Horseback, un western sur fond de génocide et d’injustice dans une Amérique un peu plus cauchemardée: rien n’arrête plus le Label 619

L’Agence Tous Risques version Wild, Wild, West par Hasteda et Nikho.

Résumé: États unifiés d’Amérique, 1861. La Randall Delivery s’est installée dans le fort abandonné de Hill Haven, non loin de Topeka, la capitale du Kansas. Redford J. Randall, son propriétaire, ancien chasseur de primes renommé désormais à la retraite, accepte un contrat qui risque de changer le destin du pays tout entier. Son équipe se retrouve mêlée à une sordide affaire de génocide indien.

On connait tous l’histoire du Poney Express et des diligences, mais quand une bande composée de revanchards au passé trouble tiennent les rênes cela donne la Randall Delivery. Cette agence met un point d’honneur à remplir toutes les missions qu’on lui confie. Un indien, un cowboy, un ex-chasseur de prime, un ancien esclave et une jolie rousse vont ainsi devoir affronter le plus grand des dangers: la bêtise humaine. Et ils vont devoir déjouer un complot compromettant la survie des dernières tribus indiennes d’Amérique. Vont-ils faire tenir leur réputation?

Avec un scénario bien construit, David Hasteda plante un décor très proche de ce que l’on peut faire de mieux dans les westerns spaghetti. Il y a de la sueur, de la testostérone, des Indiens, des femmes mais aussi pleins de préjugés de Rednecks alcoolos violents. L’histoire dépeint les relations entre les « Américains » et le peuple indien, ou plutôt ce qu’il en reste, mais aussi le racisme envers les esclaves noirs. On comprend ainsi mieux le lien qui unit les membres de cette agence un peu extraordinaire. On assiste dès lors à une « balade » ou plutôt à une « chevauché sauvage », et quand on dit sauvage ce n’est pas un euphémisme. Les propos sont durs et les règlements de comptes sont légion. Dommage que les dialogues ne soient pas un peu plus nuancés, on aurait aimé un peu moins de stéréotypes, par exemple.

La manière dont le scénario amène le background de chaque personnage et son intégration dans l’équipe est bien imaginée (je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler) et sert à merveille le scénario. Pour ce qui est du reste, on se trouve entre les Mystères de l’ouest et l’A-Team, donc. Chaque membre a une spécialité qu’il met au service de tous. Et ils ont même un chariot modifié par leur soin: le « Butler ». Pour les situations délicates. Parfois l’intrigue manque de fluidité et certains jeux de mots sont « lourds ». C’est dommage que la construction de l’intrigue nous coupe autant dans notre lecture.

Passons au travail graphique de Nikho. Il parvient à mettre le lecteur tout de suite sous soleil de l’Ouest sauvage. Son trait très singulier nous transporte et nous permet de passer d’un saloon miteux aux plaines sauvages, aux canyons arides à l’effervescence d’une grande ville telle que San Francisco. Il instille dans l’album de la fraicheur mais également du rythme. Tous les personnages sont abimés tant psychologiquement que physiquement et cela se voit. Les effusions de sang sont nombreuses, presqu’autant que les coups de fusils, de haches et les morsures de hyènes (oui oui il y en a une). Le dessin est aussi dur que l’époque. Grâce à un découpage des plus aiguisés dans ces planches, il comble le manque de dynamisme des dialogues et on retrouve plus de plaisir durant la lecture.

Bref, j’ai passé un sacré bon moment et je viderais bien mon colt pour en voir un petit peu plus. On est dans le Far West et on s’y sent comme chez nous. Les temps sont durs et encore plus quand on est noir, indien ou recherché. Merci pour cette uchronie qui nous plonge dans ce monde sauvage où les armes font la loi. Malgré quelques lourdeurs des dialogues, le graphisme équilibre parfaitement cet album. Merci aux Editions Ankama et son Label 619 de nous avoir fait suer et vibrer aux sons des winchester et à la chaleur du soleil de l’Ouest.

Titre: Horseback 1861

Récit complet

Scénario: Hasteda

Dessin et couleurs : Nikho

Genre: Action, Western

Éditeur: Ankama

Collection: Label 619

Nombre de page: 152

Prix: 18,90€

Date de sortie: le 11/09/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.