Un croisement entre le monde de Poudlard et One Punch Man, ça ne peut que donner un manga explosif: Mashle

Hajime Komoto et les éditions Kazé Shōnen ont démystifié le monde de la magie. Ce nekketsu humoristique va nous dépoussiérer les vieux grimoires et briser quelques baguettes.

Résumé:  Élevé au fin fond de la forêt, Mash Burnedead partage ses journées entre séances de musculation et dégustation de choux à la crème. Mais un jour, un agent de police découvre son secret: il est né sans pouvoirs magiques, ce qui est puni de mort! Pour survivre, il va devoir postuler à Easton, une prestigieuse académie de magie, et en devenir le meilleur élève… La magie n’a plus qu’à bien se tenir: avec sa musculature affûtée et sa force hors du commun, Mash compte bien pulvériser tous les sorts et briser les codes de cette société!

Et si la force surpassait la plus grande des magies? C’est avec cet esprit plutôt revanchard et plein d’assurance que notre héros intègre la plus haute école de magie. Il va devoir se surpasser mais aussi faire changer les mentalités. Car dans ce monde où la magie est partout, les gens sans pouvoir sont simplement… exécutés.

C’est dans ce contexte « magique » que nous entrainent Hajime Komoto. Le mangaka parvient à lier deux univers bien différents et à se démarquer de la concurrence avec un scénario très rock and roll. Son aspect graphique correspond bien à la tendance actuelle. Ses personnages sont très expressifs. Il est vrai que les gros plan sur les visages déconfits de certains personnages ou celui sans expression de Mash sont pléthores. Les décors sont assez fidèles à ce genre littéraire (wizard world) et sont très bien détaillés. Les combats sont bien rythmés même si parfois un peu courts. Mais comment résister à un pareil phénomène, en tout cas pour l’instant. Des scènes complètement absurdes viennent pimenter le tout. C’est jouissif, un peu comme manger des choux à la crème. Miam.

Grâce au décalage suscité entre ce monde un peu malsain au vu de la condition des non-magiques et la personnalité WTF de Mash, on rentre très facilement dans l’aventure et on passe de mésaventures abracadabrantesques à des situations parfois incongrues. Beaucoup de marqueurs propres aux livres de JK Rowling sont présents, vêtements, Quidditch ou encore un directeur d’école très ressemblant à Dumbledore. Mais ce n’est pas le seul univers exploité. L’humour, les clichés et la personnalité de Mash viennent de One Punch Man. Mais attention car Hajime Komoto évite facilement les pièges de ces deux licences pour ne pas tomber dans une simple parodie. Il utilise les codes mais en fait une oeuvre unique à part entière, il crée sa propre ambiance et sa propre vision.

Bien sûr, on rit beaucoup, mais les thèmes abordés dans l’oeuvre sont plus intéressants et graves qu’il n’y parait. Tel que l’acceptation de la différence, la tolérance ou encore le racisme. Sous ses airs légers, ce manga soulève des questions sociales et communautaires très intéressantes.

J’ai passé un super bon moment et j’ai hâte de lire les prochains tomes et de voir comment notre héros parviendra à se sortir de ce monde pas si magique que ça. Les éditions Kazé nous proposent une belle impression à la hauteur du contenu. En intégrant les notes sur le parcours personnel du mangaka, elles nous permettent de mieux le connaitre et de nous attacher à sa personnalité.

Titre: Mashle

Tome: 1

Scénario: Hajime Komoto

Dessin: Hajime Komoto

Traducteur: Jean-Benoît Silvestre

Genre: Shonen/Aventure/magie/humour

Éditeur: Kazé Shōnen

Nombre de page: 214

Prix: 6,99€

Date de sortie: le 07/04/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.