Un thriller jeunesse à conseiller également aux adultes : Dans la gueule du Diable

Dans la gueule de Diable a tout du roman-thriller jeunesse mais je le classerais également dans la rubrique des nouvelles ou romans courts pour adulte tellement il est bien construit. L’intrigue, les personnages, le décor et le déroulement de l’histoire en font un parfait exemple du roman de vacances qualitatif à emporter à la plage. Parce que les chapitres sont courts et que l’histoire ne dépasse pas les 180 pages, ce suspense sera parfait pour vous accompagner et vous délasser. 

« A 14 ans, Tom est déjà le photographe attitré de la Gazette du Bahut. Armé de son tout nouvel appareil, il espère bien réaliser un super reportage sur la fête foraine. Quel dommage qu’il doive faire équipe avec Amina, cette fille bizarre qu’il a du mal à supporter ! Mais dans le train hanté, attraction phare de la foire, une découverte macabre fait basculer leur reportage. Avec autant d’inconscience que de courage, les deux journalistes en herbe se lancent à la poursuite de malfaiteurs, sans imaginer une seconde qu’ils se jettent dans la gueule du diable… »

Tom est le parfait exemple de l’adolescent introverti. Il est amoureux de Marine depuis des mois, mais ose à peine la saluer en salle de rédaction. Dans la cour de l’école, il se place avec son ami Jérémy sous le préau, histoire de voir sans trop attirer l’attention. Il est timide et peu loquace. Mais son talent pour la photographie est indéniable. Et son travail bénévole au sein du journal de l’école est sa raison d’être. Lorsque la foire annuelle vient s’installer sous les fenêtres de sa chambre, il prend son courage à deux mains et propose le sujet au rédac-chef… qui s’empresse d’approuver. Mais ce n’est pas la jolie Marine qui va faire équipe avec lui…

Amina vient d’arriver dans l’école. Après la mort de ses parents, ses frères et soeurs et elle sont désormais élevés par la tante Bétil et il a fallu déménager. Depuis lors, elle a remisé ses robes et tenues à la mode et ne porte que d’informes survêtements de sports et la casquette de son père qu’elle ne quitte plus. Une façon de passer inaperçue… Une façon aussi de faire en sorte que son grand frère la laisse en paix, lui qui souhaiterait qu’Amina porte le voile dès à présent. Mais Amina est bien décidée à tenir tête et à tout faire pour réaliser son rêve : devenir journaliste, une vraie, une grande !

Et lorsque le reportage à la foire du quartier tourne au drame, ces deux-là font alliance pour découvrir la vérité et rapporter LE REPORTAGE dont tout le monde va parler. Au prix de leur sécurité, ils vont mettre au jour les activités frauduleuses de deux malfrats que l’on aurait aucune peine à imaginer dans un dessin animé.

Très bonne enquête et super thriller. À emporter dans la valise cet été.

Auteure : Anne Loyer

Titre : Dans la gueule du diable

Editions : Mijade – Zone J

Sorti le 15 avril 2021

Nbre de pages : 180 pages

Prix : 7 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.