De lockdown terroriste en lockdown sanitaire, Max De Radiguès confine l’espace dans un drame choral intime et relève le niveau d’Alerte 5

D’un lockdown à l’autre, il n’y a qu’un pas et en même temps un espace intersidéral. Niveau de menace maximum. Entre pandémie et menace terroriste, le toujours étonnant Max De Radiguès a trouvé un cocon ailleurs, loin dans les étoiles, à l’abri du monde tant que le lien est entretenu avec celui-ci. Sauf que tout ce petit peuple sur orbite va être mis en sursis et c’est là que les questions qui n’auraient jamais dû se poser interviennent. Le silence le plus complet là-haut? Non, ça bavarde pas mal.

© De Radiguès chez Casterman

Résumé de l’éditeur : Alors que la NASA procède au lancement d’un vol habité, celui-ci explose juste après le décollage, suite à un acte de sabotage. L’origine terroriste de l’attaque déclenche le passage au niveau d’Alerte 5, pour renforcer la sécurité de tous les sites et de toutes les missions en cours. Dans ce cadre, la base martienne, où vivent reclus cinq astronautes, se retrouve encore plus coupée du monde, toute communication avec l’extérieur lui étant désormais interdite…
Petit à petit, le stress monte et pousse chacun dans ses retranchements, jusqu’à l’inévitable !

© De Radiguès chez Casterman

D’un côté il y a Mars, de l’autre l’agence spatiale européenne. Puis, il y a le vaste monde qui pilote à distance ces missions jusque-là sans problème. Dans ce triangle cosmique, le lien est satellitaire, communicationnel. Histoire d’être loin tout en ayant un peu le sentiment d’être proche. Enfin, c’est ce qu’on imagine de l’avant. Avant que cette histoire commence. Car une fusée a pété, un équipage est mort et tout a été mis sur pause, y compris les échanges d’un point à l’autre, sous prétexte qu’un espion pourrait s’être logé sur le réseau ou même dans une mission.

© De Radiguès chez Casterman

Bon, en manque de transmission, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Si l’équipe de Mars est un quintet qui peut se serrer les coudes, David (ersatz plus vrai que nature et papier de Thomas Pesquet) est resté seul à bord et dans l’ennui de sa station. Il a laissé repartir ses autres compagnons, sa peur n’était pas de rester seul mais de voir sa base être abandonnée. La quitter, c’était s’assurer que personne n’y reviendrait. Alors, il est seul mais il a sa musique pour combler l’attente et entrer en apesanteur. Tandis que sur Mars, dans un univers hostile où tout est encore à découvrir, ces trois femmes et ces deux hommes ne sont pas du même bord, ont tous des quêtes et aspirations différentes, ce qui n’aide pas dans une situation de survie, même s’il y a de quoi tenir… seulement si Vlad ne transforme pas toutes les patates en vodka.

© De Radiguès chez Casterman
© De Radiguès chez Casterman

D’une entité à l’autre, chacun attend que la situation se débloque, poussé dans ses retranchements, au fil des circonstances ou des non-événements, forcé de se remettre en question et, peut-être, enfin, de faire le bon choix, d’écouter l’étoile qui brille plus fort en lui. Pourquoi la conquête spatiale ne serait-elle pas une illusion ? Cherchant les points de contact, interrogeant les relations qui se mènent à distance ou par proximité (ce qui peut changer la donne) mais aussi le poids des mots et des images qui crédibilisent une situation, Max De Radiguès livre un album épatant, un suspense spatial qui tient la distance dans la langueur et pose des questions très terre à terre, coeur à coeur. Finement exécuté et subtil, une histoire lunaire.

© De Radiguès chez Casterman
© De Radiguès chez Casterman

En bonus, deux planches qui témoignent des circonstances pandémiques qui ont vu l’auteur accoucher cet OVNI.

© De Radiguès chez Casterman

Titre : Alerte 5

Récit complet

Scénario et dessin : Max De Radiguès

Noir et blanc

Genre : Drame, Science-fiction

Éditeur : Casterman

Nbre de pages : 190

Prix : 15€

Date de sortie : le 02/06/2021

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.