Hantée : les fantômes ne nous veulent pas toujours du mal, bien moins que nos états d’âme

Quand on parle de régler ses comptes, on imagine tout de suite des bandits, une fusillade, une empoignade. C’est fou la connotation outrancièrement négative qu’on peut donner aux mots, refrénant leur richesse. Pourtant, ouvrir son coeur, ne rien regretter, ça peut être éminemment positif, ça aide à être serein. Quand quelqu’un part et que les autres restent. Trop de deuils doivent se faire en l’absence du règlement de comptes. Avec des petits fantômes, Mikaël Ollivier et Nicolas Pitz basculent entre le réel et l’irréel pour que leurs héros n’aient rien à regretter.

© Pitz

Résumé de l’éditeur : Tilda a perdu sa soeur dans un accident de scooter. Depuis, ça ne va pas très fort et elle se retrouve au Refuge, un endroit pour jeunes en difficulté. Camille l’entraîne à une séance de spiritisme et tout bascule, elle se met à voir des fantômes… Voilà qu’en plus, une chasseuse de fantômes fait son apparition et semble trouver ça tout à fait normal ! Tilda est à deux doigts de penser qu’elle perd la tête. Mais cette chasseuse est-elle vraiment là pour l’aider ? Se pourrait-il que grâce à ce don elle puisse prendre contact avec sa soeur ? Qui sont donc ces fantômes qui nous hantent ? Ne seraient-ils pas plutôt hantés par ceux qui ne peuvent pas les laisser partir ?

© Ollivier/Pitz/1ver2ânes chez Jungle

Un casque non mis, un conducteur distrait et c’est le drame. Alors qu’elle était en retard mais n’allait pas loin et pouvait compter sur le dévouement (quelques râleries aussi) de sa soeur Manon, Tilda se retrouve au bord d’un chemin sans retour. Un deuil trop vite, trop inattendu, trop injuste. De quoi couper le moteur et briser les ailes, l’arrêter net dans sa vie pleine de promesse. Tilda se persécute non seulement de ne pas avoir pu dire adieu mais également d’avoir des choses à se reprocher. Le fameux « ça aurait dû être moi, pas elle ».

© Ollivier/Pitz/1ver2ânes chez Jungle

Rien n’y fait, elle n’avance plus jusqu’au jour où un moment d’égarement, de divertissement comme les aiment les gamines, la met en contact avec les fantômes, nombreux, qui l’entourent. Restés bloqués sur terre à cause parce qu’ils n’ont pas tout dit. Peut-être Tilda, passé le malaise et la crainte de la folie totale, peut-elle être une passeuse. Et mener son enquête dans le monde invisible pour retrouver Manon?

© Ollivier/Pitz/1ver2ânes chez Jungle

Entre quête de vie éternelle et l’incapacité à faire son deuil, Mikaël Ollivier et Nicolas Pitz restent plus terre à terre que le fameux Karmen de Guilem March ou le hors de portée Enter the void de Gaspar Noé. Dans cette histoire tout public, avec quelques sensations fortes, les deux auteurs réussissent à mener une aventure qui se tient, avec des rebondissements et de l’action, assez de nébulosité pour faire douter sur l’issue, tout en oeuvrant pour retisser du lien et du dialogue, là où la communication manque de manière réversible ou irréversible. Car, face au deuil, il y a autant de comportements que d’humains qui y sont confrontés. Entre cacophonie et mutisme total. Mikaël Ollivier fait de Tilda le compromis, pour elle et pour les autres, prônant l’ouverture.

© Ollivier/Pitz/1ver2ânes chez Jungle

Passé une deuxième planche sur laquelle repose toute la suite du récit et qui aurait pu être plus évocatrice, Nicolas Pitz donne beaucoup de corps à cette histoire, trouvant les bons effets pour crédibiliser la relation entre les vivants et les pas tout à fait morts. Sur fond clair ou dans la nuit noir, s’alliant les couleurs de 1Ver2Anes, le dessinateur réussit des scènes suspendues, dramatiques et poétiques à la fois. Au croisement des histoires personnelles et universelles, les deux auteurs trouvent le terrain d’entente qui manquait à tous ces personnages brisés, quel que soit leur passé, pour renouer avec la vie et la mort de leur être cher, sans regret.

© Ollivier/Pitz/1ver2ânes chez Jungle

Titre : Hantée

Récit complet

Scénario : Mikaël Ollivier

Dessin : Nicolas Pitz

Couleurs : 1ver2ânes

Genre : Drame, Fantastique, Jeunesse, Psychologique

Éditeur : Jungle

Collection : Frissons

Nbre de pages : 126

Date de sortie : le 10/06/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.