Un slice of life traitant de l’insomnie, c’est rare, mais réalisé par le papa de « La fille du temple aux chats », on sait que l’on ne sera pas déçu

Si nous ne dormons pas de la nuit, alors ne faut-il pas la mettre à profit pour nous créer nos propres rêves?

Résumé de l’éditeur : Ganta Nakami est un lycéen souffrant d’insomnies chroniques. Exténué en journée, la fatigue accumulée depuis des mois le rend distant et irascible. Cherchant un endroit discret dans l’école où s’allonger et se reposer entre deux cours, il rencontre Isaki Magari, souffrant du même mal! Ensemble, ils décident de faire de l’ancien observatoire de l’école leur cachette secrète. Ici, ils l’espèrent, ils pourront dormir un peu en journée et retrouver un semblant de vie normale. Mais ils ne s’attendaient pas à ce que leur rencontre chamboule en profondeur leurs deux vies…

Nous avons tous rencontré dans nos classes ou dans notre boulot des personnes en manque de rythme ou totalement amorphes. Mais cet état lymphatique peut cacher un phénomène très répandu et parfois tabou: l’insomnie. C’est ce thème que Makoto Ojiro exploite dans son manga avec beaucoup de brio. Nous suivons la vie de deux jeunes étudiants dans leur quotidien. Ganta  et Isaki dont la complicité naissante est toujours plus charmante.

La manière d’aborder les choses de manière simple et poétique en font un manga attachant surtout que l’aspect graphique sobre et épuré renforce l’empathie pour ces deux personnages principaux.

Parlons-en d’ailleurs, notre binôme est composé de Ganta, un garçons plutôt mou et peu motivé et de la pétillante Isaki, pétillante et hyper-sportive malgré son manque de sommeil. Tous deux se cachent de la journée dans un vieil observatoire de leur école pour récupérer de leur nuit bien agitée. En effet, notre « couple » mettent leurs longues heures d’insomnie à profit en s’organisant des sorties nocturnes. Visitant des lieux dépourvus d’activités humaines, ils redécouvrent des paysages ou des espaces à la lumière de la Lune ou des étoiles.

Un proverbe chinois dit: « Il y a de longue nuits qui ressemblent à une petite année ». Ici c’est le cas. On a l’impression que nos deux insomniaques vivent une vie chaque nuit passée dehors et les rapprochent l’un de l’autre.

Cette série est un vrai régal pour les yeux, on est sur un manga « Slice of life » plein de charme et de poésie. L’émotion est bien présente, pleine de justesse et de sobriété. Son aspect rassurant sur le fait de ne pas être seul à souffrir de ce mal, et qu’il faut peu de choses pour retrouver un équilibre, est très appréciable. Merci aux Editions Soleil Manga de nous proposer un titre de cette qualité.

Titre: Insomniaques

Tome: 1

Scénario: Makoto Ojiro

Dessin: Makoto Ojiro

Traduction: Florent Georges

Genre: seinen/romantique

Éditeur: Soleil Manga

Nombre de page: 192

Prix: 7,99€

Date de sortie: le 12/05/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.