Le dernier message de Beuglet est passionnant, interpellant et addictif

Du polar français excellent. Nicolas Beuglet s’inspire une fois de plus de faits réels afin de tisser et construire cette histoire déroutante. C’est un thriller passionnant, intelligent et prenant. Une nouvelle héroïne, Grâce, qui cache encore bien des mystères, nous guide et nous entraîne de l’Écosse aux terres froides et isolées du Groenland. Plongez dans Le Dernier Message et vous en ressortirez avec un tout autre regard sur le monde, sur l’Univers et sur votre quotidien. 

« Voulez-vous vraiment connaître la vérité? Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d’angoisse et de folie…

Île d’Iona, à l’ouest de l’Ecosse. Des plaines d’herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du « Chemin des morts », la silhouette grise du monastère. Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d’être assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C’est l’inspectrice Grace Campbell qui est chargée de l’enquête. Après un an de mise à l’écart, elle joue sa carrière et le sait.

Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regardes fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu’il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes… Que cherchait Anton? Pourquoi l’avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu’elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d’une des énigmes les plus vertigineuses de l’humanité repose tout entier sur ses épaules… »

Monastère, Couloir, Antique, Bâtiment, Médiévale

Ce livre, c’est avant tout faire connaissance avec la nouvelle héroïne imaginée pour nous par Nicolas Beuglet. Ancienne boulimique, sortant d’une dépression, elle est touchante et fragile. Tenace et délicate. Enfant et forte. C’est une femme de contradictions, qui se révèle au fil des pages. On sent la blessure, on devine les fêlures qui se révèlent petit à petit au long du récit. Mais tout n’est pas dévoilé et il reste des interrogations. Comme ce qui se cache derrière sa porte de coffre fort… Si vous avez deviné, n’hésitez pas à me contacter pour me l’écrire… Car je me questionne toujours. Mais peut-être cela fera-t-il l’objet d’un second thriller?

Ecosse, Royaume Uni, Angleterre, Isle Of Skye

Car c’est surtout un thriller que l’auteur nous offre, ici. Un thriller qui s’appuie sur des lieux réels, sur des recherches scientifiques actuelles, sur des constats sociétaux existants. Et dans l’imaginaire de cet écrivain de talent, il nous en régurgite une histoire bien ficelée, prenante, addictive aussi. Peut-être même que la dopamine libérée lors de certains chapitres pourrait faire écho à ce que vous y lirez. Circuit de la récompense non aléatoire, Beuglet signe ici un très bon thriller et confirme sa place dans le palmarès des auteurs français de thriller. 

Tasiilaq, Groenland, Est Du Groenland, Place, La Glace

Et en plus l’auteur nous fait voyager. Dans l’Écosse des villes aux Highlands, terres d’histoires et de cavernes. Puis au Groenland et ses îles plus froides et isolées que jamais… Où chaque sortie est risquée, où la rencontre avec les ours sauvages est régulières. Ces grands carnivores ne sont pas les seuls dangers… Car bientôt, le tueur rattrape Grace… Lequel est plus à craindre ?

Un excellent roman, une bonne intrigue et une héroïne attachante. Que demander de plus ? On en sort plus intelligent et avec des questionnements sur sa propre existence. Pour cet automne, ne chercher plus, c’est Beuglet qu’il vous faut !

Le dernier message - Nicolas Beuglet - BabelioAuteur : Nicolas Beuglet

Titre : Le dernier message

Editions : XO Editions

Sorti le 17 septembre 2020

Nbre de pages : 398 pages

Prix : 19,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.