Solo Leveling : vous aimez les jeux vidéo? Et si vous deviez jouer votre propre vie dans un donjon alors que vous n’avez pas le niveau ?

Nouvelle ère pour Delcourt qui se lance, avec Kbooks dans le bain des webtoons imprimés, explorant l’horizon de la bande dessinée coréenne (manhwa) mais aussi les séries Verytoon (la plateforme made in Delcourt dédiée aux webtoons, bandes dessinées en ligne) dans tous les genres. Pour ouvrir le bal, voilà Solo Leveling, série issue d’un webtoon coréen à succès qui va vous scotcher. D’autant plus qu’il est rare d’avoir un manga full couleurs.

Résumé: Lorsque d’étranges portails sont apparus aux quatres coins du monde, l’humanité a dû trouver une parade pour ne pas être massacrée par des monstres qui en sortent. Simultanément, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les tuer. Ces chasseurs intrépides foncent au coeur des donjons pour combattre les créatures qu’il abritent! Suivez Jinwoo, le plus faible de tous les chasseurs, qui se réveille doté d’une interface virtuelle lui permettant de passer des niveaux pour devenir plus fort!

Solo Leveling est un webtoon coréen hyper-populaire. Mais qu’est-ce qu’un webtoon me direz-vous? C’est un manhwa (manga, mais aussi désormais des comics et bande dessinées plus franco-belges) publié en ligne. Début des années 2000, des plateformes ont vu le jour et ont permis de développer les versions numériques de bande dessinées. Beaucoup de Coréens voulant s’émanciper d’un support matériel se sont abonnés, ce qui a boosté leur publication. Il faut dire que chez eux certains portails sont gratuits (sans abonnement). Cette tendance est la même pour les jeux vidéo. Certains éditeurs (Dupuis, Delcourt…) tentent désormais d’implanter ce système en Europe. Sur le marché asiatique, la version numérique du manga rivalise avec le format papier japonais.

À la palette graphique de Solo Leveling, on retrouve Dubu et Chugong au scénario. C’est d’ailleurs ce dernier qui a créé le roman Solo Leveling, terminé en 8 tomes, et son spin off, « I Saw an Overlord », conclu en 8 tomes également.

Le scénario est hyper addictif. Jinwoo est un jeune homme ordinaire sans aucun pouvoir et on comprend que son ascension au sein de l’élite ne va pourtant pas traîner. Les difficultés que les héros vont devoir affronter pour survivre en dehors, notamment dans les donjons, sont déterminantes sur leur progression. L’ambiance dans les donjons est oppressante à souhait et on sent qu’à chaque nouvelle porte franchie un danger mortel les guette. D’ailleurs, on voit que l’équipe de départ, même avec des héros plus aguerris, se fait vite décimer par des épreuves sans aucune pitié. Les scènes sont violentes et sans concession. Elles sont en plus renforcées par un graphisme irréprochable et des couleurs très vives. Hé oui, on ne voit pas souvent des mangas en couleurs mais quand on en voit de cette qualité-là, c’est jouissif et immersif. Sans compter la répartition des cases dans les pages qui est ultra-moderne et dynamique.

Je l’admets, j’ai pris une belle claque visuelle et j’ai hâte de me replonger dans cet univers graphique plus que plaisant (le deuxième tome sort en juin). Et j’avoue que lire un manga en couleur me change de la monochromie classique du genre. Les éditions KBooks ont mis le paquet sur la jaquette. Le format, le relief, l’écriture, tout est pensé pour attirer l’oeil et le toucher. De plus, l’album est conçu comme un boitier de jeux vidéo. Bref une très belle découverte.

Titre: Solo Leveling

Tome: 1

Scénario: Chugong

Dessin: Dubu

Traducteur: Sabrina Damoune

Genre: Shonen/Aventure/magie/fantasy

Éditeur: KBooks (éditions Delcourt)

Nombre de page: 216

Prix: 14,95€

Date de sortie: le 07/04/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.