Camille Camille (Interview): de la mélancholie à l’espoir, un album qui donne des frissons (concert live au bota ce vendredi 19/11)

(Montage photo réalisé à partir de photos de la page Facebook de Camille Camille – By Douglas.bxl)

Camille Camille sera au Botanique ce vendredi 19/11 pour un concert d’exception. Cet artiste belge nous invite à découvrir son univers dans un concert très intimiste à la Rotonde du Bota. La première partie sera assurée par Meret Ester, une artiste berlinoise qui combine danse et musique en jouant du Banjo et de la guitare. Un grand moment d’émotion en perspective.

L’interview de Camille Camille pour Branchés Culture

C’est par téléphone que nous avons contacté Camille Camille la veille de son concert à la Rotonde du Botanique. Très disponible, cette jeune chanteuse et compositrice s’est livrée à nous la veille de la première de son album Could You Lend Me Your Eyes (disponible sur Spotify). Si elle a déjà assuré des premières parties pour Halehan, ce sera sa première face à un public en chair et en os avec son nouvel album.

Lien vers Spotify
https://open.spotify.com/artist/7mGSaMaJKk9GMxATlKBYQH?si=sSgI8wAMTcuDyB-YaUKXNA

Malko Douglas: Quelle importance accordes-tu à la scène et au live?  

Camille Camille: C’est vraiment super important pour moi d’échanger avec le public. La scène est quelque chose qui compte beaucoup pour moi. C’est peut être le plus important même si le reste l’est également.

MD: Comment décris-tu ta musique et ton album? 

CC: J’ai parfois du mal à la décrire mais elle est emplie de mélancolie. J’écris les chansons de cet album depuis mes 19 ans et j’en ai désormais 25. J’ai évolué et si mon écriture était empreinte de mélancolie, elle est de plus en plus porteuse d’espoir. Mes influences sont clairement la folk music avec des légendes comme Bob Dylan ou Karen Dalton. Mais je ne veux pas m’identifier à eux ou qu’on me compare, j’ai ma personnalité propre et mon style. J’aimerais bien avoir des retours des gens et du public après mes prochaines dates.

MD: Comment as-tu procéder pour l’écriture de ton album « Could You Lend Me Your Eyes »? 

CC: Ce ne fut pas simple de produire cet album, notamment avec les mesures sanitaires depuis 2 ans. J’ai participé à un workshop en Suède à Göteborg avant la pandémie et j’y ai rencontré Anders Lägersors. Il y a directement eu un clic entre nous. J’ai su très vite que je voulais travailler avec lui et ça s’est fait naturellement. On a fait les arrangements de plusieurs morceaux ensemble, avec un mini orgue ou à la guitare. C’était vraiment bien comme expérience. Je suis ravie d’avoir collaborer avec lui sur cet album. On a vraiment bossé à deux en symbiose. Il y a des rencontres spéciales dans une vie d’artiste et celle-ci fut cruciale pour moi.

Sélection concerts Botanique de novembre: rap belge, hip-hop from NY, rock israélien, indie folk bruxellois, electro pop swiss & more

MD: Mais tout l’album a-t-il été réalisé en Suède alors? 

CC: Non, c’est plus complexe. J’ai déménagé à Leipzig près de Berlin pendant un an. Avec le confinement, j’ai failli abandonner le projet mais finalement j’ai poursuivi les enregistrements dans ma chambre avec le matos disponible. Si on écoute la chanson Atlas, j’ai fait quasi tous les enregistrements de la voix et de la guitare dans ma chambre en Allemagne. Ensuite, on a également retravaillé ensemble avec Anders et au final j’ai quand même réussi à enfin finaliser cet album. Hâte de partager ça demain avec le public.

MD: Et comment est née cette passion pour le chant? As-tu suivi un cursus musical spécifique? 

Non, je n’ai pas vraiment poursuivi d’études sur la musique, du moins pas après l’académie où j’ai appris à faire du solfège, du piano et de la flute. Enfant, mes parents n’avaient pas beaucoup de disques et n’écoutaient pas de musique à la maison. Par contre, je faisais partie d’une chorale et j’ai directement su que j’adorais être sur scène et chanter. J’ai écrit les paroles et composé les morceaux de cet album. Pour moi, la musique se crée à travers les rencontres, en jouant avec d’autres artistes, en montant sur scène.

MD: Je pourrais continuer en te posant 1001 questions mais le plus simple pour ceux qui veulent en savoir plus sur toi, c’est de venir t’écouter en live demain au Botanique. Vraiment hâte de t’entendre sur scène demain soir à la Rotonde.

NB: Les propos recueillis dans cette interview ont été résumés en essayant de refléter le plus justement les propos de l’artiste Camille Camille.

Pour acheter votre billet pour le concert de Camille Camille, ça se passe ici!

La page Facebook de Camille Camille

La page Instagram de Camille Camille

Le spotify de Camille Camille

Le spotify d’Ester Meret

L’agenda du BOTA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.