Monster Délices: les meilleurs pâtissiers ont rendez-vous en BD pour vous faire fondre!

Entre les champs et les formats de la culture et des médias, les frontières sont poreuses et une mode à la télé a vite fait de le devenir aussi dans d’autres domaines. La BD n’est pas la moins perméable pour le pire et le meilleur. Cela fait quelques années que, rebondissant sur les émissions culinaires toujours autant suivies, les Éditions du Lombard n’ont pas été les dernières à embrayer sur des albums BD qui sont aussi des produits de bouche. Il y en a eu pour tous les goûts et les enfants ne sont pas en reste. Voilà, sous les efforts conjugués en cuisine de Sylvain Dos Santos, Mariam Hachmi, David Raphet et Arthur Blavier, avec Christophe Michalak en guest, qu’est née la série Monster Délices.

© Dos Santos/Hachmi/Raphet/Blavier aux Éditions Le Lombard

Résumé de l’éditeur : Commis pâtissier au restaurant Bidonnet, Chris a la désagréable surprise de voir disparaître, comme par magie, ses délicieuses créations. Et pour cause ! Lorsqu’il découvre qu’un étrange écureuil est responsable des larcins, il le poursuit jusqu’au fond de l’énorme frigo du restaurant… et découvre le monde magique et hivernal de Fridgebottom ! C’est là qu’il fait la connaissance d’Hanna, une jeune elfe qui tente de tenir un salon de thé en dépit de son absence totale de talent culinaire. Heureusement pour elle, Chris a le don de concocter la formule sucrée parfaite pour chacun, fut-ce un dieu nordique ou une créature légendaire !

© Dos Santos/Hachmi/Raphet/Blavier aux Éditions Le Lombard

Pourquoi, dans les coups de mou, a-t-on tendance à trouver le réconfort dans la nourriture, même si elle est malbouffe ? Parce qu’elle a ses vertus, qu’elle est de toutes les couleurs et qu’elle permet aussi de rassembler autour d’elle de belles tablées. La nourriture a quelque chose d’universel, de tentant (y compris dans les publicités diffusées à grande audience, entrecoupant le programme du soir), malgré les pratiques différenciées, un côté artistique aussi. Il faut persévérer pour la dompter et en faire une oeuvre qui ébahira les yeux et exaltera les papilles.

Une recette d’Alexis Michalak © Dos Santos/Hachmi/Raphet/Blavier aux Éditions Le Lombard

C’est ce qu’on tenté de composer les auteurs de Monster Délices. Ou comment un champ de roses aux pommes, sorties dorées du four, vont entraîner Chris, notre petit héros si talentueux qu’il est asservi par son chef, à travers les mondes. Un écureuil cambrioleur s’est enfui avec un beau bouquet de biscuits et a badgé un portail dimensionnel. Téméraire et conscient du savon qu’allait lui passer son tyran de patron, Chris l’a suivi et s’est retrouvé le pif dans la neige. Dans un monde peuplé de monstres. Fridgebottom, la ville du gel éternel, des batailles de boules de neige à l’envi… Où un fameux concours gastronomique visant à éblouir le mythique Jack Frost, fait religion et vocations. Comme Hanna, dans sa pâtisserie désaffectée, qui croit en ses chances, au contraire de sa tante et ses deux mégères de filles.

© Dos Santos/Hachmi/Raphet/Blavier aux Éditions Le Lombard

Il y a un coulis de Cendrillon sur le dessert enfantin que propose le quatuor mais il y a aussi autre chose, quelque chose d’enthousiasmant. Face à ce genre d’album, je vais toujours à reculons, souvent déçu par les facilités qui sautent aux yeux, comme l’absence d’originalité. Dans Monster Délices, force est de constater que l’enchantement inverse se produit, on s’attache aux personnages et au bestiaire inventé par les auteurs, dynamique et bon enfant. Avec des monstres de tout poil, des figures cocasses.

© Dos Santos/Hachmi/Raphet/Blavier aux Éditions Le Lombard

Et l’histoire ? Ben, déjà, il y en a une, avec ce qu’il faut de bons sentiments et une intrigue qui s’éloigne du simple concours de celui qui fait pipi le plus loin, de la démonstration à force d’exubérances gastronomiques. Au-delà des trois rendez-vous imposés, trois recettes dites exclusives de Christophe Michalak pour prolonger, pourquoi pas, la lecture (et qui réussissent à donner l’envie de les goûter mais aussi de les concrétiser!); Dos Santos et Hachmi racontent une vraie histoire, avec une enquête sur qui est Jack Frost, ce businessman en culottes courtes qui a peut-être condamné son enfance à vouloir être trop grand trop vite. Faisant l’éloge de la simplicité, les scénaristes se sont accordés avec David Raphet qui change totalement de style, lui qui est habitué aux pin-up aux formes explosives, propose un chouette dessin, imaginatif et merveilleux, avec des beaux monstres, tandis qu’Arthur Blavier en finit de faire scintiller tout ça sous les flocons d’une neige qui, en cet été, naissant rafraîchit agréablement.

Série : Monster Délices

Tome : 1 – Le coeur de l’hiver

Scénario : Sylvain Dos Santos et Mariam Hachmi

Dessin : David Raphet

Couleurs : Arthur Blavier

Avec la participation de Christophe Michalak

Genre : Cuisine, Enquête, Fantastique, Jeunesse

Éditeur : Le Lombard

Nbre de pages : 48

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 06/03/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.