Mal Briefée : sous le vernis du rêve, le cauchemar; sous la réussite, l’infernale trahison de ce qu’on est

« Deviens ton rêve ». C’est ce que disait l’affiche obstinée et sarcastique que Sophie a cru voir par-dessus les épaules pressées de la foule, station Montparnasse. Mais, et si le rêve qu’elle entretenait était le vernis du cauchemar. C’est facile de se faire happer quand on est jeune et qu’on a du talent mais qu’on est naïve. Car la vie est cynique et que Paris a vite fait de dicter son train de vie. Il faut savoir y survivre, physiquement et mentalement. Sophie Bergeot l’a fait et met des dessins sur ses maux, ses mots et ses émotions, par l’intermédiaire d’Audrey Lainé.

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

View this post on Instagram

👉Extrait vidéo de Mal Briefée notre nouvelle BD 💕🔥 avec @audreynalley aux éditions @edition_marabout 👉Sortie le mercredi 17 juin dans toutes vos librairies habituelles👯‍♀️, d’ores et déjà en pré-commande sur le web.👌 🎥 animation @audreynalley Et d’ici quelques jours on vous annonce un jeu concours ! 🎉🎉🎉 Spéciale dédicace @sophie.sofab notre éditrice du 💕 Et @yannick.lejeune pour son 👀🔥 Le pitch : Sophie a décroché un stage à Paris dans la plus grande boite de pub du monde. Pour cette jeune provinciale, le choc est puissant : apparts de 4m², pubards misanthropes, bobos sans gluten et amours version Tinder, saura-t-elle s’intégrer à l’entreprise et survivre à la capitale ? Quitter la tranquillité d’une petite ville de province pour le tumulte de la vie parisienne est un choc. Intégrer le leader de la publicité mondiale en est un autre. Arrivée  à la capitale, Sophie va devoir s’adapter à son nouvel environnement : métro-boulot-dodo, collègues arrivistes, hipsters en pleine détox et histoires d’amour 2.0. Réussira t-elle à se faire accepter sans trahir ses valeurs ? #bandedessinée #bd #bandesdessinées #auteure #autrice #womanwhodraw #editionmarabout #sortieBD #pub #agence #paris #metro #animationvideo #dessinanimée #sketch #degueu #labarredumetro #histoires #humour #province

A post shared by Sophie Bergeot (@sophiebergeot) on

Résumé de l’éditeur : Sophie a décroché un stage à Paris dans la plus grande boite de pub du monde. Pour cette jeune provinciale, le choc est puissant : apparts de 4m², pubards misanthropes, bobos sans gluten et amours version Tinder, saura-t-elle s’intégrer à l’entreprise et survivre à la capitale  ? Quitter la tranquillité d’une petite ville de province pour le tumulte de la vie parisienne est un choc. Intégrer le leader de la publicité mondiale en est un autre. Arrivée à la capitale, Sophie va devoir s’adapter à son nouvel environnement  : métro-boulot-dodo, collègues arrivistes, hipsters en pleine détox, ayatollahs du running et histoires d’amour 2.0. Réussira-t-elle à se faire accepter sans trahir ses valeurs ?

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

Pointée vers les étoiles, plantée sur ses pieds de fer, c’est fou ce que vue de profil, la Tour Eiffel pourrait, de haut en bas, ressembler à la mâchoire carnassière d’un requin. Entrée d’un monde sans pitié. Pourtant, quand, après des heures et des heures de recherche de stage, Sophie a décroché le job de ses rêves, elle a vite pensé avoir gagné sa place au paradis: BigCom. Certes, elle est la stagiaire n°172 mais, à force de persévérance et de création d’opportunités, sans doute pourra-t-elle assurer ses arrières et son avenir. S’affirmer aussi, dans la performance mais pas forcément dans ses meilleurs côtés sociaux. La pub, ce monde de brutes, auquel on n’est jamais assez préparé.

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

Non sans humour et sans référence, avec un Jiminy Pikachu comme (mauvais) conseiller, Sophie Bergeot vide son sac et témoigne de son parcours de la combattante. Elle qui venait de la « province », comme on le prononce avec l’accent du dédain quand on est parisien, du Mans, s’est menti à elle-même. En réalisant ses ambitions, elle s’est trompée de route. Elle y a perdu un peu de ses heures de sommeil, de sa vie de couple (même avec un blaireau) et de famille, et a participé, malgré elle, à devenir le monstre qu’elle abhorrait. Celui qui participe à la déliquescence de l’ambiance de travail.

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

Du stress du premier entretien au départ pour une nouvelle vie, en passant par la recherche d’un appart et les errances dans le labyrinthe du métro, Sophie nous donne à lire, et à l’ire parfois, son « journal d’acclimatation d’une trentenaire à Paris ». En vrai, ça pourrait être n’importe où tant le premier constat que tire la désormais scénariste veut que si l’école enseigne la théorie et la pratique de nos futurs métiers, elle ne nous prépare jamais assez à le vivre socialement et à surnager dans la paperasse et les affects que ce qu’on nous donne comme Graal (mais est juste un moyen de vivre et survivre) peut chambouler. Dans ces enjeux qui mettent votre personnalité en jeu.

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

Après avoir signé Moi en double, la jeune auteure Audrey Lainé, même pas trente ans, est en parfaite adéquation avec son aînée. Ménageant les couleurs entre la douceur et la férocité qui pète à la figure, pendant 176 pages (cahier graphique inclus), la dessinatrice réussit toujours à varier les plaisirs et les déplaisirs dans cette histoire qui se passe, les trois quarts du temps, dans des bureaux guère sexy, infernaux. Utilisant la moindre parcelle de sa palette d’expressions, Audrey fait du témoignage de Sophie Bergeot quelque chose d’enlevé et accrocheur, révoltant parfois mais jamais morose. Dans le capharnaüm ambiant, les deux auteures accomplissent un roman graphique dont la folie sort finalement victorieuse, même battue en brèche à plusieurs moments. La spontanéité et la générosité du trait font de ce témoignage personnel qui vaut une enquête sociale et sociétale une excellente lecture.

© Bergeot/Lainé chez Marabulles

Titre : Mal Briefée

Sous-titre : Journal d’acclimatation d’une trentenaire à Paris

Scénario : Sophie Bergeot

Dessin et couleur : Audrey Lainé

Genre : Autobiographie, Drame, Société

Éditeur : Marabulles

Nbre de pages : 170

Prix : 17,95€

Date de sortie : le 17/06/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.