Stillwater, la ville où on ne meurt ni ne vieillit, merveilleux n’est-ce pas? En apparence, seulement!

© Zdarsky/K. Pérez/Spicer chez Image Comics

Méfiez-vous des eaux qui dorment, semblent plates! Oui mais quand Daniel West, tout juste débarqué de son boulot de graphiste, reçoit un étrange courrier qui lui ouvre la voie d’un héritage dont il n’avait pas connaissance, notre guindailleur a vite repris du poil de la bête pour filer dans cette petite ville où l’avenir l’attend : Stillwater. Comme plus on est de fous plus on rit, il emmène avec lui son indéfectible Tony. Prêts pour un buddy-road-movie ? Oh que non, entre vie et mort, il y a l’immortalité et là où ils vont, elle n’est pas marrante.

Résumé de l’éditeur : Que feriez-vous si vous ne pouviez plus mourir ? PLUS PERSONNE NE MEURT. À Stillwater, ce n’est pas seulement une promesse, c’est une… menace ! Comment se comportent les gens lorsqu’ils comprennent qu’ils ne peuvent pas ou plus mourir ? Les fous fanatiques ne vont-ils pas débarquer ?

Sous une couverture qui irait bien à un groupe de metal, Chip Zdarsky et Ramón K. Pérez (qui s’allie les couleurs de Mike Spicer) réinventent de manière inattendue les thèmes éculés que sont la vie éternelle et l’héritage insoupçonné. C’est ainsi que Stillwater, autrefois banale, s’est transformée en laboratoire humain, politique et moral, le jour où, pour on ne sait quelle raison ou malédiction, les habitants se sont rendu compte qu’ils ne mourraient plus dans ce périmètre restreint. On ne meurt plus mais on ne vieillit plus, non plus, ni ne grandit. Les bébés restent des bébés, même si intellectuellement ils évoluent et acquièrent connaissances et compétences qui sont celles de leur âge. Dans la tête, pas dans le physique.

© Zdarsky/K. Pérez/Spicer chez Delcourt

Ce phénomène s’est produit il y a 36 ans et le secret ne s’est pas répandu. Il faut dire que les bras armés de la Justice (mais laquelle? le juge semble avoir perdu la tête dès qu’il s’est arrogé tous les pouvoirs) veillent au grain. On fait ce qu’il faut pour qu’il n’y ait aucune fuite. Et si quelqu’un tente de s’évader de cet enfer a vie, même si, en apparence, idyllique, la clairière où le « super-pouvoir » n’a plus de prise n’est pas loin. Bang bang.

Dans leur bolide, Dan et Tony arrivent bien vite à Stillwater. Et il leur arrive tout aussi rapidement des bricoles. L’arrivée de Dan serait en fait un retour et donnerait aux habitants du coin, nettement moins sereins depuis l’apparition de ces intrus, l’occasion de résoudre un vieux mystère!

Passant allègrement des eaux plates aux eaux tourmentées, troubles ou criminelles, Ramón K. Pérez nous entraîne à tombeau ouvert, avec curiosité et addiction, dans ces six premiers chapitres qui ont le bon goût de se détacher du héros pour creuser la personnalité et l’histoire d’autres personnages, parmi les plus impitoyables de cet album. De quoi générer des surprises et laisser penser que l’Humain est insondable et bien imprévisible. Pour le salut de Dan? Pas sûr pour autant.

La vie éternelle n’est pas spectaculaire en soi, par contre il peut arriver beaucoup de sinistres choses à ces morts toujours vivants. Et là encore Pérez et Spicer se rendent explosifs et incendiaires. Ça claque et c’est au bord du chaos, dans les conséquences physiques et psychologiques, que nous laissent les trois auteurs.

© Zdarsky/K. Pérez/Spicer chez Image Comics

Série : Stillwater

Tome : 1

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Ramón K. Pérez

Couleurs : Mike Spicer

Genre : Science-fiction, Horreur, Thriller

Éditeur : Delcourt

Collection : Contrebande

Éditeur VO : Image Comics

Label : Skybound

Nbre de pages : 152

Prix : 15,95€

Date de sortie : le 26/01/2022

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.