La science-fiction catastrophe d’Enemy : pourvu que la lumière résiste aux ténèbres monstrueuses

Si on réfléchit bien, des jours où… on en a tous. Des jours formateurs, d’autres qui sont les pires de nos vies. Le jour où… c’est un titre qui revient souvent dans les titres d’oeuvres, notamment en BD. En voilà un de plus, puisque c’est le nom du premier tome d’Enemy, la nouvelle série d’Ange (Anne et Gérard Guéro) qui émancipe Ornella Savarese après une première collaboration sur la Geste des Chevaliers Dragons. De la science-fiction catastrophe.

Si, en Belgique, le maintien de l’ouverture des librairies est prévu lors de ce deuxième confinement; en France, les nouvelles mesures ont acté leur fermeture. Alors, pensez au click & collect 🙂

© Ange/Savarese chez Soleil

Résumé de l’éditeur : Ils sont une vingtaine, des adolescents ayant toujours vécu enfermés en sous-sol, croyant que les dieux les avaient condamnés à s’affronter en deux bandes rivales. Enfin, ils sortent de leur univers clos, et se retrouvent sur une planète inconnue et déserte. Il va falloir s’entraider pour survivre, créer de nouvelles alliances, de nouvelles croyances. Jusqu’au jour où ils vont découvrir qu’ils ne sont pas seuls.

© Ange/Savarese chez Soleil

La porte s’est ouverte et ils étaient seuls. Seuls comme la série BD de Vehlmann et Gazzotti. C’est là l’état d’une bande d’adolescents qui doivent survivre, ou du moins résister, à l’emprise du noir et de ses monstres carnassiers. Pour éviter de perdre la vie face à des créatures abominables, mieux vaut faire bloc mais la bande est divisée en deux clans adverses. Chacun avec ses forces et ses faiblesses, ses envies de s’unir ou d’entretenir la scission.

© Ange/Savarese chez Soleil

Cette série a tout pour plaire aux adolescents. Mixant des ingrédients appréciés dans Seuls, Le Labyrinthe ou encore Dans le noir, le duo Ange profite de la pagination XXL (66 pages) pour faire preuve de tout ce qui peut attendre le lecteur et… les héros. D’ailleurs, apprêtez-vous à en voir disparaître. Oui, déjà. Dans un déluge d’effets spéciaux acérés et un bestiaire mécanique, Ornella Savarese tire son épingle du jeu pour induire la monstruosité vorace et violence de ce début de série.

© Ange/Savarese chez Soleil

C’est dynamique et fracassant et le manque d’originalité premier est vite compensé par les surprises, les enjeux mortels alors que la lumière baisse pour laisser grandir le royaume des démons. Assez impressionnant que pour intriguer et faire attendre la suite.

© Ange/Savarese chez Soleil

Série : Enemy

Tome : 1 – Le jour où…

Scénario : Ange

Dessin et couleurs : Ornella Savarese

Genre : Horreur, Science-fiction

Éditeur : Soleil

Nbre de pages : 68

Prix : 15,95€

Date de sortie : le 02/09/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.