Course effrénée dans une Amérique en pleine conquête de l’Ouest: multi-sensoriel, Appare Ranman roule tambour battant vers la ligne d’arrivée

Après la série animée, le manga. Appare Ranman me rappelle le film de Hal Needham de 1981, « L’équipée du cannonball ». Alliant les codes classiques du manga à la comédie façon Jackie Chan, cette course de voitures sent l’huile moteur et les rencontres improbables. Ahndongshik construit un univers riche en humour, en valeurs humaines et surtout en mécanique automobile.

Résumé de l’éditeur pour le tome 1 : Fin du 19e siècle. A la suite d’un accident, Sorano Appare, un ingénieur brillant mais asocial et Isshiki Kosame, un samuraï un peu couard, se retrouvent en Amérique après avoir dérivé depuis le Japon. Afin de rentrer chez eux, les deux compères sans le sou décident de participer à  » l’American Transcontinental Race », une course acharnée reliant la côte ouest à la côte est des Etats-Unis. A bord d’une voiture à vapeur qu’ils ont construite, ils devront traverser des contrées sauvages, se battre contre des rivaux fous à des hors-la-loi… Les deux amis pourront-ils gagner cette course impitoyable et obtenir la récompense afin de rentrer au bercail?

C’est avec beaucoup de légèreté qu’Ahndongshik traite, dans ce shonen, des thèmes forts et encore malheureusement d’actualité. En mélangeant, adroitement course de voitures et des sujets durs comme le racisme ou la place de la femme dans la société, notre mangaka s’ancre dans la réalité et l’analyse sans détour. En se basant sur un charadesign des plus réussis et une psychologie de personnages bien définie, il dresse une image de la société des plus convaincantes. Ces personnages sont rendus très vite attachants par leurs trajectoires de vie aléatoires et l’énergie combative qui les anime.  L’humour est constant et est bien mis en valeur. On rit vraiment beaucoup sans pour autant tomber dans la caricature ou les clichés.

Ahndongshik reprend les codes classiques des mangas, tel que le don de soi, l’abnégation. Mais l’élément central est l’Amitié, on pourrait faire un parallélisme entre le mélange essence/air dans une chambre de combustion et l’émulation positive qui lie nos personnages. Ils viennent tous d’horizons différents mais n’ont qu’un seul but: être le premier sur la ligne d’arrivée.

Le graphisme est à la hauteur du scénario. Il y a beaucoup d’expressions sur les visages avec en point d’orgue: les regards. En travaillant les pupilles ou les contours des yeux, on voit apparaitre les sentiments qui animent les protagonistes. Les lignes des véhicules sont bien recherchées et rajoutent une atmosphère de paddock au sein de l’oeuvre. L’agencement et la variation des cases rythment la lecture et donne,t beaucoup de plaisir. Les double-pages sont bien réussies et montrent le savoir-faire et la confiance de l’illustrateur dans son trait.

C’est un démarrage sur les chapeaux de roues pour la série. Anhdongshik pilote son manga avec beaucoup de maîtrise. Il glisse sur l’humour pour mieux appuyer sur le champignon des relations humaines. Fort de son potentiel visuel, il vous prendra à bord de son étrange machine à vapeur et il ne laissera personne sur le bord de la route.

Titre: Appare Ranman

Tome: 1

Oeuvre originale: Apperracing

D’après la série d’animation

Auteur: Ahndongshik

Dessin: Ahndongshik

Genre: action/racing/shonen

Traduction: Pascale Simon

Éditeur: Doki-Doki

Pages: 196

Prix: 7,50€

Date de sortie: le 02/03/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.