Les Runners de Sti et Buche: une bouffée d’air montagneux et d’humour par les temps qui courent

Ah, le retour à la nature. Sans doute, le confinement a-t-il eu cet effet bénéfique (au moins, un!) et les chemins de halage, bois et autres sentiers, rues urbaines aussi, n’ont pas désempli de sportifs en tout genre. À commencer par les joggeurs qui, pour peu qu’ils n’aient pas à porter le masque, ont pu s’initier ou se perfectionner dans ce sport qui demande des efforts physiques plus que financiers. Une paire de baskets, et c’est parti mon kiki. Bon, si la folie des cimes, des performances et de la coquetterie vous prennent, il faudra sans doute délier la bourse. Dans Les Runners, deuxième du nom, c’est tout ce microcosme que dépeignent Sti et Buche.

Résumé de l’éditeur : Fort d’avoir bouclé son premier marathon, Fred n’a pas l’intention de s’en tenir là ! Après avoir arpenté le bitume, le voilà parti à la conquête de l’herbe, des cailloux et de la boue : Fred s’attaque avec sa bande au trail, toujours dans la joie et le… running gag bien sûr !

Après Franky Snow, Fred Run ! Dessinateur sportif, Éric Buche ne lâche pas la montagne – quand on aspire à faire un trail qui se respecte, y’a de la grimpette – mais s’adonne aux joies des foulées tout-terrain. Il faut dire qu’il est accompagné d’un expert, d’un scénariste galopant, en la personne de Sti qui semble connaître sur le bout des doigts ce sport évolutif. 5km, 10km, 40 kms puis des distances XXL, ça use les souliers et les crayons.

Cette fois, Fred et les joyeux drilles qui le supportent (l’insupportent parfois, aussi) s’en vont à la conquête des trails et ultra-trails, donc, mais pas pour autant en roue libre. L’entraînement, ça compte, dans ce genre d’exercice exigeant. Pas facile d’imaginer un programme intensif dans le train-train quotidien. Alors, entre les sorties en nature, c’est désormais au boulot ou dans les moindres rituels ménagers que Fred se lance des défis pour améliorer sa condition et sa pointe de vitesse. De quoi nourrir toute une série de quiproquos et de collisions entre la passion et la raison.

© Sti/Buche chez Bamboo

Sti, on l’a dit, connait le milieu et toutes ses manies, ses clichés, il s’en sert intelligemment dans des gags qui parviennent à s’extraire de la niche et à parler au grand public, qu’il soit coureur de salon ou de grands espaces tout en relief. Mieux, le tandem, énergique et expressif, variant les décors et les reliefs tout en restant dans les environs (c’est ça aussi la beauté de la cavale, on trouve toujours un terrain de jeu pas loin), est bien dans son élément, étirant les muscles et les zygomatiques. Ce qu’on pensait être un sprint qui serait vite essoufflé, comme pas mal de séries du genre, nous tient véritablement en haleine. Avec quelques belles trouvailles scénaristiques comme graphiques.

Série : Les Runners

Tome : 2 – Bornes to be alive

Scénario  : Sti

Dessin et couleurs : Buche (avec l’aide de Clara Kunz et Ernest Buchschacher)

Genre: Gag, Humour, Sport

Éditeur: Bamboo

Nbre de pages: 48

Prix: 10,95€

Date de sortie: le 24/06/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.