Au coeur de la jungle du CONGO à la recherche de diamants bleus avec la gorille Amy et Michael Crichton

Congo de Michael Chrichton est un roman sorti pour la première fois en 1980. On s’envole avec Elliot – le chercheur – et Amy – la gorille qui a appris le langage des signes –  et l’équipe du STRT en direction de la jungle congolaise à la recherche de diamants aux propriétés électriques rares. Mais la jungle, c’est un monde à part. Et même en 1980, tout n’est pas connu, tout n’a pas été cadré et les imprévus de succèdent. L’équipe doit absolument lutter pour sa survie et c’est un vrai climat de tension qui s’installe petit à petit. Même si les technologies « de pointe » décrites dans le roman ont plus de 40 ans, cela reste un vrai bonheur de lire Chrichton, comme toujours. Avec un vrai coup de coeur pour le personnage d’Amy, cette gorille largement inspirée de Koko, la gorille qui avait appris plus de 1000 signes.

« Il existe, dit-on, des mines de diamants d’une pureté inégalée aux confins du Zaïre et de l’Ouganda. L’expédition envoyée sur place annonce qu’elle a localisé la légendaire cité de Zinj et son fabuleux trésor.

Mais les images transmises montrent un camp de base dévasté, des équipements détruits, des cadavres, et la vision fugitive d’un visage de primate. Karen Ross, la responsable du projet décide alors de mettre sur pied une seconde expédition, et réunit des compagnons dont elle découvrira bientôt à quel point leurs intérêts divergent … Pourrait-elle cependant compter sur Amy, une femelle gorille qui, dotée d’un ordinateur, peut transcrire ses pensées en parole ?

Sans quoi les membres de cette équipée, même s’ils réussissent à lever le secret de Zinj, ne tarderont pas à découvrir qu’ils font – eux aussi – partie d’une espèce en voie de disparition. »

Pionnier du thriller scientifique d’anticipation, Michael Crichton est l’auteur de best-sellers vendus à plus de 200 millions d’exemplaires dans le monde. Nombre de ses romans sont ensuite devenus des blockbusters, dont Jurassic Park, Le Monde perdu et La Variété Andromède, roman disponible chez Archipoche, ainsi que sa suite, La Menace Andromède.

Ce roman est « Haletant de bout en bout » dit le Los Angeles Times. Et c’est exact. Il commence simplement comme une quête, comme un roman d’aventure. Une expédition se prépare au STRT, grosse société de prospection, pour rechercher des diamants bruts et comprendre ce qu’il s’est passé avec l’équipe précédente partie sur place. Le professeur Elliot se joint à l’équipe de technicien avec sa gorille Amy. Cette dernière fait des cauchemars de sa vie d’avant, sa vie au Congo et le professeur est persuadé qu’un voyage sur place l’aidera à débloquer ses traumas.

C’est Amy, le personnage principal de ce roman. Cette gorille, largement inspirée des recherches effectuées dans les années 70 dont les plus emblématiques sont certainement celles de Koko, le gorille qui a appris plus de 1000 signes. Amy est empathique, tendre, intelligente, drôle, en recherche de tendresse. Elle est profondément attachée à son chercheur Eliott mais elle a aussi des peurs d’enfants. Alors il faut la rassurer. Mais comme elle pèse près de 150 kg, il faut aussi négocier avec ce mastodonte afin qu’elle effectue les tâches attendues.

C’est la découverte pour Amy d’un monde inconnu, celui de son enfance. La jungle, la végétation, les autres gorilles en liberté, sauvages… mais qui ne maîtrisent pas, eux, la langue des signes. « Gorilles stupides » signe-t-elle parfois. Elle est touchante et en décalage total avec les deux mondes. Elle se sent humaine mais ne pourra jamais l’être entièrement. Certaines situations sont même bouleversantes de tendresse.

Et puis il y a l’équipe de la prospection de diamants qui veut arriver à son but coûte que coûte. Avec les technologies les plus avancées de leur époque (on est en 1979 et on se réjouit du nouvel ordinateur à 128 Go !!), ils ont pour objectif de battre de vitesse les équipes concurrentes. Alors, c’est la course à la désinformation, à la manipulation, aux bakchichs, etc. Mais il faut aussi lutter contre la nature sur place. Le terrain est accidenté, un volcan se réveille un peu rapidement et la jungle est pleine d’ennemis mortels : les tribus cannibales, l’armée officielle présente pour mater une rébellion, les insectes, les parasites… et le climat qui épuise. Ce sont tous ces imprévus qu’il va falloir gérer, à coup d’innovations, d’intelligence, de créativité, de liasses d’argent …et d’armes de guerre !

Et puis une fois sur place, il faut lutter contre cette créature qui ressemble à un gorille mais qui, contrairement aux espèces connues des montagnes ou des plaines, est entièrement grise et agressive au point d’avoir exterminé l’équipe précédente en quelques minutes. 

Qui sont ces créatures mi-naturelles mi-démons. Et pourquoi attaquent-elles ? Amy va-t-elle pouvoir faire le lien entre les humains et les primates de la région ? Parviendra-t-elle à sauver l’équipe et à leur permettre de trouver le gisement tant recherché. Comment réagira-t-elle face à ce milieu qui est scensé être le sien mais dont elle ne connaît rien.

C’est passionnant et cela vous emporte au loin. Génial !

Auteur : Michael Crichton

Titre : Congo

Edition : Archipoche

Réédité le 17 mars 2022

Nbre de pages : 420 pages

Prix : 7,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.