Traqués, un thriller haletant au pays des koalas et des wombats

L’Australie, ses kangourous, ses spots de surf, ses vastes étendues de terre ocre… Jamais Heather n’aurait imaginé découvrir un jour toutes ces merveilles. Alors, lorsque son mari, Tom, chirurgien othopédique, lui annonce qu’il compte emmener toute sa petite famille recomposée saluer les wallabies et les pingouins, la jeune masseuse est ravie, mais sans plus. Elle qui n’a jamais vraiment quitté les États-Unis y voit surtout l’occasion de nouer des liens plus approfondis avec ses beaux-enfants. Une tâche qui s’est révélée plutôt compliquée jusqu’à présent.

Alors que leur séjour est déjà bien entamé, Owen, l’ado grincheux de la famille, voit son rêve de photographier des koalas sur le point de se réaliser lorsque la petite tribu embarque via un bac sur Dutch Island, une île sur laquelle il n’y a aucun réseau et habitée par une famille de laissés-pour-compte qui semblent y faire régner sa loi. Suite à un dramatique accident touchant de près cette petite communauté, la famille Baxter n’a plus d’autre choix que de fuir cet îlot hostile le plus vite possible. Il en va de leur survie à tous.

Adrian McKinty

Amilecteur, accroche-toi, car autant te prévenir, le nouveau roman d’Adrian McKinty démarre au quart de tour et ne baisse jamais de régime. Faisant irrémédiablement penser à certains films de survie comme La colline à des yeux, ou bien encore Eden Lake (film terrifiant trop méconnu) le livre laisse peu de répit à ses lecteurs tout comme à ses personnages d’ailleurs.

Ici à Dutch Island, la civilisation ne comptait pas. Peut-être n’y avait-elle jamais eu sa place. Il n’y avait pas de monstres sur cette île, mais une bête qui était l’homme. Qui avait de tout temps été l’homme.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’Australie décrite par l’auteur de La Chaîne (qui cartonne en livre de poche) est tout sauf hospitalière. Sans doute, est-ce pour McKinty une manière de rendre hommage (il en touche d’ailleurs un mot dans l’avant-propos de son roman) aux aborigènes qui bien que vivant en Australie depuis 50.000 ans ont été souvent méprisés et rejetés par les colons anglais. Ils ont d’ailleurs encore beaucoup de mal à trouver leur place dans l’Australie d’aujourd’hui.

Point d’aborigènes ici, même si on sent leur présence plâner tout au long du roman, mais une famille d’Américains moyens qui n’aurait jamais dû mettre les pieds au pays des wombats.

Traqués est au final un roman efficace, vite lu (et probablement vite oublié aussi) qui ne fera probablement pas plaisir à l’office du tourisme d’Australie mais qui fait ce que doit faire un bon thriller, à savoir captiver le lecteur avide d’émotions fortes.

Titre : Traqués

Auteur : Adrian McKinty

Genre : Thriller

Éditeur : éditions Mazarine

Nbr de pages : 368

Date de sortie : 25/05/2022

Prix : 22€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.