Quand une jeune fille désœuvrée lie son destin à celui d’un diable solitaire… la relation sera-t-elle purement contractuelle ?

Dans le troisième tome du Conte des parias, Makoto Hoshino nous montre une autre face des « démons » dévoreurs d’âmes. Mais, à ce jeu, qui risque le plus de l’humain ou du diable?

Résumé: Après leur séjour à Warrington, Wisteria et Marbas se remettent en route en direction de la région des lacs. Mais en chemin, ils s’arrêtent à la villa du clan Black Bell, où ils retrouvent Diana et son diable personnel Naberius. Mais était-ce le bon endroit pour faire une halte? La somptueuse demeure des Black Bell, perdue en pleine compagne anglaise, semble receler bien des secrets inquiétants…

L’affection qui naît entre Marbas et Wisteria n’est pas normale, elle est même contre-nature. Comment un être « maléfique » au caractère immuable pourrait éprouver quelconque sentiment pour une vulgaire humaine, des êtres si fragiles qu’ils dépérissent en quelques décennies. D’autant plus que certains ont pactisé avec les forces occultes pour transcender leur simple condition. Mais cette relation n’est pas unique et nos deux protagonistes vont s’en apercevoir en rencontrant Diana Black Bell et Naberius.

Le pacte qui les unit pour le meilleur et pour le pire va les engager aux cotés de l’héritière des Black Bell dans sa lutte contre l’Ordre de l’épée. Comment vont-ils réussir à se sortir de cet affrontement?

Makoto Hoshino explore via son scénario les relations humaines au travers de ces deux héros issus de deux mondes différents au sein d’une époque victorienne des plus rigides. Les connexions unissant Marbas et Wisteria évoluent, en effet, Marbas commence à ressentir des émotions qu’il ne connaissait pas… L’amour, la jalousie sont des notions qui lui étaient totalement inconnues avant sa rencontre avec la jeune fille. Mais il n’est pas le seul a ressentir certains troubles, Wisteria éprouve plus que de la sollicitude à l’égard de son Diable. La jeune aveugle vivant et ressentant les choses via le regard bienveillant de son protecteur découvre le sentiment amoureux.

Du coté graphique, l’artiste maitrise parfaitement son sujet. Les bâtiments, les costumes nous plongent à l’époque de la Reine Victoria. Les traits sont dynamiques et les scènes de combats sont des plus réussies. La trame est bien exploitée et le découpage des planches rythme bien le manga. Les gros plans ainsi que les expressions sur les visages sont très convaincantes.

Ce manga fantastique oscille entre le shojo et le nekketsu. Il est très plaisant à lire et ravira beaucoup de lecteurs de tout âge. Cette série se composera de huit tomes ce qui permettra de développer son scénario et la relation entre les protagonistes sans souffrir de langueur.

Titre: Le conte des Parias

Tome: 3

Scénario: Makoto Hoshino

Dessin: Makoto Hoshino

Traducteur: Ryoko Akiyama

Genre: Fantastique/ Shônen

Éditeur: Doki-Doki

Nombre de page: 192

Prix: 7,50€

Date de sortie: 05 mai 2021

 

 

 

Titre: Le conte des Parias

Tome: 1

Scénario: Makoto Hoshino

Dessin: Makoto Hoshino

Traducteur: Ryoko Akiyama

Genre: Fantastique/ Shônen

Éditeur: Doki-Doki

Nombre de page: 208

Prix: 7,50€

Date de sortie: 14 mars 2021

 

 

 

Titre: Le conte des Parias

Tome: 2

Scénario: Makoto Hoshino

Dessin: Makoto Hoshino

Traducteur: Ryoko Akiyama

Genre: Fantastique/ Shônen

Éditeur: Doki-Doki

Nombre de page: 192

Prix: 7,50€

Date de sortie: 14 mars 2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.