Dans l’année où je suis devenue ado, Nora Dåsnes nous offre la BD-Journal intime qu’elle aurait voulu lire à l’âge de son héroïne, en plein bouleversement

Venue de Norvège, Nora Dåsnes livre avec L’année où je suis devenue ado une part d’intimité d’une héroïne en recherche d’elle-même. Car si le titre va vite en besogne, qu’on ne passe pas de l’enfance à l’adolescence en un claquement de doigts, tout est une affaire d’épiphénomènes, d’un pas en avant et de deux en arrière, pour trouver tôt ou tard un équilibre, pour peu qu’on se détache de ce que les autres ont envie qu’on soit, ce qu’ils nous dictent de manière plus ou moins volontaire.

© Nora Dasnes chez Casterman

Résumé de l’éditeur : Cher journal, au secours ! Depuis que je suis en 5e, mes meilleures amies se détestent. Maintenant que Linnéa sort avec Martin, elle évite de jouer avec Bao et moi. Soi-disant c’est pas mature ! Bao est hyper en colère. Moi… je ne sais pas. Entre leurs disputes, je deviens quoi ? Et qu’est-ce que ça veut dire, être mature ? C’est ça, être cool ? Comment on fait, pour tomber amoureuse ? Mariam la nouvelle, est au-dessus de tout ça, elle…

© Nora Dasnes chez Aschehoug

« Ce que je veux faire en cinquième:

  1. Remplir tout un journal intime (avec des dessins)
  2. Devenir stylée
  3. Construire la meilleure base avec Bao et Linnéa
  4. Aller à un anniv-pyjama party + me coucher tard !
  5. Tomber amoureuse (ou pas) »
© Nora Dasnes chez Casterman

Ça, c’était le programme d’Emma à l’aube d’une année charnière mais qu’elle voulait inscrire dans la continuité de ses jeux de gosses, insouciants et naïfs. Mais les bonnes résolutions de début d’année (qu’elle soit calendrier ou scolaire), vous savez que ça ne tient pas toujours, qu’elles s’ajustent en fonction des circonstances, des faits de courses contre le temps et les modes. Ainsi, le trio jusqu’ici indéfectible qu’elle forme avec Bao et Linnéa a tendance à se disloquer parce que l’une est encore bien dans ses baskets de môme et ses rituels et que l’autre tombe amoureuse et se décide de grandir plus tôt que prévu. Ou en tout cas plus tôt que les deux autres l’avaient imaginé.

© Nora Dasnes chez Aschehoug

A priori, rien de grave, la vie continue, sauf que comme vous l’imaginez le milieu scolaire peut être porteur comme il peut saccager les belles relations qui ont mis des années à se construire. Surtout quand il y  a une nouveauté, tout de suite remarquée par les amis ou les ennemis. Il faut choisir sa bande. Et comme rien n’est simple, il y en a plusieurs dans la cour de récré. Bao et Linnéa vont se mener une guerre de tranchées et Emma va être dépourvue, prise en étau tout en cherchant les réponses en elle, quel camp choisir ou ne pas choisir;

© Nora Dasnes chez Aschehoug

Mais si elle veut encore garder une part de son éternelle jeunesse, inébranlable jusque-là et nourrie d’eau fraîche et d’escapades naturelles, des bonnes playlists concoctées par son papa, qui l’élève seul, force est de constater qu’il y a quelque chose qui change et bouleverse en Emma. Dans ses émotions et ses ressentis. dans son amour pour une autre petite fille. Quelque chose qui ne va pas l’aider tout de suite à trouver sa place mais va la renforcer dans son envie de s’affranchir et de se trouver.

© Nora Dasnes chez Casterman

À 25 ans, Nora Dåsnes fait preuve d’une belle et délicate justesse pour nous plonger dans la vie d’Emma, ou en tout cas ce qu’elle veut bien en coucher sur papier. Le format journal intime convient parfaitement à l’exploration de ce monde qui n’est pas scindé entre grands et petits mais forme un tout. Sans faciliter la vie de ses héroïnes, Nora (qui confie avoir pensé ce roman graphique comme celui qu’elle aurait voulu lire quand elle avait onze ans comme Emma) leur offre de la compréhension et du courage, plein de belles couleurs chaleureuses et porteuses d’acceptation, d’ouverture là où Emma aurait pu se refermer comme une huître. Et tout cela en deux mois d’une année époustouflante dans ses épreuves comme ses bonheurs.

© Nora Dasnes

Titre : L’année où je suis devenue ado

Récit complet

Scénario, dessin et couleurs : Nora Dåsnes

Traduction : Aude Pasquier

Genre : Chronique, Drame, Jeunesse, Journal intime, Roman graphique

Éditeur VO : H. Aschehoug & Co

Éditeur VF : Casterman

Nbre de pages : 250

Prix : 15,95€

Date de sortie : le 05/05/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.