PHOTOS| Danser et chanter dans sa bulle, la sublime abbaye de Villers a offert ce luxe entre Abey Blue et Ozya

Après des mois d’inactivité événementielle, cloîtré dans mes murs, il m’était judicieux de revoir ce que la musique apporte de quiétude et de sérénité dans un espace aussi religieusement calme et beau que sont les ruines de l’abbaye de Villers. J’allais enfin pouvoir renouer avec ma passion: la photo de concert. En compagnie d’Abey Blue et Ozya.

L’abbaye s’est donc mis en tête et en pierre d’organiser des concerts d’artistes issus de la scène musicale belge. L’idée est de permettre aux artistes de garder contact avec le public et la scène. Cela fonctionne plutôt bien et le public est toujours bien présent aux différents rendez-vous.

Cette fois, je suis donc allé voir Ozya avec en première partie le duo Abey Blue. Le décor se prêtait parfaitement à leur musique: c’était fort plaisant. Abey Blue est un duo électro-pop bruxellois emmené par Estelle Tilleman et Antoine Dandoy. Il a bien joué son rôle de première partie avec quelques reprises et des morceaux originaux, en attente de la sortie de leur premier EP : Abey Blue EP.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En deuxième partie, Ozya qui, après une prestation scénique remarquée lors du BSF en 2019,  est parvenue à faire participer le public. Nous avons ainsi eu l’occasion de nous lever et danser un peu, dans sa bulle, l’instant d’une chanson. Une belle performance dans les conditions actuelles .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Découverte dans la saison 4 de The Voice France dans l’équipe de Florent Pagny, cette chanteuse bruxelloise débarque avec un premier projet personnel sous le pseudonyme « Ozya« .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le résultat est un premier single intitulé « Would you remember me » en 2018.

Un titre intense qui a rayonné dans l’église. Récemment, l’artiste a sorti « For all the Good« ; en mars 2020

Son album est attendu à la rentrée, nous avons eu l’occasion d’en entendre quelques morceaux durant le spectacle, magnifiquement mis en couleurs par Grégoire Busine venu pour l’occasion bénévolement. Tout ce petit monde dans ce magnifique espace fut sacrément bien mis en valeur.

Un concert, c’est sûr, ce n’est plus comme avant, pour le moment, il faut bien le reconnaître. La sensation n’y est plus mais ce qu’apportent les concerts à Villers la Ville, c’est le décor incroyable et cette dimension qui permet de s’évader l’instant d’un concert. Ça, par les temps qui courent, ça vaut vraiment la peine .

Je vous ai ramené quelques photos de cette soirée et je vous donne rendez vous pour d’autres dates encore au mois d’août dans un autre endroit culte: le Zik-Zak , on en reparlera .

Photos & Article : instagram Axel Tihon  et Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.