On savait d’où ils venaient, qu’ils avaient connu une guerre civile, mais l’origine des Autobots restait nébuleuse: Vestron lève un coin du voile

Autobots, Decepticons, Réversionistes, Ascenticons: quelle faction a déclenché la chute de Cybertron et l’avènement de Mégatron? Réponse en comics.

Résumé: Une nouvelle ère se dessine pour cybertron, alors que Mégatron et Orion Pax envisagent leur destin… Cybertron, la planète d’origine des Transformers avait tout d’une utopie…jusqu’au jour où Bubblebee, Windblade et un nouveau cybertronien à qui ils font découvrir ce monde merveilleux trouvent la victime de ce qui pourrait être le premier meurtre de l’histoire de leur planète! Bientôt, ils devront faire face à une cruelle vérité: Cybertron est au bord d’un conflit de grande ampleur et rien ne sera plus comme avant… Les débuts d’une ambitieuse saga dévoilant les origines du conflit entre Autobots et Decepticons qui s’étendra à travers les âges et les galaxies, jusque sur Terres.

Il est rare de côtoyer des cybertroniens en-dehors de la Terre, mais encore plus sur leur planète natale. C’est ainsi que nous allons rencontrer Optimus heu… Orion Prime et Mégatron lors de l’avènement de la destruction de leur monde. Mais quel en est l’élément déclencheur? Serait-ce le premier meurtre? Une guerre entre des factions? Un problème d’égo? Le lecteur ne le sait pas encore, pourtant les meilleurs amis vont prendre des trajectoires différentes qui vont pousser Cybertron à s’entredéchirer. Mais y-a-t-il vraiment un bon camp? Est-ce que le choix effectué sera le bon?

Le scénario est très bien conçu. On voit tout doucement la trame de l’intrigue émerger des profondeurs de Cybertron. Un peu comme un tsunami de revendications et de liberté venant briser les remparts de la justice et de l’équité, Brian Ruckley fait un super taff. Il nous emmène là où on a toujours voulu aller, le départ de la guerre civile de Cybertron. Sa vision sur la vie et la politique de la planète est cohérente et nous plonge littéralement dans le quotidien et dans l’idéologie des différentes factions. On savait qu’il y avait des castes, un ordre bien établi mais il nous en donne la preuve. Le rythme de l’action tel qu’on le connait dans la série animée ou dans la saga cinématographique est différent. Mais il est là, sous jacent et ne demandant qu’à exploser, un peu comme le grondement sourd du tonnerre. L’aspect psychologique et politique est mis en avant à la place des effets spéciaux et des combats pour acquérir l’Energon.

Le dessin est lui très bien réalisé et il sert aussi bien le scénario que la franchise. On reconnait bien les personnages. Petit point négatif, c’est justement ça: comment ont-ils pu prendre cet aspect sans être venu sur Terre? À la base ces humanoïdes robotisés prennent formes au contact de véhicules pour se fondre dans la population. Mais bon, je comprends que pour ne pas perdre le public il était préférable de garder les bases et les caractères physiques connus. Mis à par ça, le graphisme est beau et soigné. Les décors, que ce soit la planète avec son relief, sa faune et ses structures ou le détail des carrosseries, sont fins et bien définis. Le choix des couleurs vient terminer cette belle mise en valeur de l’environnement. Le character design est lui aussi remarquable. Le choix des différents personnages, des lieutenants, montre aussi leur attachement à la planète mais aussi à leur chef de file.

Je suis comblé par ce comic-book et j’ai vraiment envie de connaitre la suite des aventures d’Orion et les dissensions qui vont amener la chute de Cybertron. La psyché des robots, ce qui les lie à la nature: tout cela va enfin être expliqué et exploité. Les Editions Vestron ont réussi un coup de maître en mettant la main sur cette adaptation. Ils sont parvenus à mettre en valeur le travail de Ruckley, Hernandez et Lafuente.

Titre: Transformers

Tome:1

Scénario: Brian Ruckley

Dessin : Angel Hernandez

Couleur: Joana Lafuente

Couverture: Sara Pitre-Durocher

Traduction: Cédric Delarbre

Genre: Action, Robots, Science-fiction

Éditeur: Vestron

Nombre de page: 144

Prix: 18,90€

Date de sortie: le 12/09/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.