Back to movies : Mémorable Alex Lutz et suspense digne d’une finale de grand Chelem pour 5ème Set

C’est un film très différent et extrêmement haletant qui est actuellement en salle. 5ème set nous offre la prestation grandiose d’un Alex Lutz particulièrement juste, vrai et crédible dans le rôle de ce joueur de tennis trentenaire qui croit encore à sa chance et qui se bat pour atteindre ses rêves. C’est d’un suspense tel qu’il m’a rappelé l’époque bénie où Justine Hennin et Kim Clijster se battaient sur les cours et où nous les supportions contre les « grandes ». Ce film dure près de deux heures et lorsque les lumières se sont rallumées, j’avais le sentiment qu’à peine quelques dizaines de minutes s’étaient écoulées. C’est prenant, on est sur les courts avec Thomas Edison. On a mal avec lui, on souffre avec lui, on espère avec lui… Et on se bat, on le supporte. J’en avais des crampes au ventre, comme lors d’un match des Diables. Woaw !

« À presque 38 ans, Thomas est un tennisman qui n’a jamais brillé́. Pourtant, il y a 17 ans, il était l’un des plus grands espoirs du tennis. Mais une défaite en demi-finale l’a traumatisé et depuis, il est resté dans les profondeurs du classement. Aujourd’hui, il se prépare à ce qui devrait être son dernier tournoi. Mais il refuse d’abdiquer. Subitement enivré par un désir de sauver son honneur, il se lance dans un combat homérique improbable au résultat incertain… »

Il faut avant toute chose reconnaître que ce film est indissociable d’Alex Lutz. Il est quasi de tous les plans. Il est magistral. Ses silences sont pleins, ses yeux racontent ce que les mots nous taisent. Il est incroyable. Tellement juste, tellement crédible, qu’en quelques images, on oublie la salle, le film, la fiction. Et on rentre avec lui dans ce rêve improbable de faire partie de cette sélection d’un grand tournoi sur terre battue. On est avec lui. On le supporte, on vibre, on tremble pour lui. On souffre pour lui.

J’ai toujours apprécié l’acteur, dans Catherine et Liliane d’abord, la shortcom diffusée sur Canal + où il incarnait une secrétaire avide de papote et de ragots. Dans Knock, où il donne la réplique à Omar Sy en curé très protecteur de ses petits privilèges… Et puis il y a eu Guy, ce film sur une star ancienne où il était déjà bluffant et pour lequel il a reçu le César du meilleur acteur. Mais il faut reconnaître que je n’avais pas encore eu l’occasion de voir l’acteur dans un rôle aussi complet et important que celui de Thomas Edison. Il est touchant. Tout sonne juste, tout est juste. C’est un acteur magnifique.

Kristin Scott Thomas est Judith, la mère de Thomas Edison. Elle a une relation très particulière avec son fils. L’ayant porté durant toute son enfance et adolescence, l’ayant poussé à devenir professionnel au tennis, elle ne vient plus à aucun match depuis qu’il perdu cette fameuse demi-finale à 17 ans. Et pourtant, elle ne peut s’empêcher de parler stratégie, de débriefer les matchs, de conseiller ce fils qu’elle aime énormément. Le duo entre Lutz et Scott Thomas est très agréable et fonctionne bien.

Ana Girardot est Eve, ancienne joueuse de tennis et épouse de Thomas Edison. Elle porte la famille, éduque leur fils, prépare les boissons, les aliments pour les matchs. Elle a fait passer sa vie au second plan pour la carrière de son mari à la condition que celui-ci s’engage à stopper ses déplacements en septembre prochain… Oui mais voilà, son nouveau combat et la tournure que prennent les événements modifient les plans de Thomas… Et Eve ne l’entend pas de cette oreille. Elle est crédible mais effacée à côté d’un Alex Lutz qui éclipse tout sur son passage.

Quentin Reynaud est le réalisateur du film. Et comme il connaît bien ce milieu pour avoir lui-même pratiqué le sport, il nous dévoile les coulisses, les combats intérieurs et physiques que doivent se livrer les joueurs pour arriver à se qualifier. Il interprète également JB, le sparring-partner, l’entraîneur de Thomas Edison. 

Le film est construit autour d’Alex Lutz et montre les difficultés rencontrées par les joueurs de second plan pour arriver en compétition. La gestion de la vie de famille, la préparation des matchs, les entraînements, l’absence de sponsors, les trajets, la gestion quotidienne de la vie et d’un sport de haut niveau. Mais il montre également les blessures du corps, les luttes physiques et mentales que doivent remporter ces athlètes.

Il permet également de découvrir le monde du tennis comme si vous y étiez… Et c’est absolument haletant. Je n’ai pas vu le temps passer, je n’ai pas eu un moment de répit… Et la fin choisie par le réalisateur est plus que déroutante… Elle fera sans doute parler, moi je la juge intelligente.

Un petit bémol toutefois, le placement de produit est quand même particulièrement présent… Il est des sigles et des marques que l’on observe quasi en permanence… Et cela en devient dérangeant !

Allez voir ce film, vous passerez un excellent moment au suspense prenant…

Titre : 5ème SET

Réalisateur : Quentin Reynaud

Acteurs : Alex Lutz, Ana Girardot, Kristin Scott Thomas, Jurgen Brian, Tariq Bettahar, …

Sorti le 16 juin 2021

Durée : 1 h 53min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.