Une superbe exposition dévoile des pépites de la BD coréenne et belge à Bruxelles

Le Centre Culture Coréen de Bruxelles lance sa saison 2020/2021 avec la 7ème édition de sa Belgian-Korean Comics Exhibition. Tout le monde a du réapprendre à vivre ensemble cette année et toutes les bandes dessinées présentées ont en commun d’être articulées autour du « Vivre Ensemble » et de la « Solidarité ».

Comme tout le monde le sait, la culture est mise à mal par la pandémie et les mesures de distanciation ne facilitent pas la mise en place d’activité collective. Mais soyez rassurés, toutes les mesures  nécessaires pour assurer une visité agréable et en sécurité ont été prises par les organisateurs. Nous vous invitons à découvrir cette magnifique exposition gratuite du 10/9 au 30/10/2020.

Que ce soit en Corée ou en Belgique, les bandes dessinées jouissent d’une très grande popularité auprès des jeunes comme des adultes. A notre époque digitalisée, elles sont de plus en plus souvent converties en webtoons. La star de l’exposition du KCCB est un personnage bien connu au « Pays du matin frais » (Joseon, 朝鮮), il s’appelle « Dooly le petit dinosaure ». Ce personnage, adoré de tous les Coréen, est comparable aux Schtroumpfs pour les Belges.

L’EXPOSITION TOGETHER (KOREAN CULTURAL CENTER BRUSSELS)

Les quatres œuvres coréennes présentées lors de cette exposition belgo-coréenne sont: Dooly, Ma vie en prison, Woori et Sunhwa ainsi que CUBIC. Les trois œuvres belges sélectionnées sont: UsTwo Together, Sugar et Madame Catherine. En plus de pouvoir découvrir ces BD et une présentation de leur auteur, des documents précieux comme des planches originales, des esquisses, des outils ayant été utilisés par les artistes ou d’autres de leurs travaux sont également exposés. Le magnifique espace d’exposition du Centre Culturel Coréen de Bruxelles situé à deux pas du Sablon a été réaménagé et le lieu est devenu beaucoup plus épuré que par le passé. Les récits exposés permettent de mieux comprendre la complémentarité et les similitudes entre nos pays.

Dooly, son ennemi et ses amis, en vedette sur le logo de Google Corée. (De gauche à droite) Go Kildong, Dooly, Douner, Ddochi, Heedong. (Image extraite de Google Plus – Google Corée)

Une enquête menée en mai sur plusieurs grandes chaines de télévision coréennes a démontré que Dooly avait plus de popularité que d’autres personnages coréens plus récents et ayant aussi acquis une renommée internationale, comme « Pororo, le petit pingouin » ou « Robocar Poli ». Kim Soo-jung est actuellement au Canada et il continue de préparer de nouveaux projets.

Le créateur de Dooly, Kim Soo-Jung, en plein travail. (Photo: Son Hong-ju)

Dessinée dans un noir et blanc rehaussé de lavis, l’artiste coréen Kim Hong-mo est déjà connu en Belgique pour ses oeuvres La vie des gosses et L’armée de la résistance. Ma vie en prison, raconte l’histoire de Yongmin, étudiant arrêté pour avoir participé à des révoltes étudiantes, et qui va connaître pendant quelques mois la vie en centre de détention. Cette BD autobiographique nous montre l’existence en prison avec un regard à la fois acéré et distancié, constatant que, finalement, la prison n’est pas le lieu où sont enfermés des malfaisants, mais juste un univers habité par des gens.

 

Maarten Vande Wiele signe avec Madame Catherine une adaptation de la célèbre nouvelle de Guy de Maupassant, « Le Horla ». Maarten Vande Wiele décrit à merveille l’effroi qui va envahir le cerveau de sa protagoniste, Madame Catherine, une fort belle femme. Le dessin est remarquable, combinant un noir et blanc au trait sans fioriture, rendant bien le charme raffiné de la protagoniste, avec un fond gris clair estompé qui nimbe les images d’un climat angoissant et pousse le lecteur à poursuivre sa plongée dans ces profondeurs.

EXPOSITION: VOYAGE DANS L’UNIVERS DU WEBTOON (FETE DE LA BD)

Alors qu’à l’aube de l’an 2000, le manhwa (bande dessinée coréenne) imprimé, était dans une impasse économique. Au niveau international, c’était le temps de la révolution numérique. En Corée du sud, l’infrastructure du web installée, de façon très précoce par rapport à la plupart des autres pays dans le monde, a permis d’exploiter très activement ces nouvelles possibilités, notamment dans le domaine de la bande dessinée. Le terme « Webtoon », utilisé en coréen, est la forme contractée de « Web Cartoons ».

Comic strip festival / Webtoon exhibition – Gare Maritime – Tour & Taxis – 1000 Brussels – From 11 to 20 September 2020

Aujourd’hui, plus de dix millions de coréens lisent des webtoons chaque jour. Environ quatre mille auteurs travaillent pour une quarantaine de plateformes numériques. Chaque semaine, environ cinq mille nouveaux épisodes de séries webtoons sont publiés. De nouvelles plateformes de diffusion apparaissent partout dans le monde, notamment en France, aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Chine et en Asie du Sud-Est. Les webtoons coréens y sont traduits et diffusés.

Quelques photos de l’exposition TOGETHER sur la page Facebook de Branchés Culture: 

Du 10 septembre au 30 octobre, l’exposition « Together » est accessible au public gratuitement du lundi au vendredi (10h00 à 16h00) au KCCBRUSSELS à 1 minute du sablon et du Palais Royal. Pandémie oblige, toutes les mesures de précautions sont prises et l’exposition est limité à 20 personnes simultanément. Les réservations pour les groupes peuvent s’effectuer à l’adresse suivante: info@kccbrussels.be

https://www.facebook.com/koreanculturalcenterbrussels
https://www.facebook.com/koreanculturalcenterbrussels

Suivez-nous sur Branchés Culture afin d’en savoir plus sur les prochains rendez-vous du KCCB comme le Festival du Film Coréen 2020 qui est maintenu et se déroulera au BOZAR et au  CINEMA GALLERIES (OCTOBRE 2020). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.