« Les Chevaliers de la table ronde » pour lancer la saison du Théâtre Royal du Parc: un spectacle déjanté, grandiose et épique !

Le roi Pendragon est mort , il faut désormais lui trouver un successeur pour régner sur les terres de Bretagne, mais pour être sacré roi le prétendant devra arracher l’épée Excalibur du rocher dans lequel elle est scellée… Après L’Odyssée, Les trois mousquetaires, L’île au trésor, et un formidable et inoubliable Cyrano, Thierry Debroux s’est lancé cette fois dans l’adaptation théâtrale de ce chef d’oeuvre qu’est la légende arthurienne. Et une fois encore, ce spectacle qui se joue actuellement sur les planches du Théâtre Royal du Parc constitue une incontestable réussite.

Il n’y a réellement qu’au Théâtre Royal du Parc que l’on peut voir des spectacles impressionnants et familiaux de cette dimension. Depuis l’arrivée de Thierry Debroux à sa direction, le Parc s’est imposé comme un théâtre qui privilégie le spectacle complet à grand renfort de scénographies grandioses et de mises en scène novatrices au service de pièces de qualité.

Pas simple de saupoudrer un sujet comme celui-ci d’ une touche d’humour bienfaisante et déjantée qui, tout en respectant la dramaturgie de l’action, transforme le récit mythique en un spectacle familial accessible par tous.

Car Les Chevaliers de la table ronde est une saga virevoltante et épique où cascades – mises en place par Jacques Cappelle et Émilie Guillaume – et scènes impressionnantes se succèdent à un rythme soutenu servies par une vingtaine de comédiens épatants.

Parmi ceux ci, Othmane Moumen (irrésistible Merlin !), Julien Besure (Perceval), Denis Carpentier ( Arthur), Cédric Cerbara (Lancelot du Lac), Jean-François Rossion (formidable Lucifer !), Laurence d’Amelio (la Fée Morgane), Sarah Dupré (Guenièvre), Karen De Paduwa (la fée Viviane), Thierry Janssen (dans trois rôles différents !), et tous les autres artistes de la troupe sont formidables !

Et que dire des magnifiques costumes et des décors signés Orélie Weber et  Ronald Beurms et des superbes effets spéciaux comme la scène du combat du dragon, absolument féérique et impressionnante ?

Ils sont juste épatants !

D’ailleurs, jeudi soir, au vu de la salve d’applaudissements plus que nourris et des cris d’enthousiasme qui ont salué la fin de la pièce, il y a fort à parier que ce spectacle est appelé à devenir un classique de plus, couronné de succès, à rajouter au palmarès déjà impressionnant du Théâtre du Parc.

En résumé, Les Chevaliers de la table ronde se pose sans nul doute comme LE spectacle incontournable de la rentrée, une grande claque théâtrale au visage d’un coronavirus qui aura tenu le public bien trop longtemps éloigné des salles. Un must !

Jean-Pierre Vanderlinden

Un commentaire

  1. vraiment super , vu avec ma compagne il y’a quelques jours. Très très belle production une fois de plus. Un réel enchantement (excusez le jeu de mot) la final avec le dragon est impressionant effectivement et les chorégraphies également, qualité des décors, des costumes, de l’interprétation tout tout tout y est , un régal ! Merci le Théâtre du Parc, les techniciens, les acteurs, le scénariste, le metteur en scène, merci merci merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.