La cinquième victime de Franck Linol nous apporte une belle (re)découverte et une intrigue au top

La Cinquième victime est un véritable thriller. C’est la réédition de J’ai Lu que nous avons eu le plaisir de découvrir mais le roman a été publié pour la première fois en 2010. C’est la première enquête de duo d’inspecteurs Franck Dumontel – un peu alcoolique, à la situation amoureuse et familiale compliquée – et de Dany Marval, jeune prodige sorti de l’école de police. Ils se complètent bien, le duo fonctionne agréablement et les meurtres sont dignes de Jean-Christophe Grangé… Ce n’est pas moi qui le dit mais les inspecteurs eux-mêmes lors du premier briefing ! Et des références aux auteurs policiers, il y en a beaucoup. Des clins d’oeil, des citations… Franck Linol a le même amour pour la littérature policière que la plupart des fanas de thrillers… Ce qui fait qu’on prend son pied à la lecture, à la découverte en ce qui me concerne, de ce roman.

« Adrien Lugagne, 60 ans, veuf et solitaire, est assassiné de manière brutale entre Mézière-sur-Issoire et Saint-Barbant. Franck Dumontel et son jeune coéquipier Dany Marval sont chargés de l’enquête.

Sur les traces du tueur, c’est aussi le passé de Franck qui remonte à la surface, et avec lui de terribles secrets. Arriveront-ils enfin à coincer le tueur qui se joue d’eux ?

Cette galerie de personnages mordants et attachants entraîne le lecteur dans d’angoissantes histoires où passé et présent se mélangent. »

Ce roman présente tout ce qu’on aime lire dans les thrillers, les policiers bien crades. Même s’il présente quelques faiblesses sur lesquels nous reviendrons, il est franchement terrible.

D’abord le meurtre numéro 1. Oui, réjouissez-vous, il y en a plusieurs ! Ce roman ne nous épargne pas, et on aime ça ! Donc, la survenue du premier meurtres, quelques pages seulement après la première vous cueille « au saut du lit ». Et la description de la scène de crime ravira les amateurs du genre… Puis quand on pense qu’on a tout reçu en une seule fois, le détail qui tue – sur le cadavre – vous assomme. Bref, dès le départ, le ton est donné. L’auteur ne vous cachera rien et le lecteur jubile d’avance.

Cette belle promesse se poursuit dans le temps et la lecture. En effet, le rythme est bon, solide, les inspecteurs principaux et les personnages secondaires réellement attachants. Il faut aimer le flic alcoolo et les blagues un peu déplacées, caricaturales parfois mais on s’y fait. Et surtout, on prend plaisir à cheminer avec Dumontel, tant dans cette enquête que dans son passé qui s’y mêle furieusement. Et c’est l’originalité et la qualité de ce thriller, c’est que l’enquête rejoint l’histoire de l’enfant Dumontel. On en apprend donc plus sur ce personnage qui fait l’objet de la vingtaine de romans déjà publiés par Franck Linol.

Et la lecture de la réédition de ce premier opus donne furieusement envie de découvrir pleinement les enquêtes limousines imaginées par l’auteur. Je suis persuadée d’y revenir rapidement.

Plaisir également de découvrir une région de France à laquelle peu de média ou de culture s’intéressent : le Limousin. Comme l’inspecteur revient, suite à une mutation, dans sa région natale, ce sont les petits villages, les lieux-dits et les routes de campagne que nous sillonnons avec lui. Et ce dépaysement, malgré la pluie omniprésente entre ces pages, est une réelle source de plaisir.

Il est toutefois à relever que le lecteur peut être déstabilisé par certaines digressions de l’auteur surprenantes et souvent hors contexte. Les personnages se mettent tout d’un coup à vous faire l’historique, d’une demi-page généralement, d’un mot, d’un fait, d’une expression. Par exemple, lorsque l’inspecteur Dumontel et le commissaire évoquent le syndrome de Stockolm, l’auteur choisit de faire dire au commissaire l’histoire de ce syndrome et de la prise d’otage initiale dans la ville qui lui a donné son nom. Certes, le lecteur se cultive mais cela paraît étrange, voire inapproprié parfois. Des coupures auraient parfois été nécessaires, comme souvent dans un premier roman. Gageons que ces faiblesses ont été corrigées dans les ouvrages ultérieurs.

Retenons surtout que ce policier est très qualitatif, que les personnages de cette saga engagent à lire d’autres enquêtes car le lecteur a hâte de les retrouver. Ils sont denses et les meurtres tels qu’on les aime : tordus, réfléchis, mis en scène et intelligents. Bref, ce roman a tout ce qu’il faut pour les amateurs de thrillers.

Auteur : Franck Linol

Titre : La cinquième victime – La première enquête du duo Dumontel – Marval

Editions : J’ai Lu

Sortie prévue le : 5 janvier 2022

313 pages

Prix : 8 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.