Véritable jukebox humain au groove irrésistible, Motown Supremacy a littéralement mis le feu au W:halll !

Le W:halll possède la particularité d’offrir une programmation musicale des plus variée, qui attire des publics différents qui se croisent avec bonheur dans les salles du Centre Culturel de Woluwé St Pierre pour assister à des spectacles de qualité.

Blues, rock, chanson française, funk, classique, il faut bien reconnaître qu’il y en a pour tous les goûts au W:halll et on ne peut que féliciter les responsables de la programmation qui contre vents et marées continuent à promouvoir la culture sous toutes ses formes, ce qui est d’ailleurs la mission première d’un centre culturel.

Et malgré certains reports inévitables en raison des normes Covid et des jauges réduites, certains concerts continuent à se dérouler tant bien que mal, comme celui des excellents Motown Supremacy du 20 janvier dernier.

Motown Supremacy, ce sont trois superbes ladies avec d’étonnantes voix soul, soutenues par un funky live-band lors d’un spectacle qui vous fait découvrir l’histoire de la musique Motown. Motown fut, avec Stax, l’un des labels les plus importants de l’histoire de la musique populaire. Fondé à Détroit par le visionnaire Berry Gordy Jr., il a lancé les plus grands artistes de la musique noire américaine et mené la musique soul à son apogée dans les années 1960-1970.

Souvenez-vous des SupremesMartha Reeves et les VandellasGladys Knight and the PipsSmokey Robinson and the MiraclesThe JacksonsStevie WonderMarvin Gaye, et bien d’autres. Avec ce band irrésistible, on se trouve face à un véritable jukebox humain qui nous convie à une promenade soul dans le passé, promenade durant laquelle le groove est roi.

Portant des robes splendides, les trois ladies de Motown Supremacy nous font voyager dans le temps au rythme de leurs déhanchements sensuels et torrides et de leurs voix superbes avec des classiques comme Baby Love, Where Did Our Love Go, Stop! In The Name Of Love, Dancing In The Street, Aint No Mountain High Enough, Jimmy Mack…Impossible de résister à un tel torrent de good vibes.

Puis, autour d’elles, il y a des musiciens incroyables, un vrai band de tueurs qui met très rapidement le feu à la salle. Malgré les restrictions qui imposaient une audience limitée en nombre, masquée et assise, la plupart des spectateurs n’ont pas pu résisté à l’envie de se lever, et c’est à un concert brûlant de soul imparable que nous avons assisté 1h30 durant, avec le sourire aux lèvres et la chaleur des notes dans nos coeurs.

Bravo à Motown Supremacy pour ce gig exceptionnel qui ne nous donne qu’une seule envie, les revoir on stage à leur prochain passage en Belgique.

Un très grand concert !

Jean-Pierre Vanderlinden / Photos : Axel Tihon 
The Ladies :
Vivian Black – Ibernice MacBean – Cosmea Panka
The Band :
Pieter Goossens – keys
Chris VN – guitar
Stijn Tondeleir – bass
Dave Imby – drums

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.