Un photographe Mad about Hooverphonic : une soirée fraîche sous tous les rapports à l’Arena 5, avec une pluie de succès

C’est un décor historique de 1935, la place de Belgique au Heysel, qui a été aménagé pour accueillir les événements d’Arena 5. Ce 25 Aout 2021, j’y étais pour photographier Hooverphonic et vous ramener un peu de l »émotion que distille leur musique chaque fois qu’ils vont sur scène.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après s’être perdus à l’Eurovision, voilà les Hooverphonic en tournée dans nos contrées. C’est avec un immense plaisir que nous retrouvons Geike Arnaert, certainement la plus emblématique des chanteuses de ce groupe, connue pour avoir été la quatrième chanteuse de 1997 à 2008, et l’interprète de l’album tout aussi emblématique The Magnificent Tree avec les morceaux très connus que sont Mad About You et Vinegar & Salt.

En 2020, Geike a fait son retour dans le groupe et enregistré le morceau The Wrong Place ainsi qu’un nouvel album HIDDEN STORIES.

Je me souviens de la première fois que je les ai vus en Live, c’était à LaSemo. Le public était aux anges, il faisait chaud et une nuit étoilée. Une spectatrice m’avais alors demandé : « Vous connaissez bien le groupe ? » Je l’avoue, à ce moment-là, je ne connaissais que Mad About You, et mon interlocutrice de me dire: « non non, ce n’est pas vrai, vous connaissez tout, vous verrez. Nous en parlerons à la fin ». Et c’est vrai: on connait tous les morceaux de ce band, c’est comme ça et c’est inscrit dans notre capital musical.

Retour à Bruxelles en 2021. Je suis prêt, le concert commence et les artistes font leur entrée théâtrale, précise et coordonnée comme à chaque fois.
 

Il pleut… mais seulement des succès. C’est une averse de mélodies aussi belles les unes que les autres, c’est splendide et l’on plonge très rapidement dans cet univers musical très riche et très plaisant.

Je vous invite à réécouter leurs albums et à voyager au travers des belles photos que j’ai eu l’occasion de capter. Vous verrez que Geike qui porte une élégante robe noire à paillettes avec un dos nu et de hautes bottes noires est toujours d’une grande prestance, énigmatique. Elle est bien dans son espace et les lights lui font honneur. Elle est entourée d’Alex et Raymond toujours égaux à leur style, très classique. Il y a également le redoutable batteur Arnout Hellofs avec son tempo de métronome, Peter avec sa superbe voix en backing et le clavier d’Amalfi, un autre magnifique morceau.

J’ai passé une magnifique soirée, très fraiche à tout point de vue, mais si agréable.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.