez ou la Fanfare de Molenbeek! De quoi rééditer les exploits de Marka, il y a quelques années, lorsqu’il avait mis, à coups de rythmes cubains, les fêtes de Wallonie à genoux.

(20h30 – Magic Mirrors)

Alain Souchon & Laurent Voulzy

Nous ne les présenterons plus, ils nous avaient fait vibrer lors d’un mémorable concert post-attentats et nous feront sans aucun doute encore vibrer pour ce nouveau concert namurois. Ils nous chanteront leurs chansons profondément sensées et engagées parlant tant d’oppression des peuples (« Oiseau Malin »), que de fondamentalisme religieux (« Et si en plus il n’y a personne ») ou encore de racisme (« Le soleil donne »). Un duo envoûtant pour clôturer en beauté cette édition 2016 des Solidarités. D’ailleurs, ne partez pas tout de suite après le concert, les deux compères sont annoncés à 23h du côté du Maquis pour un DJ Set dont vous nous direz des nouvelles!

(22h – Esplanade)

Rajoutons encore, qu’au-delà de l’iceberg musical, Les Solidarités sont bien plus que ça. Un havre de paix et de discussions (avec un panel de spécialistes tous azimuts, de Paul Jorion à Etienne de Callatay ou encore Olivier de Schutter), de jeux d’enfants (la magnifique Cité des enfants), du cinéma (Demain, En quête de sens et Merci patron), du théâtre (la sensation Comment épouser un milliardaire d’Audrey Vernon), des arts de rue et la sensibilisation du village des associations.

Par Alizée Seny

Les Solidarités, 28 & 29 août 2016, Citadelle de Namur

Plus d’infos: www.lafetedessolidarites.be

Capture5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s