Et si vous alliez prendre LE DÎNER au théâtre, ce soir ?

Le Dîner est une pièce de théâtre absolument renversante. Impossible de sortir indemne de cette représentation. Adaptée d’un roman d’Herman Koch (lui même inspiré de faits réels en Espagne) par Jean-Michel Frère et remarquablement interprétée par le duo Lara Persain et Nicolas Buysse, cette pièce est immersive. À peine installé dans la salle, vous y êtes à ce Dîner. Et les choses ne vont pas se passer comme elles devraient. Présenté comme une comédie satirique, c’est un véritable thriller qui va se jouer, presque en temps réel, devant vos yeux. Totalement renversant !

Crédit photo : C. Lessire

« Entre Festen et Orange Mécanique, un dîner de famille qui ne se déroule pas comme prévu. Deux frères et leurs épouses se réunissent dans un restaurant chic. Serge, homme politique promis à un poste élevé, et Paul, ancien professeur d’histoire et très critique quant à la soif de succès de son frère. Ce qui les réunit pourtant : un acte innommable commis par leurs fils respectifs de 16 ans.

Entre comédie de mœurs et roman noir implacable, Le Dîner pose sur la table un dilemme majeur : jusqu’où peut-on aller pour protéger ses enfants ?  Avec une écriture au cordeau et un humour sarcastique, Herman Koch signe le portrait glaçant d’une société en pleine crise morale, où les monstres ne sont définitivement pas ceux que l’on croit.  On rit franchement, on rit jaune, on rit noir. »

Le Dîner est un roman de l’auteur hollandais Herman Koch paru en 2009.  Best-seller traduit dans plus de 30 langues, il a fait l’objet de plusieurs adaptations au théâtre (mais pas encore en langue française) ainsi que de 3 adaptations au cinéma.

Crédit photo : C. Lessire

C’est au Théâtre Royal de Namur, ce samedi 12 mars 2022, que nous avons assisté à la représentation de la pièce. À 17h50, les portes de la salle du studio s’ouvrent. Une petite salle intimiste, une immense table de repas dressée sur la scène. Elle vient jusqu’aux pieds des gradins. Certains spectateurs sont invités par les artistes à s’installer autour de la table. « Vous êtes venus pour dîner n’est ce pas » ?

Un verre de vin blanc est servi aux quelques acteurs-spectateurs de ce dîner un peu particulier. Très vite, la porte de la salle se referme, tous les invités sont arrivés, la pièce va pouvoir commencer. Et le ton est rapidement donné.

Crédit photo : C. Lessire

Claire et Paul sont les heureux parents d’un jeune ado, Michel. Ce soir, ils ont rendez-vous avec Serge et Babeth. Serge est le frère de Paul. Il est parvenu, il a réussi. Et il est candidat au poste de premier ministre. Rien n’est plus dissemblable que ces deux frères. Et Paul ne se réjouit pas de ce dîner. Alors, pour être encore un peu dans sa bulle de bonheur avec Claire, ils vont prendre une bière au petit café situé en face du restaurant. Et ils rient ensemble pour exulter ce dîner à venir qui leur pèse déjà sur l’âme. C’est un couple sans histoire, un couple normal, un couple heureux des choses simples.

Crédit photo : C. Lessire

Et lorsque le dîner commence, rapidement, les ressorts de l’intrigue se mettent en place. Le spectateur est alors plongé dans la réalité de la vie de ces quatre protagonistes (Paul et Serge sont joués par Nicolas Buysse et Claire, Babeth et Michel par Lara Persain). Petit à petit, le vernis s’effrite et un vrai suspense envahit la salle. Que s’est-il réellement passé avec Michel ? Que savent les parents ? Comment vont-ils réagir ?

Ce sont des personnalités qui émergent, des tensions qui explosent. La lumière, le son, les rythmes donnés par les acteurs participent activement à l’urgence que ressent le spectateur. Il nous faut savoir, il nous faut connaître la vérité.

C’est remarquablement interprété par un duo d’acteurs qui se répondent comme si nous étions assis à leur table. On s’attache, on les comprend, on les déteste. Et pourtant, ce sont peut-être nos voisins. Ils sont touchants et tellement durs parfois. C’est absolument renversant. Impossible de sortir indemne de cette représentation. Impossible de ne pas se questionner : « Et moi, qu’aurais-je fait à leur place ? »

Il y a une seule urgence, réservez vos places. Le spectacle est joué encore au Théâtre de Namur jusqu’au 26 mars, cela vous laisse une chance de passer un excellent moment théâtre.

Adaptation et Mise en scène : Jean-Michel Frère

Comédiens : Lara Persain et Nicolas Buysse

Production : Compagnie Victor B / Théâtre de Namur / Centre dramatique

Artiste numérique : Superbe

Scénographie : Justine de Mesmaeker

Costume : Catherine Tilmant

Son : Sébastien Courtoy

Régie vidéo et lumière : Alexis Stoffel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.