Des joies et des peines, les yeux ébahis devant l’Enfant Ébranlé de Tang Xiao: « Les problèmes de la vie courante sont les mêmes partout »

Malgré leur représentation sur la scène européenne, il est rare de lire des mangas chinois, ou « Manhua ». Les Editions Kana nous proposent L’enfant ébranlé. Ce  gekiga nous montre une tranche de vie d’une famille chinoise. On suit plus particulièrement les sentiments de Yang Hao, un jeune garçon introverti qui va devoir grandir et se confronter au monde réel tel qu’il est.

Résumé: Yang Hao, 10 ans, partage son temps entre l’école et les inévitables compositions à rédiger, ses copains, avec qui il joue aux jeux video, et sa vie à la maison. Yang Hao est à l’âge où l’on fait des choses dont on n’est pas toujours fier et dont on aimerait se repentir. L’âge où l’on fait des rencontres que nos parents n’apprécient guère. Son père, absent depuis de long mois pour son travail, est enfin de retour à la maison. Ce père qui va venir le chercher après les cours, celui qui va le protéger des plus grands, celui qui va le comprendre… Du moins, c’est ce qu’imaginait Yang Hao. Mais les choses vont prendre une autre tournure. Une dernière rédaction, avec pour thème « décrivez votre père » va être l’occasion pour Yang Hao de se confronter à la réalité. Faire descendre de son piédestal son père pour s’en construire un « idéal » fait de ses rencontres. Yang Hao va tout simplement grandir.

Dans cet album, on suit les péripéties d’un jeune garçon. À la fois perfectionniste et introverti, Yang est partagé entre le fait de grandir et ses rêveries. Confrontés à la frustration, à la violence, l’incompréhension et les mensonges du monde des adultes. Cette tranche de vie nous fait ressentir des faits de la vie quotidienne, des choses auxquelles, en tant qu’adultes, nous ne faisons plus attention avec des yeux d’enfants.
Tang Xiao nous livre une oeuvre intimiste, emprunte de doute. Avec un scénario aussi proche de la réalité, l’auteur parvient à nous faire revivre des émotions de notre passé. Les bons moments comme les moins bons. En entrant au sein de cette famille et en touchant à ce qu’il y a de plus sacré, son quotidien; le scénariste nous transporte et nous fait réfléchir. Certains faits marquants vont venir ponctuer cette mécanique plus ou moins bien huilée: le retour d’un père pas très présent, le décès d’un membre de la famille, la frustration scolaire, le racket ou encore les mauvaises fréquentations (du père comme du fils). Ces situations pourtant « banales » vont commencer à influencer ce jeune garçon en pleine construction. Et il va comprendre que le monde n’est pas rose et que la limite entre le bien et le mal est plus ténue qu’il n’y paraît.
Graphiquement, c’est un régal, la trame dynamise les émotions ressenties dans les cases. Le design de chaque personnage est juste et précis. Les expressions corporelles ou faciales soulignent les drames qui se jouent dans les différentes scènes de la vie quotidienne. Et parlons de la vie quotidienne, l’auteur nous montre les rouages et la complexité de la vie. Le papa qui part plusieurs semaines pour aller chercher du boulot, les ménages intergénérationnels et les petites combines de la vie pour pour pouvoir sans sortir. Bref tout y est.
J’ai passé un super moment de calme, de joie et de peine, aussi parfois, en lisant ce manga tant il est juste au niveau des émotions. On a l’impression de voir notre quotidien mais de l’autre coté de la terre, dans une autre région, une autre mentalité… Mais on constate également que, quels que soit notre pays, notre éducation et nos moeurs, les problèmes de la vie courante sont les mêmes partout. Les Editions Kana nous offrent une pépite de sincérité. Son format (plus grand que les mangas habituels), ainsi que son sens de lecture à l’européenne le feront apprécier même par des non initiés à la bande dessinée asiatique.

Titre: L’enfant ébranlé

Dessin : Tang Xiao

Scénario: Tang Xiao

Traduction: An Ning

Genre: Seinen/Gekika

Éditeur: Kana

Nombre de page: 402

Prix: 19,95€

Date de sortie: 04 septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.