Plongée passionnelle au coeur de la révolution tunisienne, c’est l’amour et la vibration d’un peuple que nous offre Phil Kalean dans Entre rêve et tourments

C’est une fiction d’espionnage, d’amour et d’enquête que nous propose Phil Kalean. Mais elle prend racine dans le déroulement historique de la révolution tunisienne. Jour par jour, quasi heure par heure, on sent battre le cœur du peuple, la révolte des jeunes, des vieux, la colère s’embraser. On vibre des injustices, on tremble du « trop-plein d’oppressions », on crie « assez »… On sent la population, page après page, prendre son destin en main, se dresser contre le pouvoir despotique d’un dictateur que l’Occident a laissé faire. On voit naître l’espoir, grandir et prendre toute la place … Et les descriptions passionnées de l’auteur pour ce peuple, les rues parcourues, les lieux exacts où les événements historiques se sont produits… C’est tellement juste que les larmes me sont montées aux yeux plusieurs fois. Car rien ne m’émeut plus, dans la vie réelle, que la communion d’une foule qui, en un instant presque sacré, n’a qu’un seul objectif commun. Cela porte un nom : l’égrégore. Et ce moment presque mystique d’une émotion pure et vraie … on le rencontre rarement dans la vie et c’est la première fois que je le croise dans un livre. Exceptionnel !

« Bastian, journaliste français en vacances en Tunisie, porte secours à Fatine, une jeune femme en proie à une tentative d’intimidation de la part de policiers véreux. Il sympathise avec elle, et découvre une cyberdissidente très active. Elle lui demande un coup de main pour recueillir des témoignages mettant en exergue la brutalité et le despotisme du régime. Il accepte, sans se douter de l’aventure effroyable qui les attend dans un pays au bord de l’ébullition.

Nous sommes le 17 décembre 2010, jour ou Mohamed Bouazizi, vingt-six ans, s’immole par le feu pour protester contre la confiscation de son outil de travail. Cet acte désespéré déclenche une suite ininterrompue d’événements qui mèneront à la chute d’une dictature installée depuis presque un quart de siècle.

Construit sur une trame chronologique de la révolution tunisienne, le roman est tissé de plusieurs récits à rebondissements nous immergeant dans la vie bouleversée de ses héros. »

C’est une déclaration d’amour et de respect inconditionnel au peuple tunisien que Phil Kalean nous propose dans Entre rêve et tourments. Parce que c’est le peuple le vrai héros de toute cette histoire. C’est lui qui porte les pages de ce livre, c’est lui qui nous fait respirer, qui nous fait craindre, qui nous fait vibrer…. Il est remarquablement incarné par Fatine, une jeune femme au caractère fort, héroïne de la vie quotidienne qui se révèle indomptable dans l’adversité. Et cela est d’autant plus touchant que l’auteur, pour créer son personnage, s’est largement inspiré d’une vraie héroïne de la révolution tunisienne : Lina Ben Mhenni. Cyberdissidente, bloggeuse, journaliste, la vraie Lina-Fatine a porté « la voix de la révolte tunisienne » (Wikipeda). Le sort a voulu que Lina décède le jour où Fatine naissait… Elle n’aura donc jamais pu savoir…mais elle laisse une trace entre ces pages.

C’est aussi une magnifique histoire d’humanité, de rencontre entre Fatine, sa famille et Bastian, touriste français, journaliste déchu qui croise la route des acteurs révolutionnaires un peu par hasard. Mais y a t il toujours réellement du hasard dans les rencontres de la vie ?

La forme est aussi riche que le fond car l’histoire se déroule sur quatre plans : le récit (classique), les dialogues entre les protagonistes, les échanges écrits (mails et sms) mais aussi les pensées des uns et des autres. Ce qui permet au lecteur de totalement s’immerger dans l’histoire, et de devenir lui-même acteur.

Et c’est en plus, une histoire d’amour, d’espionnage, d’enquête, de recherche d’une enfant… C’est toute la culture tunisienne que l’on rencontre et je n’ai pu m’empêcher de croiser dans la foule le visage de Wafi, Azza, Tikrit, Mohammed, … Tous ces amis que j’ai mieux compris au travers de ces pages…

Sur les places de Tunis, dans l’avenue Bourguiba, entre les lignes de cette dernière manifestation à laquelle Fatine, Skander, Yara, Yasmine, Soulemane, Wadji et Feriel participent, vous rencontrerez peut-être comme moi, ce sentiment rare qu’est la convergence des intentions pour se réunir et s’exprimer sous la plus pure émotion qu’est l’humanisme. Ce sentiment puissant qu’est l’égrégore… que l’on s’autorise rarement à ressentir dans la vie et qui ici, par la puissance des mots, a explosé pour nous permettre de ressentir ce que le peuple lui-même a dû vivre.

C’est un roman sur la révolution tunisienne. Oui mais pas celle que vous content les livres d’histoire. C’est surtout un roman qui vous permet de comprendre, de vivre, de respirer l’espoir. Ce sont des gens ordinaire qui se rendent compte que leur destin leur appartient et qu’il peuvent y changer quelque chose. C’est un roman sur l’humanité, sur ce qu’il y a de plus beau et de plus terrible en elle. Ce n’est pas un livre qui parle du printemps arabe vu par un européen, c’est un roman qui vous plonge au cœur, dans le cœur des gens, d’un peuple. Et son incarnation par Fatine, Yasmine, Selene, … avec leurs forces et leurs couardises, avec leurs bonheurs et leurs attentes, avec leurs peurs et leurs faiblesses rend tout cela tellement universel que l’on ne peut qu’être parmi eux, avec eux. On marche à leur côtés et nous aussi, on crie « travail, liberté, dignité » dans les rues de Tunis.

Un vrai COUP DE COEUR. Vous ne pouvez pas passer à côté ! C’est une petite maison d’édition, il faudra le commander chez votre libraire ou sur internet mais il vaut la peine que vous le dénichiez … Vous savez, il existe des romans dont on se demande pourquoi on les trouve à chaque coin de rue, sur chaque étale … Car la qualité n’y est pas… Et puis il y en a dont on voudrait crier partout l’émotion qu’ils ont provoqué. Dont on voudrait que chacun ait le privilège de le rencontrer… Celui-ci est de ceux-là !

… Et puis, si comme moi, vous vous dite que cette fin est impossible. Que l’auteur ne peut pas vous laisser comme ça. Que Bastian et Fatine ne peuvent laisser ces mots – là écrire la dernière phrase de l’histoire… Alors je vous conseille de chercher un peu, de fouiller la toile et pourquoi pas, de contacter l’auteur ou sa maison d’édition… Car il se chuchote qu’il existerait un chapitre secret… Et que mes yeux auraient pu le lire…et que mon coeur en gardera la trace parce que ces mots-là… ils sont aussi beaux que le plus doux des rêves, loin des tourments de la révolution ! Merci monsieur Kalean pour ces moments rares que la lecture peut vous offrir. Je sais déjà ce que je vais offrir à Noël… Coup de cœur absolu. 

Auteur : Phil Kalean

Titre : Entre rêve et tourments

Editions  : L’Harmattan

Sorti le 12 octobre 2021

Prix : 21,50 €

250 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.