Deux Pendergast pour un seul livre : Danse de Mort de Preston and Child

Preston and Child, c’est ce duo d’auteurs américains qui a créé le plus impressionnant des inspecteurs du FBI, le chouchou d’entre tous les thrillers, Aloysius Pendergast. Il est intelligent, toujours élégant, riche de ressources personnelles qu’il met au service de ses enquêtes, toujours appelé sur des affaires bizarres. Il a une mémoire hors norme, un QI qui dépasse de plus de 99% celui de la population et un humour très grinçant. Bref, on l’adore ! Et dans ce tome, on a deux Pendergast pour le prix d’un… Un peu comme lorsque Batman rencontre le Jocker, un véritable duel… mais Aloysius est un peu en dessous de ce qu’il peut être et Diogène excelle dans les crimes. Ce livre est le deuxième tome de la saga consacrée à Diogène Pendergast et appelle une suite : le Livre des trépassés… que je lirai avec bonheur, comme tous les Pendergast !

“Mon cher Vincent, si vous lisez ces lignes, cela signifie que je n’ai pas survécu…

L’inspecteur Pendergast du FBI est donc mort ! Et c’est d’outre-tombe qu’il confie à son ami, le lieutenant D’Agosta, la mission d’empêcher un être démoniaque de commettre le forfait suprême, l’apothéose de sa carrière criminelle. Mais comment D’Agosta pourra-t-il seul, en sept jours, déjouer un crime dont il ignore tout ? Et comment lutter contre un adversaire supérieurement intelligent : Diogène, le propre frère de l’inspecteur ? Qui le premier quittera le bal.”

Disons-le tout de suite, ce n’est pas le meilleur des Preston and Child… mais c’est quand même très bon. Ce qui frustre dès le départ c’est que l’on retrouve un Pendergast diminué (par son aventure dans le tome 1 : le Violon du diable). Il nous a tellement habitués à l’excellence que le voir douter est un peu déroutant !

C’est avec un immense bonheur que l’on retrouve les lieux qui ont fait le succès de Relic (le livre qui a vu la première enquête de Pendergast) : le musée d’histoire naturelle de New-York. On y croise Margo Green, Nora Kelly, Smithback… Bref, des personnages-clefs des enquêtes précédentes. N’ayez aucune crainte, il ne faut pas avoir lu les précédents pour comprendre cette enquête… Mais je ne peux que vous conseiller de lire un jour ces aventures passées.

Quelques éléments incohérents à la fin de ce deuxième tome sont à relever. On ne comprend pas bien ce que vient faire cette histoire de masques et de population autochtone qui traverse tout le pays pour venir danser devant une vitrine de l’exposition. Cet élément vient un peu comme le cheveu dans la soupe et n’est pas exploité par l’intrigue principale… Il n’enrichit pas non plus l’histoire personnelle de l’un des protagonistes, on comprend donc mal ce qu’il fait dans l’histoire. Mais soit.

C’est un bon thriller mais parce que Preston and Child ont placé la barre tellement haut, ce n’est pas le meilleur… On le lira quand même avec plaisir. 

Auteurs : Preston and Child

Titre : Danse de Mort

Editions : J’ai Lu

Première édition française en 2007

Nbre de pages : 511 pages dans la version de 2009

Prix : 8,30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.